Musée des Beaux-Arts
     
Das Museum ist wegen Bauarbeiten für fünf Jahre geschlossen.







Thématiques : Beaux arts /

Musée des Beaux-Arts, Muséum d'histoire naturelle


Palais Longchamp , jardins et réseau hydraulique
1/3Les parties suivantes du Palais Longchamp :
- le sol des parcelles n°s35, 65, 33 et 31 ;
- sur ces parcelles, l'ensemble des aménagements du XIXe siècle et de la première moitié du XXe siècle ;
- les bassins filtrants situés sous le jardin du Plateau ;
- le canal de Marseille, dans sa partie allant du boulevard Flammarion jusqu'aux bassins filtrants. (cad. A 31, 33, 35, 65) :
classement par arrêté du 08 septembre 1999 ;

2/3 Parties suivantes du Palais Longchamp :
- les façades et les toitures
- les bassins
- les escaliers, balustrades et sculptures
- au musée des Beaux-Arts :escalier d'honneur avec son décor
- au museum : escalier d'honneur avec son décor, salle Provence avec son décor et ses vitrines,
décors peints de Raphaël Ponson au 1er étage (cad. A 35) : classement par arrêté du 18 novembre 1997
3/3 Palais Longchamp, en totalité (cad.A 35) : inscription par arrêté du 1er octobre 1974



Actualités
Activités
Acquisitions FRAM
Saint Sébastien soigné par sainte Irène
L'achat de Saint Sébastien soigné par Irène par le musée de Marseille en 1988 a fait entrer dans un musée français la première œuvre de Marcantonio Bassetti, la plus forte personnalité artistique véronaise de la première moitié du XVIIe siècle. Violemment expressive, la mise en évidence, dans un cadrage rapproché et sous un éclairage dramatique, du corps en torsion comporte une référence aux sources michélangelesques de Bassetti en même temps qu'à la Conversion de saint Paul de Caravage. Mais Bassetti échappe à tout risque de manière. Il évite également tout piétisme en imposant la vision totalement renouv...
[ lire la suite ]

Esculape ressuscitant Hippolyte
Signé et daté "Daret inven et fecit bruxcell 1636". Hippolyte, fils de Thésée, était l'objet de la passion de sa belle-mère Phèdre. Rejetée, cette dernière se vengea en l'accusant de cet amour. Thésée, abusé, livrera son fils à la colère de Neptune. Un monstre marin envoyé par le dieu affolera les chevaux du char d'Hippolyte qui fut tué dans sa chute. Selon Ovide, Esculape lui rendit la vie et Diane se couvrit d'un nuage pour le faire sortir des enfers. Ce tableau à l'iconographie rare est signé et daté de 1636. Il fait partie des plus anciens tableaux connus de l'artiste comme la Déploration du Christ du musée des Beaux-Arts de Marseille ou le ...
[ lire la suite ]

Scène de prison
L'œuvre d'Honoré Daumier fut longtemps absente des collections du Musée des Beaux-Arts. Ce n'est qu'en 1896 que l'Etat fait déposer au Musée une épreuve en bronze de 1891 du célèbre Ratapoil. Par la suite vinrent s'ajouter à cette unique pièce des tirages en bronze de 1929 et 1948 des bustes des Parlementaires ainsi que de nombreuses lithographies extraites du Charivari. Ainsi, à l'exception d'un petit croquis, Daumier n'était représenté par aucune œuvre véritablement originale. L'achat en 1987 du Don Quichotte et Sancho Pança de l'ancienne collection Nadar comblait cette lacune qui longtemps avait fait dire à propos de Daumier et de Marseille que "nul n'est proph&egr...
[ lire la suite ]

Paysage
Ce tableau, paysage sans figure, sans scène religieuse ou mythologique en arrière-plan, est une rareté au XVIIe siècle. Il intrigue également par sa singularité, tant il est vrai qu'il ne s'apparente pas à ce que l'on connaît de l'œuvre de Nicolas Mignard, dont la postérité a surtout retenu les grandes compositions religieuses. Cependant l'exposition organisée par Henri Wytenhove et Antoine Schnapper en 1979 au Palais des Papes à Avignon avait révélé un certain goût de Nicolas Mignard pour le paysage, que venaient illustrer quelques dessins conservés au Département des arts graphiques du musée du Louvre. L'œuvre complète le fonds de peinture ...
[ lire la suite ]

