Qui sommes nous ?

AGCCPF
Le Réseau Musées Méditerranée existe gârce à l'initiative et au suivi interrégional des sections fédérées de professionnels des musées de France de PACA et de Languedoc-Roussillon.

Exposition

Frédéric LANOVSKY
31-12-2018
Sculpteur contemporain né à Cannes en 1965, Fréderic Lanovsky réalise des sculptures géantes et à taille humaine dont les dernières pièces ornent les jardins du Musée ...

Exposition

Zostères, des prairies sous la mer
30-11-2017
Qu'est-ce qu'une zostère? Pourquoi sont elles indispensables? Sont elles menacées? Comment les protéger?
Voilà les questions auxquelles répondra cette exposition qui a pour but de ...

Evénement

Acquisition de l'oeuvre de Gaston Chaissac "Signes"
01-01-2022
Anatole Jakovsky fut l’un des premiers à s’intéresser aux productions artistiques hors-normes ...

Evénement

L’atelier de Noël de Salagon
09-12-2017
Création de jouets en miniatures
Samedi 9 décembre, venez fabriquer avec vos enfants des décorations de Noël avec une médiatrice du musée de Salagon ...

Réalisation

Musambule
la version 4 de Musambule est en cours de réalisation.
   
FRAM Les collections 
L'actualité des musées et des collections publiques est aussi celle de leur enrichissement régulier. A ce titre, chaque musée dispose en fonction de sa collectivité ou tutelle de rattachement, de budgets dédiés. Néanmoins, depuis de nombreuses années, dans le cadre des lois de décentralisation, ont été instaurées des commissions mixtes, réunissant l'Etat et la région, pour allouer des budgets complémentaires aux collectivités qui en font la demande et procéder ainsi à des acquisitions à titre onéreux qui associent des financements des collectivités territoriales, de l'Etat et de la région. C'est l'objet du FRAM ( fonds régional pour l'acquisition des musées) qui se réunit une fois par an.

Vous trouverez sur cette rubrique les oeuvres entrées dans les collections publiques en PACA et ayant bénéficié du concours du FRAM ces dernières années.

Acquisitions FRAM : Autre
Piano console à 4 pieds torsadés
De Henri PAPE, facteur de pianos du Roi, peut-être le plus grand inventeur en matière de facture de piano. Daté sur le sommier. Cadre du sommier en bronze à une époque où les cadres sont encore généralement en bois. 6 octaves, 1 quarte. Placage d'acajou et acajou massif, moulures d'oves. C'est une pièce importante à signaler car tous les musées n'en possèdent pas.
[ lire la suite ]


 
Cornet à 3 pistons type Périnet
Cet instrument en excellent état provient de : (le père) Adolphe SAX, facteur de la maison militaire de l'empereur. Laiton, Etui d'origine 2 embouchures (2 tons), Lyre de lecture.
[ lire la suite ]


 
Trombone droit de cavalerie
Cet instrument "anormal" pour être plus aisément tenu à cheval en tenant les rênes est signé (le père) Adophe SAX, "facteur de la maison militaire de l'empereur". Laiton système à 3 pistons berlinois (plus ancien que les "Périnet", plus étroits et plus longs). Manque l'embouchure d'origine.
[ lire la suite ]


 
Paysage à l'orage menaçant
(…) Le thème de l'orage – orages désirés, chers à Chateaubriand déjà – la puissante et habile construction triangulaire avec la triple rime bien notée par Soubiran, des arbres, du ciel et du chemin encaissé et illuminé, le motif même des arbres morts, tiré de l'inévitable répertoire des maîtres du siècle d'or – Rembrandt, Ruisdael, Koninck, Hobbema, Wÿnants, chez les Hollandais, Jacques d'Arthois, Huysmans, Vadder chez les Flamands, relayé par les manuels de paysagistes à la Mandevare au début du XIXe siècle, mais utilisé ici avec une brutalité forcément innovatrice (la taille démesurée des ces arbres spectres étonne et détonne, ce n'est plus un simple accessoire), les figures bonhommes placées au milieu d'une vaste étendue pour exalter l'infinité de la nature et l'émouvante solitude et pe...
[ lire la suite ]


