Qui sommes nous ?

AGCCPF
Le Réseau Musées Méditerranée existe gârce à l'initiative et au suivi interrégional des sections fédérées de professionnels des musées de France de PACA et de Languedoc-Roussillon.

Exposition

Frédéric LANOVSKY
31-12-2018
Sculpteur contemporain né à Cannes en 1965, Fréderic Lanovsky réalise des sculptures géantes et à taille humaine dont les dernières pièces ornent les jardins du Musée ...

Exposition

LES SANTONS SORTENT DE LEUR RÉSERVE
03-02-2018
En cette fin d’année 2017, le musée des Alpilles fait sortir ses santons de leur réserve ...

Evénement

Acquisition de l'oeuvre de Gaston Chaissac "Signes"
01-01-2022
Anatole Jakovsky fut l’un des premiers à s’intéresser aux productions artistiques hors-normes ...

Evénement

L’atelier de Noël de Salagon
09-12-2017
Création de jouets en miniatures
Samedi 9 décembre, venez fabriquer avec vos enfants des décorations de Noël avec une médiatrice du musée de Salagon ...

Réalisation

Musambule
la version 4 de Musambule est en cours de réalisation.
   
FRAM Les collections  : Instrument
Musée des terres
Il s'agit d'une œuvre majeure. C'est un musée personnel constitué par la collecte d'échantillons de terre effectuée depuis 1976 par l'artiste lors de ses nombreux voyages sur toute la planète. Cet ensemble constitue la plus grande collection au monde de terres, herman de vries utilise ces terres pour réaliser des frottages depuis 1983. Ils sont créés en faisant côtoyer un certain nombre de couleurs de terre. Ce qui pour résultat de démontrer les multiples facettes de ces couleurs selon leur provenance et/ou leur proximité : "… un champ qui, de prime abord semble gris, peut contenir des couleurs les plus magnifiques ! de partout, tout nous vient de la terre". Les frottages de terre issus de ce musée des terres sont dans de très nombreuses collections publiques et privées. L'artiste âgé a ex...
[ lire la suite ]


 
Du divers au particulier
De formation scientifique et humaniste, Paul Armand GETTE débute sa pratique artistique dans les années 50. Très vite, son travail s'insinue – non sans humour et impertinence –dans les marges des disciplines qu'il apprécie : l'entomologie, la géologie, la cristallographie, etc. En parallèle il développe une pratique de photographe où la quête du modèle fait office de leitmotiv. Invité à travailler à Digne, Paul Armand GETTE a fait passer le territoire de la Réserve géologique de Haute-Provence à travers le prisme, si particulier, de sa pratique artistique. La géologie, bien sûr, mais aussi l'entomologie, la botanique, la toponymie ou la mythologie ont &eac...
[ lire la suite ]


 
Comme un gant
Comme un gant répond à cette même exigence de prouesse technique, une valeur, qui était première dans la sélection d'objet des cabinets de curiosités des XVIe et XVIIe siècles. Chacun des cinq tubes a été conçu tronçon par tronçon, dans lesquels ont été insérées les hématites une à une avant le séchage du mastic. Provenant du Brésil, ces pierres ont nécessité de longs mois de recherche pour trouver le calibre souhaité par l'artiste.
Hubert DUPRAT nous interroge ainsi sur les critères qui régissent la sélection des objets quels qu'ils soient, et leur classement hiérarchisé. Érigés en lois, ces critères permettent la distinction entre l'artificiel et le naturel, le noble et le commun, le travail artistique et le travail artisanal. Brouillant les frontières avec ses intrusions baroques et i...
[ lire la suite ]


 
Sig.(drunK)
Depuis 2002, le numérique est l'un des principaux moyens d'expression de Jean-Charles Blais. Il écrit : « J'aime l'idée de produire des images qui n'ont pas de consistance matérielle [...] et cette manière nouvelle d'introduire une sorte de suspens dans quelque chose de pictural ».
[ lire la suite ]


 
Double Double
L'œuvre Double Double se compose de deux miroirs suspendus par un fil de nylon à hauteur du regard. A la limite entre sculpture et installation, cette oeuvre rejoint les réflexions du musée sur le rapport de la sculpture à l'architecture et l'intimité du corps par rapport à l'espace.
[ lire la suite ]


