Musée d'art
     
Édifié en 1887 dans le style de la Renaissance italienne par l’architecte Gaudensi Allar, le musée d’art de Toulon regroupe des collections d’art ancien, moderne et contemporain.

La peinture provençale du XVIIe au début du XXe siècle est bien représentée. Si l’essentiel des collections est constitué par les paysagistes provençaux des années 1850 (Guigou, Aiguier, Courdouan, Ziem...), les Fauves de Provence (Camoin, Chabaud, Verdilhan...) et les Symbolistes ne sont pas oubliés.
Le fonds contemporain (des années 1960 à nos jours) occupe une place importante. Le Nouveau Réalisme (Arman, César, Klein, Raysse...), l’Art minimal (Don Judd, Sol Lewitt...), Support-Surface (Cane, Dezeuze, Viallat...) côtoient d’autres mouvements (Arnal, Chacallis, Buren...) et une collection importante de photographies (Cartier-Bresson, Faucon...).
Thématiques : Archéologie / Art contemporain / Art moderne / Beaux arts / Photographie /

Informations pratiques :

    
Adresse : Accès :
113 bd Maréchal Leclerc - 83000 - Toulon
Tél. : +33494368101
Fax. : +33494368101
Contact :
museeart@mairie-toulon.fr
http://toulon.fr/envie-bouger/article/musee-d-art
En arrivant par l'autoroute de Marseille ou d'Hyères-Nice, suivre la direction centre-ville; le musée se situe sur l'axe principal qui traverse la ville d'Est en Ouest, à proximité de la place de la Liberté ; le parking le plus proche : parking Liberté (payant)
Horaires : Tarifs :
Ouvert du mardi au dimanche de 12h à 18h
Fermé les jours fériés
  • Gratuit : Pour tous

Acquisitions FRAM :

Paysage à l'orage menaçant
(…) Le thème de l'orage – orages désirés, chers à Chateaubriand déjà – la puissante et habile construction triangulaire avec la triple rime bien notée par Soubiran, des arbres, du ciel et du chemin encaissé et illuminé, le motif même des arbres morts, tiré de l'inévitable répertoire des maîtres du siècle d'or – Rembrandt, Ruisdael, Koninck, Hobbema, Wÿnants, chez les Hollandais, Jacques d'Arthois, Huysmans, Vadder chez les Flamands, relayé par les manuels de paysagistes à la Mandevare au début du XIXe siècle, mais utilisé ici avec une brutalité forcément innovatrice (la taille démesurée des ces arbres spectres étonne et détonne, ce n'est plus un simple accessoire), les figures bonhommes placées au milieu d'une vaste étendue pour exalter l'infinité de la nature et l'émouvante solitude et petitesse de l'homme, la violence des effets contrastés de lumière (les Hollandais du XVIIe siècle sont plus policés), tout atteste à merveille la sauvage éloquence propre à Michel et si parlante (et dérangeante !) en ces années 1820. Seul un Géricault par exemple peut peindre alors aussi noir et brutal et d'une façon aussi matérielle et tactile (Géricault ne meurt que quatre ans avant le tableau de Toulon), faisant présager le faire de Dupré, de Courbet ou Couture, puis de Ribot. Jacques FOUCART (Extrait du catalogue 20 années d'acquisitions)


Informations détaillées :

Nom de l'artiste : MICHEL Georges
Genre : Peinture
Domaine 1 : Artistique
Domaine 2 : Autre Paysage
Datation : 1821 / 0 / 0
Période : Période contemporaine (1789 à nos jours)
Provenance :
Dimensions : 0,80 x 0,95 m
Matière : Huile sur toile
Technique : Peinture
Commission : 1997
N° inventaire : 998.1.3

Bibliographie expositions : 20 années d'acquisitions, 1999.
Paysage à l'orage menaçant

Activités :

Animations pédagogiques / Visites guidées / Cycles conférences /