 
Paysage
Ce tableau, paysage sans figure, sans scène religieuse ou mythologique en arrière-plan, est une rareté au XVIIe siècle. Il intrigue également par sa singularité, tant il est vrai qu'il ne s'apparente pas à ce que l'on connaît de l'œuvre de Nicolas Mignard, dont la postérité a surtout retenu les grandes compositions religieuses. Cependant l'exposition organisée par Henri Wytenhove et Antoine Schnapper en 1979 au Palais des Papes à Avignon avait révélé un certain goût de Nicolas Mignard pour le paysage, que venaient illustrer quelques dessins conservés au Département des arts graphiques du musée du Louvre. L'œuvre complète le fonds de peinture ...
[ lire la suite ]


 
Vielle à roue
Cet instrument de musique populaire entre dans un patrimoine musical ancien, lié à l'histoire de notre région. C'est un instrument qui, sans être rare, n'est qu'exceptionnellement présent sur le marché des instruments anciens. Cette vielle à roue est en bon état ; c'est un instrument non retouché. Il s'apparente à la vielle dite "le Sphinx" conservée à Allos (Alpes de Haute-Provence). Luc THEVENON
[ lire la suite ]


 
Vue d'Aix en Provence assiégée par le Comte d'Alais
Bien que non signée et aujourd'hui fragmentaire, l'œuvre est parfaitement décrite et documentée depuis sa réalisation par le peintre Daret en 1649. Son histoire mouvementée (disparition, lacération, redécouverte) n'est pas le moindre de ses attraits. Document iconographique rare où la cité apparaît entourée de ses remparts et signalée par ses édifices les plus significatifs (Palais comtal, St.-Jean de Malte, les Augustins…), l'œuvre, qui n'a jamais quitté Aix, trouve tout naturellement sa place dans le musée d'histoire de la ville. La toile, à l'origine tableau votif, provient de la chapelle N.D. de Délivrance située dans l'église du premier...
[ lire la suite ]


 
L'île Maïre II
En 1972, après la rupture du groupe support/surface, Vincent Bioulès renoue avec le motif (jardins, fontaines, portraits …) et revient à une peinture plus figurative, à contre courant des mouvements picturaux du moment. La série de tableaux sur Marseille, produite entre 1990 et 1995, témoigne de ce retour à une technique plus traditionnelle. L'Ile Maïre II, réalisée à la même époque que l'Ile Maïre I, se détache nettement des autres œuvres que lui inspire la citée phocéenne : elle constitue l'aboutissement d'une langage pictural évoluant de l'exécution détaillée, quasi photographique, vers l'intériorisation du sujet et l'abstracti...
[ lire la suite ]


 
Paysage
Carrand occupe une place importante dans l'Ecole lyonnaise mais reste aussi un représentant des meilleurs paysagistes de son époque. Peint sur le motif (une technique qu'il pratique à Optevoz, à Crémieu, en compagnie de Ravier, Français et Appian), ce paysage est un exemple de la technique personnelle qu'emploie l'artiste. Des tons gris, crayeux et froids inhabituels, traduisent les atmosphères brumeuses que l'artiste affectionne particulièrement. Il méprise ici le dessin au profit de la pâte, il gratte ses couleurs pour obtenir des effets nacrés. Carrand aime les tons neutres et la brume vaporeuse qui adoucit les formes et les couleurs, sensibles dans cette œuvre. Il est intéressant de confronter les ...
[ lire la suite ]