 
Collections Index Digne
Les objets ordinaires et les spécimens naturels collectés par Mark Dion sont organisés selon une taxinomie personnelle. Cette fiction scientifique repose sur le détournement des méthodes et des conventions qui régissent la classification hiérarchisée des différents règnes de la nature. La lecture s'effectue étage après étage, en partant par exemple du sommet, c'est-à-dire du monde des idées et de la culture, où sont ironiquement associés moulages en plâtre, figures religieuses et jouets. À l'image des collections des muséums d'histoire naturelle, le monde du vivant est signifié par des spécimens naturalisés et des végé...
[ lire la suite ]


 
1/2 GALS/AAPCO
Cette œuvre importante de Robert Rauschenberg est pour la collection contemporaine des musées de Marseille une acquisition majeure de ces dernières années. Riche en art européen des trente dernières années, la collection ne possède que peu d'œuvres reflétant l'art américain des années 60 et 70. Ainsi, avec l'aquarelle d'Ed. Ruscha, les photographies d'Andy Warhol, l'œuvre de Rauschenberg , la collection du musée dispose d'un ensemble signifiant justement la diversité des productions américaines.
[ lire la suite ]


 
Souvenirs Bonne Année
Les ex-voto de Gilli sont des tableaux-assemblages, qui intègrent des éléments symboliques à une composition hétéroclite d'objets trouvés. Il s'agit là d'une exaspération voulue du fétichisme folklorique, du traitement de l'objet pour l'objet. La matière première de ces arrangements de ready-made, Gilli va la chercher dans les vieux cimetières, les dépôts d'Emmaüs (la brocante de l'abbé Pierre), et les "bordilles" (décharges publiques). Cette présentation fétichiste de l'objet trouvé ou du rebut en transcende l'obsolence par les multiples biais du sentiment, de la mémoire, de la nostalgie, de l'humour et de bien d'autres stimulations psychiq...
[ lire la suite ]


 
Accumulation Renault
A compter du début des années 60, Arman entreprend les "Accumulations" d'objets ; celles-ci font suite aux séries des "Cachets" et des "Allures d'objets" où l'artiste fait déjà intervenir l'objet sous forme d'empreintes dont les traces accumulées en viennent parfois à saturer la surface de l'œuvre. Les "Accumulations" concernent des objets de rebut, des produits manufacturés, les "Poubelles" de 1959 en sont les premières réalisations. Elles se déclinent d'un conditionnement à l'autre : boîtes en verre ou en bois pour les premières œuvres puis inclusions dans la résine polyester à partir de 1961, ou dans le béton, et varient d'une série d'objets &ag...
[ lire la suite ]


 
Vénus aux ongles rouges
La collection permanente du Musée d'art moderne et d'art contemporain de Nice comprend une œuvre historique d'Arman : Allure aux bretelles 1959 (encre de Chine sur papier) - donation de l'artiste, une Accumulation Renault c.1968 (accumulation de culasses) et des œuvres récentes : - The Birds (accumulation de pinces autoblocantes) 1981 - Clair obscur (violons et violoncelles calcinés) 1982 Le musée a eu l'opportunité de réaliser cette acquisition provenant d'une collection historique développée à Nice : la collection Ronchèse-Ferrero. Le musée a présenté en 2001 une exposition rétrospective de l'œuvre d'Arman. Gilbert PERLEIN
[ lire la suite ]


 
Sin Titulo 39
Dans sa poursuite d'un programme d'expositions de jeunes artistes du bassin méditerranéen, le Musée d'art moderne et d'art contemporain de Nice a présenté, pour la première fois en France, dix-huit œuvres de Susy Gomez, jeune artiste majorquine, née à Pollença (Baléares) en 1964. Cette exposition itinérante (Fondation Miró de Mallorque, 1999) a mis l'accent sur l'œuvre photographique et sculpturale de l'artiste. Huit agrandissements photographiques (240 x 180 cm) d'images de presse de la mode féminine de luxe, reportées sur bois et retravaillées à la peinture, mettent en scène un corps humain fragmenté, mystérieux, où sont oblitér&ea...
[ lire la suite ]


 
River of earth
Depuis 1995, Andy Goldsworthy et Régine Chopinot, danseuse et chorégraphe, travaillent ensemble. Pour son spectacle la danse du temps, La chorégraphe a demandé à Andy Goldsworthy de concevoir la scénographie. L'artiste a proposé River of earth : un mur d'argile de 50 m2 dont le processus de transformation par séchage serait filmé (1 image / 8 secondes) ; le film constituant le fond de scène de la chorégraphie. Le projet fut réalisé en juin 1999 et l'œuvre originale reste la première œuvre in-door de cet artiste britannique dans le musée de Digne, qui a choisi cette région comme "un laboratoire" et un lieu où serait présentée la plus grande collect...
[ lire la suite ]


