Exposition « Résistants, une génération oubliée » 9 décembre 2021 – juin 2023
Mémorial des déportations, Marseille

publié en

« Résistants, une génération oubliée » propose deux nouvelles créations consacrées à la Résistance : une exposition de huit portraits de résistants déportés et une nouvelle création audiovisuelle artistique immersive.
Ces deux productions mémorielles et artistiques ont été conçues à partir d’une série photographique et audiovisuelle réalisée en 2011 par Sand Arty, Auteure-Photographe : «Une guerre, une Libération, et puis l’oubli. Les personnes photographiées ici ont contribué, à leur manière, à sauver notre pays, la France occupée des années 1940. Les portraits de ces héros témoignent de cette sombre et douloureuse période. Résistants à l’occupant nazi puis au fil des années, résistants à toutes les douleurs infligées du passé, ils ont su résister au temps qui passe… Une double Victoire, Une double Résistance.»
Grâce à l’Office National des Anciens Combattants et Victimes de Guerre et les Amis de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation, l’auteure a pu retrouver quelques résistants, presque centenaires et résidents alors dans la région marseillaise.

Mémorial des déportations © Musée d'Histoire de Marseille

Au pied du Fort Saint-Jean, le Mémorial des déportations, rattaché au musée d’Histoire de Marseille, est installé dans un blockhaus construit par l’armée allemande en 1943. Au moment où les derniers témoins disparaissent, le lieu s’attache à transmettre l’histoire et la mémoire des hommes, femmes et enfants arrêtés puis déportés parce que nés Juifs ou réprimés en tant que politiques, résistants, otages ou « suspects ». En 1940, Marseille est encore un port ouvert sur le monde, une porte vers la liberté pour certains, vers la reprise du combat pour d’autres. Dès 1942, lors de son occupation, Marseille bascule. En janvier 1943, qualifiée de « chancre de l’Europe » par le régime nazi, elle cristallise la haine de l’étranger et de l’indésirable. Ces événements tragiques menés par les Nazis avec la collaboration de Vichy sont longuement évoqués au travers de films, de témoignages : rafles des communautés juives, évacuation et destruction des « vieux quartiers » et déportations. Conçu comme un lieu en constante évolution, le parcours a pour vocation de s’enrichir et se renouveler avec de nouveaux contenus et dispositifs.

L’exposition, Résistants une Génération oubliée, rend hommage à 8 résistants déportés au travers d’une série photographique et du récit de leur combat et de leur courage face à la barbarie nazie.
La création artistique audiovisuelle, Résister, inspirée des portraits photographiques et audiovisuels de Sand Arty, comporte plusieurs temporalités, univers qui se ponctuent, se rencontrent. Par son écriture, elle propose une transmission, un glissement poétique du parcours terrible des résistants, vers un imaginaire de la vie et de l’humanisme. Peintures, dessins, musiciens, voix de comédiens, sont invités à participer à ce moment unique.

autres

articles