 
Vue générale de Nice prise du chemin de Villefranche

Fils de Pierre Honoré ROISSARD, devenu "ROASSAL" qui, ayant fait une brillante carrière de magistrat, acquit fortune et biens permettant ainsi à son fils Clément, né à Nice, édile municipal, de faire une belle carrière de peintre. Ayant suivi une formation locale grâce aux Ecoles de peinture réputées à Nice à partir de 1814, il se spécialise dans les scènes de genre et les rétrospectives historiques (représentations de festins des quartiers niçois...). Ces œuvres ont un intérêt capital pour notre ville en fournissant de remarquables précisions sur les costumes, la vie populaire, les traditions rurales avant 1850. Trois huiles sont cons...
[ lire la suite ]


 
Un chemin dans la colline de Saint Loup
Le petit village de Saint-Loup à côté de Marseille est au XIXème siècle entouré de prairies et de champs d'oliviers, Guigou recrée admirablement bien, sur ce panneau de bois de moyenne dimension, l'atmosphère de ce coin de campagne. Le motif de la route qui s'enfonce dans le paysage et dirige le regard du spectateur vers le fond du tableau est un thème de prédilection chez les artistes provençaux (en référence au paysage de Barbizon). La silhouette féminine que l'on aperçoit dans le lointain se noie dans le paysage. Sa présence donne l'échelle et associe l'homme à la nature. L'utilisation du panneau de bois permet de travailler la matière en aplat, presque par transparence. L'œuvre conserve l'aspect inachevé de l'esquisse préparatoire et la spontanéité du travail rapide en plein air. Comme...
[ lire la suite ]


 
Elégante à l'automobile
Le musée des Beaux-Arts de Nice possède une collection unique au monde d'œuvres de Jules Chéret. Cet ensemble est dû à la générosité de Maurice Fenaille et surtout à l'extraordinaire donation effectuée par le Baron Vitta. Les pastels de Jules Chéret sont des acquisitions logiques pour notre musée ; mais L'élégante à l'automobile constitue plus encore un achat essentiel. Ce pastel, de grand format, correspond sans doute à la période de pleine maturité de l'artiste. Il peut être daté des années 1900-1905. La technique est virtuose, comme à l'accoutumée et les couleurs demeurent splendides – l'état de conservation est...
[ lire la suite ]


 
Etang de Berre - Vue de l'étang de Berre
Ce tableau représente une vue de l'Etang de Berre. Il est esquissé dans un des petits carnets de notes du peintre (carnet n°8). Il peut être daté du début du siècle, vers 1904. Le coloris particulier de ce paysage et sa composition en hauteur rendent cette œuvre intéressante et novatrice au point de vue plastique.
Seyssaud met en place un motif qui lui sera familier, l'Etang de Berre, vu depuis son atelier à Saint Chamas où il s'installe dès 1904. Ce paysage serein et coloré apparaît comme un complément au Paysan au travail que possède le Musée de Toulon. Son acquisition permet au musée de montrer dans sa collection de peinture provençale, particulièrement axée sur le paysage, deux aspects différents de l'œuvre de Seyssaud.
Brigitte GAILLARD
[ lire la suite ]


 
Vue de la Fontaine de Vaucluse
Le musée-bibliothèque François Pétrarque consacré à Pétrarque, à l'humanisme renaissant et à l'italianité, mène, depuis sa réouverture en 1986, une politique d'acquisition de témoignages artistiques relatifs à la Fontaine-de-Vaucluse et à son territoire littéraire dans la continuité du lieu inspiré et d'une tradition créatrice qu'illustrent, à cinq siècles d'écart, les deux grandes figures poétiques : François Pétrarque et René Char. Ainsi, cette maison-musée perpétue les liens esthétiques et sentimentaux entre un certain nombre d'artistes et le site à travers la thématique "P...
[ lire la suite ]


