Qui sommes nous ?

AGCCPF
Le Réseau Musées Méditerranée existe gârce à l'initiative et au suivi interrégional des sections fédérées de professionnels des musées de France de PACA et de Languedoc-Roussillon.

Exposition

Frédéric LANOVSKY
31-12-2018
Sculpteur contemporain né à Cannes en 1965, Fréderic Lanovsky réalise des sculptures géantes et à taille humaine dont les dernières pièces ornent les jardins du Musée ...

Exposition

LES SANTONS SORTENT DE LEUR RÉSERVE
03-02-2018
En cette fin d’année 2017, le musée des Alpilles fait sortir ses santons de leur réserve ...

Evénement

Acquisition de l'oeuvre de Gaston Chaissac "Signes"
01-01-2022
Anatole Jakovsky fut l’un des premiers à s’intéresser aux productions artistiques hors-normes ...

Evénement

L’atelier de Noël de Salagon
09-12-2017
Création de jouets en miniatures
Samedi 9 décembre, venez fabriquer avec vos enfants des décorations de Noël avec une médiatrice du musée de Salagon ...

Réalisation

Musambule
la version 4 de Musambule est en cours de réalisation.
   
FRAM Les collections 
L'actualité des musées et des collections publiques est aussi celle de leur enrichissement régulier. A ce titre, chaque musée dispose en fonction de sa collectivité ou tutelle de rattachement, de budgets dédiés. Néanmoins, depuis de nombreuses années, dans le cadre des lois de décentralisation, ont été instaurées des commissions mixtes, réunissant l'Etat et la région, pour allouer des budgets complémentaires aux collectivités qui en font la demande et procéder ainsi à des acquisitions à titre onéreux qui associent des financements des collectivités territoriales, de l'Etat et de la région. C'est l'objet du FRAM ( fonds régional pour l'acquisition des musées) qui se réunit une fois par an.

Vous trouverez sur cette rubrique les oeuvres entrées dans les collections publiques en PACA et ayant bénéficié du concours du FRAM ces dernières années.

Acquisitions FRAM
Stèle funéraire fragmentaire anépigraphe avec scène de dexiôsis (poignée de main)
Stèle brisée dans la partie supérieure suivant une cassure de direction transversale La tête de l'homme a été arrachée Il manque le couronnement (anthemion ou fronton) de la stèle et l'épitaphe. La scène montre un homme debout, imberbe, vêtu d'un chiton (tunique) court et d'une chlamyde jetée sur l'épaule droite, entouré de ses chiens, de race laconienne. De la main gauche, il brandit un lagôbolon (bâton recourbé, houlette du berger et arme de jet) à l'extrémité duquel est suspendue la dépouille d'un animal, un lièvre aux longues oreilles rabattues et aux yeux clos. L'homme, le défunt, serre la main d'une femme assise à gauche s...
[ lire la suite ]


 
Le vœu des Consuls d'Arles
Jacques Peytret ne fut pas seulement un bon petit maître déjà connu par un autoportrait conservé au musée Réattu. Il s'essaya avec bonheur à d'autres techniques. En architecture, il réalisa en 1674, en association avec Jules-Hardouin Mansart, l'Hôtel de Ville, magnifique exemple du classicisme français. Il a également laissé quelques témoignages gravés de la ville ou de l'amphithéâtre. Ce tableau évoque une cérémonie qui eut lieu le 8 septembre 1655 pour la nativité de la Vierge. Après une mission prêchée le 5 septembre 1655 par des Pères Jésuites, les Consuls avaient en effet décidé de consacrer la ville &a...
[ lire la suite ]


 
30.5.1989. Sculptuur voor een moment. Commanderie Sainte Luce, Arles
Invité des Musées d'Arles pour les 20e Rencontres internationales de la photographie, Ton Zwerver a réalisé une série d'œuvres arlésiennes, en utilisant pour ces sculptures éphémères, qui n'apparaissent que sous leur forme photographique, des éléments trouvés sur place : bustes de la réserve des plâtres ayant appartenu à l'Ecole de dessin d'Arles, vestiges de l'ancien Muséum d'histoire naturelle, associés pour un moment au mobilier XVIIIe siècle du musée Réattu.
[ lire la suite ]


 
Triptyque
Il s'agit d'une œuvre récente d'un artiste qui vit et travaille à Arles, utilisant toutes sortes de techniques et, en particulier, l'image vidéo dont on retrouve la trace dans ses recherches picturales. Elle faisait partie de l'exposition personnelle de l'artiste, organisée dans le chapelle du Méjean à Arles.
[ lire la suite ]


