Qui sommes nous ?

AGCCPF
Le Réseau Musées Méditerranée existe grâce à l'initiative et au suivi interrégional des sections fédérées de professionnels des musées de France de PACA et de Languedoc-Roussillon.

Réseau

Offre d'emploi
01-01-2019
La contemporaine (Paris) recrute dans le cadre du mouvement des conservateurs des bibliothèques, un(e) conservateur(trice).

Réseau

Offre d'emploi
01-01-2019
La Bibliothèque nationale de France (Site François Mitterrand, Paris XIIIe), département du dépôt légal, recrute un(e) conservateur/conservatrice des bibliothèques titulaire.

Réseau

Offre d'emploi
23-09-2018
La ville de Carpentras recrute son Directeur de la Bibliothèque-Multimédia de l’Inguimbertine (H/F).

Réseau

Formation
15-10-2018
Formation « Patrimoine : connaître, gérer valoriser la collection » pour disposer des connaissances de base pour travailler dans le secteur patrimonial et gérer une collection. les 15 et 16 octobre

Réalisation

Musambule
la version 4 de Musambule est disponible.
   
Edito
La section fédérée de l'AGCCPF de la région Sud-Paca est devenue en juin dernier, l'association Musées Méditerranée, désormais d'intérêt général. C'est-à-dire qu'elle s'ouvre davantage aux professionnels et jeunes professionnels du patrimoine public, qu'il s'agisse des étudiants en histoire, en histoire de l'art, en tourisme et médiation, et toujours aux professionnels des musées, des monuments historiques, de l'archéologie, des bibliothèques, aux conservateurs-restaurateurs et aux métiers des filières techniques du domaine patrimonial. [ lire la suite ]

Mireille Jacotin, présidente Musées Méditerranée (ex-AGCCPF PACA)

Réseau
Publication [ 30-09-2018 ]  
Le Département des études, de la prospective et des statistiques du ministère de la Culture publie  :
Diversité des publics et des appropriations d'une offre culturelle plurielle : la Cité de la musique-Philharmonie de Paris.
Wided MERCHAOUI, Loup WOLFF
Coll. "Culture études", 2018-1
juin 2018
20 p.

Une variété de profils de publics fréquentent la Cité de la musique-Philharmonie de Paris et s’oriente dans l’offre culturelle plurielle proposée par l’établissement. Distinguant une moitié de ces publics, pour laquelle la fréquentation de l’établissement s’organise prioritairement autour de l’offre de concerts, et une autre moitié manifestant une approche beaucoup plus mixte (et associant donc l’offre d’expositions, muséale ou d’activités), six groupes distincts de publics se détachent.
Représentant une première moitié du public focalisée sur l’offre de concerts, les spectateurs mélomanes classiques et éclectiques présentent deux modalités d’appropriation de l’offre musicale proposée par la Cité de la musique-Philharmonie de Paris. Les premiers (caractérisés par leur âge avancé ou au contraire leur jeunesse) manifestent un intérêt particulièrement marqué pour le répertoire classique. Les seconds font preuve d’une plus grande ouverture et s’emparent de l’ensemble du catalogue de concerts. Le groupe des visiteurs occasionnels rassemble un public caractérisé par une fréquentation plus intermittente de l’établissement, une origine géographique plus éloignée et un intérêt particulier pour les expositions. Résidant à proximité immédiate du site, les spectateurs participants sont le groupe circulant le plus dans l’ensemble des offres proposées par la Cité de la musique-Philharmonie de Paris : concerts, expositions et activités. Les néo-visiteurs réunissent un public plus jeune, le moins connaisseur de l’établissement et, lui aussi, particulièrement intéressé par les expositions. Enfin, les étrangers experts rassemblent un segment minoritaire du public : résidant à l’étranger et présentant tous les signes d’une éducation musicale poussée, ils sont venus majoritairement visiter le Musée de la musique.
Ces profils variés dessinent la pluralité des modalités d’appropriation de la programmation de la Cité de la musique-Philharmonie de Paris, en lien avec les parcours individuels des publics.

Retrouvez les publications du DEPS sur :




Publication du jour
Conservation et restauration des collections graphiques
Nos « journées », et particulièrement celles dont ce recueil rend compte, font progresser nos approches professionnelles en favorisant les croisements de pratiques, en n’opposant jamais les spécialistes. Bien mieux, elles nous éloignent de la tentation pernicieuse d’un « monopole » de compétences. Elles initient des relations pérennes entre professionnels, ouvrent des discussions, permettent des démonstrations, favorisent des questionnements, induisent des exercices partagés au bénéfice des patr...
[ lire la suite ]
Connexion

Votre identifiant :
Votre mot de passe :

Identifiants oubliés !!!
Connexion au forum

Législation
Liberté de la création, à l'architecture et au patrimoine (LCAP).
QR code
      Accédez au site sur votre mobile