 
Portrait d'homme au jabot blanc
La restauration d'œuvre d'art réserve parfois d'agréable surprise. Ce fut le cas pour cette toile Portrait d'un homme en jabot blanc attribuée, lors de sa vente au Musée, à Simon Julien dit de Parme. L'examen approfondi du tableau, lors des travaux de restauration, a mis en évidence la date et la signature exécutées au pinceau d'un trait ocre vert, à côté du col du personnage. L'œuvre est bien du peintre toulonnais Simon Julien. Elle complète harmonieusement les collections muséales riches d'un autoportrait, ovale lui aussi et de dimensions similaires, et d'un étonnant double portrait des parents de l'artiste alors âgé (Laurent Julien et Geneviève Declar) se détachant presque immatériellement sur un fond blanc. Bien que la facture très classique (Simon Julien fut l'élève de Michel Dandré-B...
[ lire la suite ]


 
Paysan au travail
Dans sa première grande exposition personnelle à Paris, en 1897, le thème du paysan au travail est déjà largement représenté. Il ne s'agit pas pour Seyssaud de demander aux paysans du Ventoux qu'il connaît bien une pose, ni de les regarder vivre puis de les dessiner, mais bien de vivre dans leurs fermes, de les suivre aux champs, d'endurer avec eux la chaleur de l'été. Ce qui intéresse Seyssaud, c'est la figure humaine au travail, c'est l'effort quotidien. Sa prédilection pour les vues de dos non pas l'intérêt pour un individus, mais pour la courbe d'un dos , l'arrondi d'une croupe, la pliure d'une échine. C'est le drame poignant de la lutte de l'homme avec la terre, les rapports très étroits de l'homme avec la nature. C'est aussi l'occasion d'une arabesque. Cette silhouette farouche révei...
[ lire la suite ]


 
Paysage d'Italie
Jusqu'à une date récente le peintre paysagiste H. Voogd était représenté dans les collections publiques des Pays-Bas que par une seule œuvre au Musée Gemeente de la Haye. Puis en 1976 le Rijk en fait l'acquisition d'un et en 1994 le Boymans de Rotterdam s'enrichit d'une œuvre de l'artiste de 1832. En France, jusqu'en 1990, un seul H. Voogd était connu, c'était celui de Montpellier. A cette date l'acquisition d'un H. Voogd par l'Association pour le Musée de Toulon avec le concours du FRAM PACA mettait un terme à cette solitude et l'événement pouvait être considéré d'importance à plus d'un titre. H. Voogd est très mal connu. Elève dans sa ville natale du peintre décorateur Juriuan Androessen (1742-1812) il peut, grâce à l'aide financière d'un riche amateur d'art Dick Versteegh, assouvir le d...
[ lire la suite ]


 
Nature morte à la nappe blanche
Loin des opulentes et éclatantes natures mortes de ses contemporains (Henri Fantin Latour, Adolphe Monticelli…), celle de François Bonvin, "pichet de cuivre, deux pommes sur une table" se distingue par sa simplicité et son caractère intimiste. Cette huile, de petit format, de composition rustique, impose l'horizontalité de la table et la verticalité du pichet, strictes lignes, géométriques que viennent rompre et adoucir la sphère des deux fruits et l'arrondi du pichet de cuivre au contour souligné par la nappe claire. Objets usuels et communs, marqués par l'usage, que l'artiste rend sans artifices en jouant sur les contrastes et les oppositions de couleurs claires et sombres. Illuminant d'une note colorée l'uniformité de la nappe, se détachent les deux pommes sculptées par leur ombre porté...
[ lire la suite ]


 
Nature morte
Théodule Ribot expose sa première nature morte à Rouen en 1862. Ce genre tient, à côté de ses portrait, une place importante dans son œuvre aujourd'hui très prisée. Celle-ci présente les instruments de travail et attributs du peintre : à droite les cadmies, perles noires fournissant les pigments rouges enfermés dans la boîte. A gauche un loup traversé d'une plume, un couvre-chef noir de peintre et un chiffon taché de peinture. En arrière plan, la molette servant à broyer les couleurs. Le tout disposé sur une nappe blanche qui, sous les effets de couleurs et des ombres, devient peu à peu fond ocre. Cette œuvre synthétise remarquablement la technique, l'esthétique et le style Ribot. Eclairés succinctement à la chandelle, ces objets effleurés par cette lumière rasante, surgissent du clair-obs...
[ lire la suite ]