 
Le témoin
Présentée l'été 1989 au musée Réattu lors de l'exposition organisée pour les 20e Rencontres internationales de la photographie, cette pièce – en fait, un autoportrait –, œuvre fétiche d'un artiste qui s'attache autant à la poétique du cadre qu'au photographique, trouve naturellement place dans la collection du musée attiré par les franges extrêmes de la photographie.
[ lire la suite ]


 
Le jour et la nuit
Le jour et la nuit a été réalisée, comme la plupart des œuvres de Roland Roure, à partir de matériaux de récupération. Empreinte de tout l'univers ludique et poétique propre à cet artiste, elle nous propose une vision nouvelle, pour ainsi dire aléatoire du ballet éternel de la lune autour du soleil. Le corps central, en bois, moitié totem-moitié obélisque, surmonté du disque solaire, est doublé d'une structure métallique d'où part une tige mobile. Au plus léger souffle d'air, la lune funambule, entre en rotation autour du soleil. Ce dernier peut devenir, de manière éphémère mais répétée, l'œi...
[ lire la suite ]


 
Mosquito V
La série des Mosquitos, assez peu nombreuse, strictement limitée dans le temps, et dont cette œuvre est la 5e version, émerge dans la production de Riera i Arago comme une véritable ligne de partage. Associant les symboles, récurrents dans son œuvre, du sous-marin et de l'avion à travers l'ambiguïté de l'image centrale, cette série, et cette pièce en particulier, s'appuie sur une technique nouvelle pour le sculpteur : elle concentre dans l'enveloppement étroit du tissu et dans le blanc de l'englobe toute la densité de l'archétype. Le sculpteur catalan n'est, pour l'instant, représenté que par une seule œuvre dans les collections publiques françaises (musée ...
[ lire la suite ]


 
Voyage d'invention 1/10
Cette œuvre faisait partie de l'exposition Nuits Blanches réalisée en coproduction par les musées d'Arles et la Primavera Fotografica de Barcelone, pour les 20èmes Rencontres Internationales de la Photographie, et regroupant six photographes catalans. Elles complètent la représentation de la photographie espagnole, assez peu développée dans la collection photographique des musées d'Arles. En complément de cette acquisition, Jorge Ribalta a offert au musée une photographie (Eclipse 1/6) appartenant à une toute dernière série où l'on retrouve le même climat onirique si caractéristique de l'auteur.
[ lire la suite ]


 
Sans titre
Evelyn Ortlieb était l'un des deux artistes invités pour l'exposition Situation II – salles romanes du Cloître Saint-Trophime, mars-avril 1988 – en référence à une poétique de la terre.
Cette œuvre, qui en est la trace dans les collections, est très représentative du travail d'Evelyn Ortlieb qui fait d'éléments récupérés, comme des pans de toiles de bâches redécoupées, le support de recherches matérielles et presque tactiles, utilisant un vocabulaire volontairement très réduit.
En complément de cette acquisition, Evelyn Ortlieb a offert au musée Réattu un collage et deux dessins sur papier qui illustrent davantage son travail graphique.
[ lire la suite ]


 
N.E.W.S.
Au départ, une sculpture : d'un cube, portant la même photo de ciel sur ses quatre faces, mais à chaque fois pivotée d'un quart de tour, et d'un cercle formé de quatre fragments. Puis, la sculpture se disperse, devient relief mural fait de deux cercles, celui de la photo du ciel pivotant quatre fois sur elle-même, et celui des quatre socles : image parfaite de la sphère.
[ lire la suite ]


 
Transport-Kunst-Kiste IV
Au moment de cette acquisition, les collections de sculpture contemporaine du musée font principalement place à des œuvres fondées sur une réflexion élémentaire et utilisant un vocabulaire formel réduit à l'essentiel (Toni Grand, Bernard Dejonghe, Marcel Robelin...). Ce travail de Konrad Loder, témoignant d'une tendance particulière à l'art allemand d'aujourd'hui, donne un sens nouveau à la mise en œuvre de matériaux. Utilisant la densité et la pauvreté d'un matériau jusqu'ici peu employé, le zinc, Loder en fait non pas le sujet principal, mais le support d'une orientation de la sculpture vers l'objet, mais dépouillé de toute anecdote.
[ lire la suite ]