 
Tabula Terra
Tom Shannon travaille sur les forces invisibles qui nous gouvernent; la gravité, les phénomènes magnétiques en font partie. Tabula Terra est une table de bois dont le plateau est un miroir métallique. Un globe en fibre de verre peint aux couleurs de la Terre s'élève au-dessus de la table grâce à la lévitation magnétique. L'axe du globe est parallèle à celui de la Terre et se trouve ainsi dans la même relation au Soleil et aux étoiles que la Terre qui nous porte. L'image de cette situation se reflète dans le miroir de la table. Nadine PASSAMAR-GOMEZ
[ lire la suite ]


 
Fantômes dans le fantômier
Fantômes dans le fantômier est une boîte qui contient environ 100 à 150 figurines et 200 à 300 œuvres accrochées aux murs. Depuis longtemps, René Jullien et Martine Balata construisent des musées. Ce qui est là miniaturisé en peinture pouvant y devenir sculpture et vice-versa. Les personnages sortent des toiles et se jettent à la face de tel ou tel autre à voir. Jusqu'à présent leur ouvrage s'ourlait à partir de reproductions et ces musées se retrouvaient en galerie, ou appartements, loin de leurs éponymes réels ou supposés. Enfin, un musée pourrait être dans le musée. On pourra passer de l'échelle au réel et du rée...
[ lire la suite ]


 
Relief bleu
Le Relief bleu de la collection Schmela (1978) – ultérieurement appelée, après la mort du marchand, Tombeau ou Hommage à Smila – est une des trois œuvres réalisées par Jean Tinguely avec le Relief rouge (178 x 288 x 112 cm) qui reste dans la collection de l'artiste, et le Relief rouge (178 x 288 x 112 cm) du Preunischer Kulturbertz, National Gallery. Il date de 1978 et fait transition entre la période des Crocodrome (présentés au Centre Pompidou) et les grandes machineries de Meta-Harmonie I et II de 1979. Les trois œuvres, depuis les Meta-Matic, sont les seules œuvres de Tinguely conçues en tant que relief. Le Relief bleu, animé d'un mouvement très lent, pouvait complét...
[ lire la suite ]


 
Nissa-bella
Initialement tenté par l'écriture, Martial Raysse s'oriente vers les arts plastiques dès l'âge de dix-neuf ans. A Nice, il élabore ses premières pièces à partir d'éléments récupérés. En 1960, il est l'un des plus jeunes membres fondateurs du Nouveau Réalisme. Considéré bientôt comme le créateur français le plus proche du Pop Art américain, Raysse participe à de nombreuses expositions en Europe et aux Etats-Unis. Jusqu'en 1966 il met en scène des figures féminines stéréotypées très colorées issues d'images publicitaires ou de photographies démesurément agrandies et en teintes fluorescen...
[ lire la suite ]


 
13 lances
Gilbert Pedinielli est né le 15 janvier 1939 à Nice. Lors des dix premières années de sa vie, il séjournera en Côte d'Ivoire, à Marseille et en Corse, son père étant militaire. Après des études au lycée Masséna où il commença à peindre en 1954, il rentre à l'Ecole nationale des arts décoratifs à Paris d'où il sort diplômé en 1962 (section architecture). Ensuite, il s'inscrit et étudie au cours supérieur d'esthétique industrielle de l'Ecole des arts appliqués de Paris. Après avoir travaillé dans un cabinet d'architecture durant 5 ans, il rentre au Centre d'étude et de recherche d'IBM à ...
[ lire la suite ]


 
Avenue d'Italie
Raymond Hains aborde la pratique artistique par le biais de la photographie. Réalise des photos abstraites, à partir d'un objectif cannelé qu'il a mis au point, provoquant l'éclatement de la forme qui sera l'un des principes fondamentaux de sa recherche. Il signe avec Jacques de la Villeglé un film d'animation, "Pénélope", sur ce même principe de la destruction de l'unité formelle de l'objet. Dès 1949, il découvre le potentiel plastique des affiches lacérées avec lesquelles il réalise les compositions abstraites, dynamiques et discontinues. En 1959, il expose à la Biennale de Paris sa première palissade, La Palissade réservée, et recouvre d'affiches lacér&eacu...
[ lire la suite ]