 
Bord de mer - La corniche à Marseille
Jean-Baptiste Olive s'est surtout spécialisé dans la représentation de marines provençales et vénitiennes. Marseillais dans l'âme, il peint la corniche marseillaise aux rochers blancs que les vagues couvrent de leurs embruns. Olive fait preuve de ses qualités de coloriste dans les effets de vagues et utilise une matière épaisse aux couleurs violacées et aux blancs lumineux. Cette marine de composition et de facture moderne complète la vue du port de Toulon proche d'une vue de celle du port de Marseille au "cadrage photographique".
Brigitte GAILLARD
[ lire la suite ]


 
La vallée des angoisses
L'amitié qui lie Vincent Courdouan au Président Clappier lui permet de faire de fréquents séjours, à partir de 1853, à Moustiers Sainte-Marie dans les Gorges du Verdon. Ce paysage du Haut Var devient vite une source d'inspiration. La Vallée des angoisses, datée de 1887, est exécutée en atelier à partir de fusains et d'études préparatoires au crayon, réalisés sur le motif, en plein air. Elle révèle le talent de coloriste de l'artiste.
Courdouan met en scène les éléments d'un paysage romantique : gorge profonde, torrent abondant, arbres brisés, ciel orageux. Une nature dramatisée, une nature où les symboles persistent : le torrent qui coule fait référence à la vie qui passe, les arbres brisés évoquent la mort. Le torrent violent qui dévaste tout sur son passage rappelle la nature puissante...
[ lire la suite ]


 
Manuscrit de Monteux sur le ghetto d'Avignon
Comment expliquer, au XVIIIe siècle, l'existence d'un ghetto à Avignon ? L'Église, prise dans sa dimension spirituelle, est à l'origine des principes de distinction attachés à la communauté de religion juive qui, tout au long du Moyen Age, vont conduire les pouvoirs politiques en Europe à chasser de leurs terres des populations, de ce fait jugées indésirables. En 1394, l'annexion de la Provence par le royaume de France réduit leur implantation aux seuls États dépendant du pape dans notre région : Avignon et le Comtat Venaissin. En effet, l'Église prise cette fois dans sa dimension temporelle, tolère ce peuple car il est témoin d'une commune histoire, celle que recouvre l'A...
[ lire la suite ]


 
Cousins d'Amérique - 120 photographies des descendants des "Barcelonnettes" du Mexique
120 tirages argentiques d'après des négatifs 6 x 6 cm Signé : "Jacqueline Colde". Depuis vingt ans, Jacqueline Colde travaille à un projet ambitieux qui concerne les communautés d'origine française émigrées en Amérique. Son projet, intitulé "Français des Amériques" se propose de faire découvrir leur identité actuelle : qui sont-ils, comment vivent-ils aujourd'hui, se sont-ils intégrés à la culture de leur pays d'accueil, quelle place occupent-ils dans l'économie du pays, que reste-t-il des traditions françaises apportées par leurs ancêtres ?... En 1992, Jacqueline Colde part à la rencontre des "Barcelonnettes" du Mexique. Son enquête...
[ lire la suite ]


 
Le carnet Siméon
67 dessins (lavis ou dessins à la plume) sur Rome ou Tivoli, chaque fois sur le recto, pagination de droite. Plus un dessin collé, autoportrait de Granet. En page de garde. Signé en première page : Souvenir de Rome Granet à son ami Siméon 1805 et 1806.
Granet (Aix-en-Provence, 1775-1849) partage sa vie en trois grandes périodes. Avant 1802, on peut parler d'années de formation à Aix et Paris. De 1802 à 1824, le peintre est quasiment romain. A partir de 1825, sa vie se partage entre Paris et Versailles (avec de nombreux retours en Provence où il s'est acheté une bastide…). Son œuvre comprend deux aspects majeurs : la peinture de paysage, la peinture d'intérieurs (surtout religieux : ...
[ lire la suite ]