 
Autoanatomie
Paolo Gioli, qui fut le principal invité du musée Réattu pendant les Rencontres internationales de la photographie en 1987, intéresse nos collections par la réflexion qu'il mène sur le médium photographique : "Comme un peintre va au Rijksmuseum, au Prado ou aux Offices, parfois jusqu'à Lascaux, Paolo Gioli est allé aux sources de la photographie, jusqu'à Châlon et à Nicéphore Niepce, a redécouvert les essais des premiers praticiens, leurs techniques et méthodes, a travaillé sur le rapport négatif-positif, sur le rapport endroit-envers, a essayé divers supports, divers matériaux pour faire réapparaître et métamorphoser ses emprunts à ...
[ lire la suite ]


 
Polygrammes. Ensemble de 7 images positives
Philippe Clerc était associé à Evelyn Ortlieb pour l'exposition SITUATION II. Son travail photographique, fondé sur le traitement et le rendu de l'image, utilise de façon très nouvelle la technique de la photocopie, intéressant particulièrement à ce titre les collections du Musée Réattu, très attentives aux recherches de la photographie plasticienne. Le point d'origine de ces images positives, comme des 6 images négatives que Philippe Clerc offre au Musée Réattu en complément de cette acquisition, est un regard sur les fouilles archéologiques du cirque romain à Arles.
[ lire la suite ]


 
Les "Sainte-Victoire" de Z
Cette œuvre figurait dans l'exposition organisée au printemps 1989 par les musées d'Arles, en deux volets : un ensemble d'écrans regroupés autour de l'une des pièces majeures de la série – Elégie pour Art Pepper – acquise par le musée Réattu en 1988, et la suite quasi complète des dessins de la Sainte-Victoire. Cette acquisition, dont le thème nous est géographiquement très proche, rend compte de la pratique du dessin si importante et si constante chez l'artiste, où l'on retrouve d'ailleurs la même technique de fragments délités et superposés.
[ lire la suite ]


 
Sans titre
Initialement réalisée (lors de l'exposition dans les salles romanes du Cloître Saint-Trophime) en papier synthétique sur corde à piano, cette œuvre, destinées à être présentée à l'extérieur, sur le mur de l'une des cours du musée Réattu, a été en définitive exécutée en métal peint.

Faisant coïncider le programme des expositions avec le système des acquisitions, nous tenons à conserver dans les collections du musée Réattu une trace des manifestations organisées aussi bien au musée qu'au Cloître Saint-Trophime.
Les recherches de Curt Asker, donnant lieu à des sculptures impalpables, situées en dehors de toute échelle aussi bien dans le temps que dans l'espace, faisaient l'objet de l'exposition Situation I Cloître Saint-Trophime, février-mars 88, en référence à une poétique de l'air.
[ lire la suite ]


 
Erosion éolienne
Cette œuvre illustre bien la fluidité calligraphique des œuvres de l'artiste et les relations, inspirées de l'art japonais, entre les vibrations des noirs et des espaces blancs.
[ lire la suite ]


 
Questo modo di questa prospettiva
Cette pièce fait partie d'une série d'œuvres réalisées spécialement pour Arles par Hélène Agofroy sur le thème de la colonne torse à l'occasion de son exposition dans les salles romanes du cloître Saint-Trophime. On retrouve dans cette double sculpture, construite comme les autres en écho à la façade baroque de l'hôtel de la Lausière, édifié à Arles au XVIIe, l'intérêt de l'artiste pour les constructions des peintures du Quattrocento. Cette pièce importance est aussi significative des recherches de l'artiste que de la volonté du musée de rassembler dans ses collections des œuvres dont la dimension architectonique rejoint l...
[ lire la suite ]


 
Colonsay inner Hebrides
Cette pièce faisait partie des œuvres composant le dernier temps de l'exposition Situation I - II et IV – en référence aux éléments – présentée en 1988 dans les salles romanes du cloître Saint-Trophime. Elle entre dans les collections du musée Réattu en même temps que 4 gravures de soleil sur carton offertes par l'artiste et réalisées spécialement à Arles pour le catalogue de l'exposition. Cette acquisition – à mi-chemin entre l'objet rituel et la sculpture, marquant la relation métaphysique qu'entretient Roger Ackling avec la nature où il trouve aussi bien ses supports que sa technique – répond au souci d'articuler constamment les...
[ lire la suite ]


 
PRECEDENT 1  2  3  4  5  6  7  8  9  10  11  12  13  14  15  16  
Tri / genre
Tri / domaines
Tri / date d'acquisition
   1988   1989   1990   1991   1992   1993    1994   1995   1996   1997   1998   1999    2000   2001   2002   2003   2004   2005    2006   2007   2008   2009   2010   2011    2012   2013   2014   2015   2016   2017  

Carte du réseau
Carte archéologique
QR code
      Accédez au site sur votre mobile