Musée du Colombier
     
Archéologie et Beaux arts
Le musée présente des collections archéologiques, de la préhistoire à l'époque gallo-romaine au rez de chaussée. C'est le résultat de fouilles réalisées sur Alès et son territoire, notamment autour du site de l'oppidum de l'Ermitage.
La collection de Beaux-arts offre un panorama intéressant d'oeuvres du XVIème au XVIIIème siècle. La collection est composée essentiellement de donations. Parmi les oeuvres marquantes de la collection , le triptyque « La Sainte Trinité » de Jean Bellegambe, des oeuvres des écoles du Nord, Brueghel de Velours, Mieris, des écoles italiennes et françaises. De belles pièces de mobilier régional et un ensemble de sculptures de Marcel Mérignagues complète la présentation.
Des expositions temporaires sont proposées également.
Thématiques : Archéologie / Arts décoratifs / Beaux arts /

Informations pratiques :

 
Adresse : Accès :
Rue Jean-Mayodon - 30100 - Alès
Tél. : 0466863040
Fax. : 0466863040
Contact :
museeducolombier@alesagglo.fr
https://www.museeducolombier.fr
accès : à 5mn à pied de la gare et du centre ville Parking : 20 places
Horaires : Tarifs :
de septembre à juin, ouvert de 14 h à 17 h, fermeture le lundi.
L'été, juillet et août, ouvert tous les jours de 10h à 12h et 14h à 18h.
Fermeture jours fériés : 1er janvier, 1er mai, 1er novembre et 25 décembre.
Fermeture annuelle pour travaux : 2 semaines du 15 au 28 février.
  • Plein tarif : 5 €
  • Autres : Demi-tarif : 2,50€ de 12 à 18 ans, étudiants, groupe de plus de 15 personnes, minimas sociaux Gratuit enfant de moins de 12 ans Pass individuel annuel : 19€ (qui comprend les entrées autant de fois que l'envie prend, dans les 3 musées d'Alès Agglomération)

Exposition :

Maurice Marinot : de la couleur à la lumière
[ du 27-10-2022 au 29-01-2023 ]
Thématiques : beaux_arts /
Exposition monographique consacrée à Maurice Marinot (1882-1960) peintre et artisan verrier.
Connu de son vivant pour ses réalisations en verre Maurice Marinot a maîtrisé une multitude de techniques : décor à l'émail, décor intercalaire, technique du bullage, modelage à chaud du verre. Toutefois il n'a cessé tout au long de sa vie de peindre et de dessiner, faisant ainsi dialoguer l'art de la peinture et de la verrerie par le travail de la lumière. Associé au premier scandale fauve de 1905, sa peinture suit le chemin de l'expressivité dominée par un réalisme grave alternant des périodes lumineuses et des périodes sombres. Dans les années 1950 lorsqu'il se consacre à la peinture, il adopte un style rapide et nerveux où le thème du soleil remplace tous les autres. Le musée du Colombier conserve 12 oeuvres de cette période.
L'exposition présentera les deux facettes de son oeuvre avec pour fil conducteur le dessin. Elle évoquera également la participation de Maurice Marinot à la Maison cubiste d'André Mare en 1912; puis à la Compagnie des Arts Français, maison de décoration fondée en 1919 par Louis Süe et André Mare.

 

Activités :

Animations pédagogiques / Ateliers / Cycles conférences /