 
Rochers de la Fontaine de Vaucluse. La vallée de la Sorgue à proximité de la résurgence
Le Musée-bibliothèque François Pétrarque consacré à Pétrarque, à l'humanisme renaissant et à l'italianité, mène, depuis sa réouverture en 1986, une politique d'acquisition de témoignages artistiques relatifs à la Fontaine-de-Vaucluse et à son territoire littéraire dans la continuité du lieu inspiré et d'une tradition créatrice qu'illustrent, à cinq siècles d'écart, les deux grandes figures poétiques : François Pétrarque et René Char.
Ainsi, cette maison-musée perpétue les liens esthétiques et sentimentaux entre un certain nombre d'artistes et le site à travers la thématique "Peinture et écriture" et le travail conjoint pictural et poétique du dialogue par le livre.

Hubert Robert, peintre des ruines, fut aussi sensible au spectacle de la nature. Ses Vues de la Fontaine-de-Vaucluse en so...
[ lire la suite ]


 
Collage
Dans ce collage, réalisé également à la Ferrage, sa maison de Grasse, Magnelli utilise des matériaux plus résistants : papier ondulé, papier goudronné. Ici la réalité très présente des matériaux est mise au service de l'abstraction des formes.
[ lire la suite ]


 
Collage de Musique
Alberto Magnelli séjourne à la Ferrage à Grasse, d'octobre 1939 à mars 1944. Pendant cette période de pénurie de toiles et peintures, Magnelli approfondit trois techniques : la gouache, l'ardoise et le collage. C'est à partir de 1941 qu'il va débuter sa série de collages sur papier à musique achetés chez un marchand d'instrument de musique. Il s'agit de partitions vierges sur lesquelles il colle du carton ou des images découpées dans des magazines qu'il recompose en une partition fantaisiste. Des traits à l'encre et certains mots viennent donner un sens à l'ensemble. On y voit une poésie toute magnelienne avec des "noires" et des "blanches" devenues ici des "rouges" et des "rayures".
[ lire la suite ]


 
Nature morte (fruits)
Connu au début des années 80 dans la vague du retour à la peinture, Gérard Traquandi est présent sur la scène artistique internationale par de nombreuses expositions. C'est en 1997 lors de l'exposition au Centre d'art Le Crestet que Gérard Traquandi s'est résolument engagé dans la couleur et sa démarche s'inscrit dans le champ traditionnel de la peinture. Dès le début, le parcours de cet artiste s'est constitué d'approches de la peinture à travers des modes d'expression diversifiés. Formé à l'Ecole de Beaux-Arts de Marseille-Luminy dans la sphère des artistes du mouvement Support-Surface, Traquandi pratique plutôt le dessin de manière classique. Fragmen...
[ lire la suite ]


 
Coffret à ouschebtis
Ce coffret de bonne facture et en très bon état de conservation présente sur son couvercle bombé un bateau à large voile peinte en jaune et bleu. Sur ses quatre faces ocre un bandeau de couleur blanche souligné de rouge et de bleu porte une inscription : "Paroles à dire par Osiris l'Occidental, Dieu Grand Maître d'Abydos, pour qu'il lui accorde toutes les offrandes pour le Ka de l'Osiris chef des Meshouesh, Djed-Khonsou, juste de voix." Ce type de coffret apparaît au Nouvel Empire au moment où le nombre d'ouschebtis, déposés dans les tombes, s'accroît considérablement, jusqu'à plusieurs certaines dans les tombes royales et de dignitaires. Le Musée d'archéologie méditer...
[ lire la suite ]


 
Bès d'heureuse maternité
Bès debout, jambes écartées, surgit d'une colonnette papyriforme. Au revers de sa coiffure à cinq plumes, se trouve un oryx, pattes entravées. Deux cercopithèques s'accrochent à ses oreilles. Il tient dans ses bras un enfant à qui il tend un objet ovale. Cette représentation de Bès porte, outre ceux déjà décrits, d'autres animaux. Il s'agit de trois cercopithèques, un au recto, deux au verso, grignotant un fruit, peut-être une noix doum, censée contenir l'eau d'origine divine nécessaire à la vie. Cette interprétation définirait celle de l'objet, une noix doum, que tend le dieu au nouveau-né qu'il a dans ses bras. Un autre animal, un sphinx marcha...
[ lire la suite ]


