Musée du Pavillon de Vendôme

Le Pavillon de Vendôme fut édifié à partir de 1665, sur ordre de Louis de Mercoeur, duc de Vendôme, petit-fils d'Henri IV et de Gabrielle d'Estrées, nommé gouverneur de Provence en 1652.
Au milieu du XVIIIe siècle, Jean-Baptiste Van Loo y établit son atelier. Les superbes atlantes baroques et l'ordonnance classique de la façade en font un fleuron architectural du patrimoine aixois à mi-chemin entre Paris et Rome.
Acheté en 1906 par un amateur éclairé, Henri Dobler lègue une partie de ses collections à la ville d'Aix-en-Provence pour en faire un musée. Dans un souci constant d'ouverture et de renouvellement des publics, ce lieu chargé d'histoire, ce musée d'ambiance restituant le goût des XVIIe et XVIIIe siècles, sait aussi montrer l'art de notre temps.
Soit individuellement, soit avec le musée des Tapisseries avec lequel il forme une même entité administrative, de gestion et de politique d'expositions, le Pavillon Vendôme est particulièrement sensible à l'innovation des nouvelles technologies, parfois en collaboration avec l'École d'art d'Aix, autour de la photo numérique américaine par exemple, tout autant qu'à l'intérêt permanent pour la photographie argentique. Et lorsque ses locaux sont insuffisants, ses jardins à la française peuvent aussi mettre en valeur le travail de sculpteurs, par exemple l'oeuvre monumentale de Jean Amado en 1997, et trouver à la Cité du Livre des salles d'expositions complémentaires pour de plus vastes projets.
The Vendôme Pavilion, was built beginning in 1665, at the request of Louis de Mercoeur, Duke of Vendôme. Mercoeur, the grandson of Henry IV and Gabriel d'Estrées, was appointed governor of Provence in 1652. In the mid-18th century, the painter Jean-Baptiste Van Loo turned the pavilion into his studio. The superb baroque Atlas figures and the facade's classical order make it an architectural flagship of Aix's cultural heritage, halfway between Paris et Rome. An enlightened amateur, Henri Dobler, acquired it in 1906. He bequeathed the building and a part of its collections to the city of Aix-en-Provence to transform it into a museum. Guided by the will to broaden its horizons and widen its audience, this place teeming with history, this museum recreating the atmosphere and taste of the 17th and 18th centuries, also knows how to exhibit today's art. The Vendôme Pavilion has taken a special interest in the innovation offered by new technologies. It regularly collaborates with the Tapestry Museum (with which it shares administrative duties, exhibition planning and management)And has, on occasion, also worked with the Ecole d'Art d'Aix to present American digital photography as a complement to its enduring interest in traditional photography. The Pavilion also has a number of resources at its disposal when the exhibition space provided by its rooms proves insufficient. Its French gardens provide a wonderful setting in which to present the work of sculptors, as was the case for the monumental oeuvre of Jean Amado in 1997. and additional exhibition rooms for larger projects can be found at the Cité du Livre possesses.
El Pabellón de Vendôme fue edificado a partir de 1665 por orden de Luis de Mercoeur, duque de Vendôme, nieto de Enrique IV y Gabrielle d'Estrées, designado gobernador de Provenza en 1652. A mitades del siglo XVIII, Jean-Baptiste Van Loo establece allí su taller. Los magníficos atlantes barrocos y la ordenación clásica de la fachada hacen del edificio un florón arquitectónico del patrimonio de Aix a medio camino entre París y Roma. Fue comprado en 1906 por un aficionado ilustrado, Henri Dobler, quien lo legó, así como una parte de sus colecciones, a la ciudad de Aix-en-Provence para convertirlo en museo. Con un constante deseo de apertura y de desarrollo hacia nuevos públicos, este lugar lleno de historia, este museo de ambiente que restuye el gusto de los siglos XVII y XVIII, sabe también dar a conocer el arte de nuestro tiempo. De manera propia o con el Musée des Tapisseries (museo de los Tapices) con el cual forma una misma entidad administrativa, de gestión y de política de exposiciones, el Pabellón de Vendôme es particularmente sensible tanto a la innovación de las nuevas tecnologías, colaborando a veces con la Escuela de arte de Aix, respecto a la foto numérica americana por ejemplo, como al interés permanente por la fotografía argéntica. Y cuando sus locales son insuficientes, aprovecha tanto sus jardines a la francesa para hacer resaltar un trabajo de escultor como la obra monumental de Jean Amado en 1997, como otras salas de exposiciones en la Cité du Livre para proyectos más amplios.
Il Padiglione di Vendôme fu costruito cominciando nel 1665 su richiesta di Louis de Mercoeur, duca di Vendôme, nipote di Henri IV e di Gabrielle d'Estrées, nominato governatore di Provenza nel 1652. Verso la meta' del `700, il pittore Jean-Baptiste Loo fa il suo studio. Le stupende Atlante barocche e l'ordine classico della facciata ne fanno un gioiello del patrimonio di Aix, a metà strada fra Parigi e Roma. Fu acquistato nel 1906 da Henri Dobler, un appassionato intellettuale, il quale donò l'edificio ed una parte delle sue collezioni alla città di Aix-en-Provence per farne un museo. Questo luogo carico di storia, questo museo di ambienti rappresentanti il gusto del `600 e del `700, sa anche esibire l'arte dei nostri tempi. Sia in modo individuale oppure associato al Museo degli arazzi, col quale condivide l' amministrazione, incaricata della gestione e della politica delle esposizioni, il Padiglione Vendôme si dimostra particolarmente sensibile all'innovazione che offrono le nuove tecnologie. Gli capita talvolta di collaborare con la Scuola delle Belle Arti di Aix per organizzare mostre, ad esempio sulla fotografia digitale Americana e la fotografia classica. Inoltre, il Padiglione dispone di spazi supplementari quando le sue sale non bastano, come per esempio i suoi giardini alla Francese, i quali servirono per presentare l'opera monumentale dello scultore Jean Amado nel 1997, oppure le sale d'espozione della Cité du Livre per progetti più vasti.
Der Pavillon von Vendôme wurde ab 1665 gebaut auf Befehl von Louis de Mercoeur, Herzog von Vendôme, Enkel von Henri IV und von Gabriele d' Estrées, ernannter Gouverneur der Provence im Jahre 1652. Mitte des XVIII. Jahrhunderts stellt Jean-Baptist Van Loo dort sein Atelier auf. Die prächtigen barocken Atlanten und die klassischen Anordnung der Fassade machen davon eine architektonische Blüte des Kulturgutes von Aix, auf halbem Wege zwischen Paris und Rom. Gekauft im Jahre 1906 von einem aufgeklärten Amateur, Henri Dobler, hinterließ dieser nach seinem Tod das Gebäude und eine Teil seiner Sammlungen der Stadt von Aix-en-Provence, um davon ein Museum zu machen. In einer konstanten Sorge für Aufgeschlossenheit und Erneuerung des Publikums kann dieser mit Geschichte beauftragte Ort, dieses Umgebungsmuseum, das den Geschmack der XVII. und XVIII. Jahrhunderte zurückerstattet, auch die Kunst unserer Zeit zeigen. Entweder individuell oder mit dem Musée des Tapisseries, bildet der Pavillon von Vendôme eine Verwaltung . Der Pavillon von Vendôme ist besonders empfänglich für die Innovation der neuen Technologien, manchmal in Zusammenarbeit mit der Kunstschule von Aix, wenn es z.B. um die amerikanische digitalbilder geht oder um das Interesse für die Photographie argentique. Und wenn seine Räume zu klein werden, können seine Gärten à la française auch die Bildhauerarbeiten, wie das monumentale Werk von Jean Amado im Jahre 1997 zur Geltung bringen, und ebenso Zusatzausstellungssäle für ausgedehntere Projekte an der Cité du Livre finden.
Art contemporain / Arts décoratifs / Beaux arts / Histoire locale régionale / Photographie /
Publications :