 
Sans titre
Originaire du Gard, Daniel Dezeuze séjourne aux Etats-Unis avant d'exécuter ses premières œuvres, où il fait preuve d'une abstraction radicale dans l'esprit d'une époque qui met en question la peinture. Il expose alors de simples châssis tendus d'une feuille de plastique transparent en guise de toile. Membre actif du groupe Supports-Surfaces.
Gilbert PERLEIN
[ lire la suite ]


 
Sans titre
Né à Cannes en 1946, Max Charvolen y fait toutes ses études primaires et secondaires et passe son C.A.P. de menuisier. En 1964, il entre à l'Ecole des Arts Décoratifs à Nice, mais deux ans plus tard, exclu de l'école, il s'inscrit à l'Ecole des Beaux-Arts de Marseille. A partir de 1967, il fréquente le milieu artistique niçois, découvre l'œuvre d'Yves Klein et commence à travailler sur vinyle transparent entre fond et forme. L'année suivante, il rentre à l'Ecole d'Architecture de Marseille et deux ans après il crée avec Chacallis, Isnard, Maccaferi et Miguel le "Groupe 70" à Nice. Ce groupe au cours des trois années suivantes expose en France et à l'étranger. En 1971, il part pour le Brésil où il travaille dans l'agence d'architecture de Niemeyer. Deux ans plus tard, il devient architecte ...
[ lire la suite ]


 
La Cambra
Ben Vautier dit Ben, de famille maternelle antiboise, réside à Nice depuis 1949. "En créant la Cambra, je voulais faire une œuvre qui fasse la jonction entre l'avant-garde et ma défense de la culture niçoise. Personnellement, je voudrais beaucoup que tout le monde puisse entrer et jouer dedans. Seulement voilà, dès que l'œuvre entre au musée, les conservateurs mettent des barrières (1)." La Cambra (la chambre, en nissart, langue provençale niçoise), est une œuvre de grande dimension, installée dans la salle consacrée à l'Ecole de Nice. A l'origine, en 1991, en corollaire au Magasin acquis par le centre Georges-Pompidou en 1975, peu après l'inauguration du Mamac, Ben av...
[ lire la suite ]


 
Cabinet de botanique en l'honneur du Dr Honnorat
Lors d'un séjour en Provence en 1991, herman de vries réalisait lo campo provençau, un ensemble de noms de plantes en provençal écrits aux crayons de différentes couleurs sur une feuille de papier. Cette œuvre fut réalisée en utilisant le dictionnaire d'un naturaliste dignois : Simon-Jude Honnorat, qui établissait l'équivalent entre la nomenclature latine et les noms d'usage pour les végétaux en provençal. Invité en résidence à Digne, herman a souhaité créer une installation au sein du musée départemental le cabinet de botanique en l'honneur du docteur Honnorat : dans une pièce de 25m2 seront présentés l'herbier historique de...
[ lire la suite ]


 
The other side
Je les ai vues la première fois — Ivy et Naomi et Colette — traversant le pont près du Morgan Memorial Thriftshop à Boston. Elles étaient les plus fabuleuses créatures que je n'ai jamais vues. J'ai été immédiatement fascinée. Je les suivis et pris des photos d'elles en super 8. C'était en 1972. Ce fut le début d'une obsession qui dure depuis 20 ans.
Peu de temps après, je les ai rencontrées de nouveau par l'intermédiaire de David, mon plus proche ami qui avait commencé à se transformer en femme. Dès cette première nuit à The Other Side — le bar drag-queen de Boston dans les années 70 — j'ai trouvé ma voie. [...] J'avais 18 ans et je me sentais également comme une queen. Entièrement consacrées à mes amies, elles sont devenues mon univers. Une partie de mon adoration pour elles impliquait q...
[ lire la suite ]


 
Sans titre
Evelyn Ortlieb était l'un des deux artistes invités pour l'exposition Situation II – salles romanes du Cloître Saint-Trophime, mars-avril 1988 – en référence à une poétique de la terre.
Cette œuvre, qui en est la trace dans les collections, est très représentative du travail d'Evelyn Ortlieb qui fait d'éléments récupérés, comme des pans de toiles de bâches redécoupées, le support de recherches matérielles et presque tactiles, utilisant un vocabulaire volontairement très réduit.
En complément de cette acquisition, Evelyn Ortlieb a offert au musée Réattu un collage et deux dessins sur papier qui illustrent davantage son travail graphique.
[ lire la suite ]


 
Tri / genre
Tri / domaines
Carte du réseau
Carte archéologique
QR code
      Accédez au site sur votre mobile