 
Statuette de Hapy
Hapy debout à corps humain et tête de babouin au visage doré est un des quatre fils d'Horus. Comme ses trois frères, il incarne un des points cardinaux, le nord, et a pour mission de veiller sur un des quatre vases canopes contenant les viscères du défunt. Hapy associé à la déesse Nephtys protège les poumons. C'est sous la forme d'un vase canope, jarre à panse renflée, en albâtre ou en terre cuite fermée par un bouchon à son effigie, la tête de babouin qu'il est le plus souvent représenté. Les fils d'Horus apparaissent sous la forme humaine à tête animale à époque tardive. Leurs statuettes intégrées au trousseau funéraire...
[ lire la suite ]


 
Vase plastique, Bès ithyphallique
Ce vase plastique à l'image du dieu égyptien Bès ithyphallique est du type rhyton, ouvert dans sa partie supérieure, percé d'un trou à son extrémité et muni d'un anneau de suspension. Nain difforme et grimaçant, Bès est ici coiffé d'une tiare emplumée et porte une barbe bouclée. Accroupi, il est entièrement nu et tire la langue. Il brandit dans sa main droite un phallus au-dessus de sa tête et un autre dans sa main gauche à hauteur de sa taille. Il est doté lui-même d'un phallus démesuré sur lequel est allongée une petite femme nue. Cette iconographie inhabituelle le rapproche des démons phalliques et laisse entrevoir que ce type de B&egrav...
[ lire la suite ]


 
Fonds d'imprimerie
Composition : - 1 machine à imprimer à pédale "La Minerve" avec 2 supports sur pied - 1 coupoir biseautier - 1 marbre monté sur pied pour imposition - 1 presse à épreuve 60x80 FT colombier - 12 polices caractères bois pour affiches - 4 lingotiers - Serrages - taquoirs - rouleaux pour encrage - brosses - galées - composteur bois et métal - typomètres - 8 rangs en bois - Meubles avec galées métalliques - 3 casses filets cuivre - 140 casses avec caractères divers dont une douzaine spécifiquement régionaux Ce fonds homogène issu principalement de l'entre-deux-guerres correspond à l'ensemble nécessaire au travail d'une imprimerie artisanale et manuelle. Pratiquement en état de fonctionner, (sous réserve de réglages nécessaires et de changement de rouleaux), cet ensemble est significatif et repr...
[ lire la suite ]


 
Cartes postales anciennes
Ensemble de 1300 cartes postales anciennes sur le département du Var (avec quelques incursions sur la Côte d'Azur), couvrant la période de 1890 à 1925. Ce "petit bout de carton" est apparu sans illustration pour la première fois en 1870 afin de permettre la censure. Vers 1890 la carte-vue voit le jour. L'illustration minuscule à l'origine va progressivement couvrir tout l'espace. La découverte du principe de la phototypie va permettre de transcrire les demi-teintes photographiques et de reproduire en grande quantité et à moindre coût sur du papier d'imprimerie, le succès est fulgurant. La production ne cessera d'augmenter jusqu'en 1925, année qui a été qualifiée "d'âge d'or" de la c...
[ lire la suite ]


 
PRECEDENT 1  2  3  4  5  6  7  8  9  10  11  SUIVANT
Tri / genre
Tri / domaines
Tri / date d'acquisition
   1988   1989   1990   1991   1992   1993    1994   1995   1996   1997   1998   1999    2000   2001   2002   2003   2004   2005    2006   2007   2008   2009   2010   2011    2012   2013   2014   2015   2016   2017  

Carte du réseau
Carte archéologique
QR code
      Accédez au site sur votre mobile