Publications adulte:
Jean-Jacques Surian, La Divine Comédie, 6 mars-4 mai 2004 Musée des Tapisseries et Pavillon de Vendôme. Catalogue en deux volumes de 64 pages chacun.
Volume 1 : Dessins. Préfiguration du thème des Enfers. Textes de Bruno Ely, conservateur en chef Musée des Tapisseries et Pavillon de Vendôme ; Hervé Castanet, psychiatre. Volume 2 : Peintures, sculptures. Textes de Bruno Ely, conservateur en chef ; Jean Arrouye, sémiologue de l’image.

Activités :

Animations pédagogiques / Ateliers / Visites guidées / Cycles conférences / Interventions hors murs / Adaptées publics spécifiques

Activite public jeune :
Des peintres et des genres : à partir du XVIIe siècle, l’Académie codifie l’art de peindre en cinq genres, le grand genre et les genres inférieurs.
Les techniques de la peinture : dessin, pastel, aquarelle, encre, lavis, huile.
Enfance : recherche de représentations d’enfants dans les tableaux et les décors du musée.
Les Quatre Saisons : Un thème qui peut être une réflexion sur l’existence.
L’Art des jardins : Les enfants en atelier créeront leur propre jardin.

Activite public familial :
Visite commentée des expositions temporaires.

Activite public specifique :
Des accueils particuliers sont proposés en relation directe avec les publics spécifiques. L’équipe pédagogique est à la disposition des associations, animateurs spécialisés et professeurs pour élaborer ensemble un accueil répondant aux besoins de chaque public.

Tél. : +33 (0)4 42 91 88 75
Horaires
Ouvert tous les jours sauf le mardi
de 10h à 12h30 et de 13h30 à 18h du 15 avril au 15 octobre
et de 10h à 12h30 et de 13h30 à 17 h du 16 octobre au 14 avril
Tarifs
Plein tarif : 4.00 €
Autres : Pour les moins de 26 ans, les chômeurs, enseignants, journalistes
Gratuit tous les 1ers dimanches du mois
Visite commentée 5.50 € droit d’entrée inclus
Accès
À pied par la vieille ville à partir de l’Hôtel de Ville : descendre la rue des Cordeliers et traverser le cours Sextius. En voiture, accéder par la rue de la Molle (possibilité de stationnement) ou se garer au parking Pasteur ou au parking des Cardeurs. Le Pavillon de Vendôme se trouve à proximité des Thermes.
Acquisitions FRAM