Musée Masséna
     
Inscrit à l’inventaire supplémentaire des Monuments historiques, la Villa Masséna, joyau architectural de la Promenade des Anglais présente dans son écrin arboré l’histoire de Nice au XIXème siècle.
Thématiques : Arts décoratifs / Beaux arts / Histoire locale régionale /




Informations pratiques :

     
Adresse : Accès :
65, rue de France 35, promenade des anglais - 06000 - Nice
Tél. : 493911910
Fax. : 493911916
Contact :
musee.massena@ville-nice.fr
http://www.massena-nice.org
par le 65, rue de France
Horaires : Tarifs :
Tous les jours sauf le mardi de 10h à 18h.
  • Plein tarif : 10 €
  • Tarif de groupe : 82 €
  • Gratuit : Pass métropole Nice côte d'azur

Publications :

Publications adulte
La Villa Masséna
du Premier Empire à la Belle Epoque

Louis Mézin

184 pages, 135 illustrations
22 x 28 cm
25 €
broché avec rabats

La Villa Masséna est l'une des dernières villas de prestige qui ait été édifiée sur la Promenade des Anglais. Elle fut réalisée à la demande du prince Victor d'Elssing, petit-fils du Maréchal d'Empire niçois, André Masséna. L'architecte choisi pour le projet avait auparavant eu la charge de concevoir pour l'Impératrice Eugénie la villa Cyrnos au Cap Martin. Toutes les conditions nécessaires à la construction étaient réunies, le pari fut donc réussi. L'héritier du domaine en fit don à la ville de Nice, stipulant que le jardin de la Villa devait être ouvert au public et que la Villa devait devenir un musée. Inauguré en 1921, le musée Masséna a depuis ce jour connu un succès inaltéré. De nécessaires travaux de rénovation entrepris ces dernières années par la ville de Nice ont permis de restaurer le bâtiment et ses jardins en leur restituant leurs fastes d'origine et de valoriser les collections historiques et artistiques. Cet ouvrage nous fait découvrir l'historique des lieux, des décors somptueux de la villa, ainsi que la très belle collection d'objets et d'œuvres Premier Empire qui y est conservée.

Code article
ISBN-9782757203873
paru le 12 janvier 2011.


Acquisitions FRAM :

L'église du couvent de N.-D. de Laghet
Fils de Pierre Honoré ROISSARD, devenu “ROASSAL” qui, ayant fait une brillante carrière de magistrat acquit fortune et biens permettant ainsi à son fils Clément né à Nice, édile municipal, de faire une belle carrière de peintre. Ayant suivi une formation locale grâce aux Ecoles de peinture réputées à Nice à partir de 1814, il se spécialise dans les scènes de genres et les rétrospectives historiques (représentations de festins des quartiers niçois…). Ces œuvres ont un intérêt capital pour notre ville en fournissant de remarquables précisions sur les costumes, la vie populaire, les traditions rurales avant 1850. Trois huiles sont conservées au Musée d'Art et d'Histoire ; une grande œuvre est au Palais Préfectoral ; plusieurs collectionneurs niçois nous ont signalé en détenir. L'album acquis par la Ville de Nice lors de la vente publique de l'étude Palloc le 21 mars 1995 a été terminé le 29 juin 1830. Il rassemble 61 aquarelles (26 cm x 39 cm) de quartiers de Nice aujourd'hui totalement transformés, remodelés et donc méconnaissables. D'autres vues représentent des monuments sous leur aspect d'origine. Cet ensemble constitue ainsi une somme de documents uniques, extrêmement précieux pour la connaissance du passé de Nice. Sa valeur se trouve décuplée par le fait que l'artiste l'a réalisé pour sa fille et qu'il y a ajouté une histoire manuscrite de la Ville. La dédicace est explicite : “A ma fille Emilie… en plaçant ton nom à la tête de cet ouvrage, j'ai réuni ce que j'aime le plus au monde : ma fille et mon pays”. On y trouve une représentation précise (et en couleur, donc la seule connue) de la Porte Victor, le décor initial des façades de la Place Garibaldi, plusieurs vues des Arènes de Cimiez au tout début du XIXème, un palais baroque des abords de Saint-Pons depuis longtemps disparu et qui nous était inconnu, de vues générales de Nice prises de différents sites etc. La Ville de Nice se devait de conserver, dans le patrimoine collectif, cette œuvre incomparable pour la postérité. Luc THEVENON


Informations détaillées :

Nom de l'artiste : ROASSAL Clément
Genre : Photographie
Domaine 1 : Artistique
Datation : 1830 / 0 / 0
Période : Période contemporaine (1789 à nos jours)
Provenance : (Achat en lot : MAH 9.942 à MAH 10.002)
Dimensions : 0,26 x 0,39 m
Matière : Aquarelle
Technique : Peinture
Commission : 1995
N° inventaire : MAH 9.998

13 lances Porte Victor
Place Victor Place de l'Hôtel de Ville
Pont Vieux Pont Vieux nouvellement réparé
Place Saint-Jean-Baptiste Pont Neuf
Vue de la côte depuis Nice jusqu'à Antibes Façade du théâtre du côté de la mer
Façade du théâtre du côté de la rue Saint François de Paule Place Saint-Dominique
Vue du rocher du château et de la terrasse de Nice Seconde vue de la terrasse de Nice
Seconde vue du couvent de Saint Pons Restes de l'amphithéâtre de l'ancienne ville de Cemenellum (Cimiès)
L'église du couvent de N.-D. de Laghet Vue de Nice depuis les collines de la Conque

Exposition :

Les années joyeuses - Jean Ferrero & Friends
[ du 07-06-2020 au 15-11-2020 ]
Thématiques : art_contemporain / arts_religieux / histoire_locale_regionale / photographie /
Arman, Ben, César, Raysse, et tant d'autres. On pense souvent que tout a été dit à propos de l'effervescence artistique de l'École de Nice et des Nouveaux Réalistes. On croit avoir tout vu, que tout a déjà été montré. Mais c'était compter sans l'apport ultime de Jean Ferrero, marchand d'art et collectionneur qui fut leur complice et leur ami des premières heures. Les œuvres de sa collection, que l'on découvre dans cette exposition, donnent à voir l'intime des artistes et de leurs créations, leurs amitiés et leurs parties de rire. Jean Ferrero est également un photographe connu dans le monde entier, et cet ouvrage rassemble ainsi quelques-uns des portraits surprenants et inédits qu'il a réalisé des grands artistes de son temps : Picasso, Chagall, Miró, Fontana, Calder, Trenet et même Keith Haring !

Activités :

Visites guidées / Cycles conférences / Adaptées publics spécifiques