Jésus enfant prenant la croix de saint Joseph
Ce tableau bien connu fut probablement dans la collection de Lord Cowper depuis le XVIIIe siècle (Hugh Graham Belsey "The life and collecting", Dissertation submitted for the Degree of M. Litt. at the Barber Institute of Fine Arts, Univesity of Birmingham, octobre 1981, ms.). Le tableau conservé en Grande-Bretagne depuis le XIXe siècle et documenté depuis lors a été récemment étudié par Francesca Baldassari, qui a consacré une monographie à Carlo Dolci (Ed. Artema, Turin, 1995, n° 27). L'achat de ce tableau nous permet d'apporter un complément intéressant à la collection de peintures italiennes du musée des Beaux-Arts qui constitue l'un des points forts de ce musée. Marie-Pau...
[ lire la suite ]

La mort de Pallas
C'est avec La mort de Pallas, bas-relief en plâtre que Giraud avait reçu en 1805 un premier prix d'encouragement. Le sculpteur allait plus tard traduire en marbre ce relief et c'est cette version que le musée des Beaux-Arts a acquise. La scène est tirée du livre XI de l'Enéide et représente la douleur du roi Evandre, l'allié d'Enée dans sa conquête du Latium, à qui l'on ramène le corps de son fils mort au combat. Giraud qui devait l'année suivante remporter le grand prix de Rome, a peu produit d'où l'intérêt de ce grand relief qui vient enrichir la collection de sculpture du musée en mettant en lumière le foyer néo-classique en Provence illustré par les &...
[ lire la suite ]

Communion de la Madeleine
Inscription au revers et dédicace - Segnon - Carrachi - Roma. Le musée a développé une politique d'acquisition de dessins d'artistes provençaux des XVIIème et XVIIIème siècles afin de renforcer la spécificité des collections du cabinet des dessins du musée qui pourrait devenir grâce à des achats importants de fonds un lieu privilégié pour l'étude des artistes originaires de Provence ou actifs dans la région. L'achat de cet ensemble de 114 feuilles d'études par le musée a permis d'éviter la dispersion d'un fonds de qualité, témoignage d'une œuvre d'un artiste né à Avignon et qui a effectué sa carrière &agra...
[ lire la suite ]

Figure debout montrant à l'homme agenouillé un groupe de cavaliers s'enfuyant



Le musée a développé une politique d'acquisition de dessins d'artistes provençaux des XVIIe et XVIIIe siècles afin de renforcer la spécificité des collections du cabinet des dessins du musée qui pourrait devenir grâce à des achats importants de fonds un lieu privilégié pour l'étude des artistes originaires de Provence ou actifs dans la région. L'achat de cet ensemble de 114 feuilles d'études par le musée a permis d'éviter la dispersion d'un fonds de qualité, témoignage d'une œuvre d'un artiste né à Avignon et qui a effectué sa carrière à Rome où l'on peut voir encore de ses œuvres à...

[ lire la suite ]

Judith et Holopherne
Le musée a développé une politique d'acquisition de dessins d'artistes provençaux des XVIIe et XVIIIe siècles afin de renforcer la spécificité des collections du cabinet des dessins du musée qui pourrait devenir grâce à des achats importants de fonds un lieu privilégié pour l'étude des artistes originaires de Provence ou actifs dans la région. L'achat de cet ensemble de 114 feuilles d'études par le musée a permis d'éviter la dispersion d'un fonds de qualité, témoignage d'une œuvre d'un artiste né à Avignon et qui a effectué sa carrière à Rome où l'on peut voir encore de ses œuvres à Santa Maria in Tr...
[ lire la suite ]

Portrait de Madame Pascal
Signé en bas à droite : Monticelli, 1871. Madame Pascal, l'épouse du consul de Bolivie à Marseille, était l'amie de Monticelli. Le portrait a été peint en 1871, date à laquelle le peintre, quittant Paris revenait à Marseille pour s'y installer définitivement. Il date de ces années durant lesquelles Monticelli se libère des conventions académiques. Si le sujet de même que la composition sont fidèles à la tradition du portrait de commande, le traitement plastique dénote un caractère novateur, une manière propre à l'artiste et surtout une matière qu'il ne cessera d'explorer. Ce portrait est l'un des premiers tableaux où Monticelli, rompant av...
[ lire la suite ]

Le frappement du rocher
Le Frappement du Rocher est l'esquisse du Prix de Rome de 1836 que Dominique Papety remportait cette année-là avec Charles-Octave Blanchard. Le tableau définitif est conservé à l'Ecole nationale des beaux-arts. Papety avait été formé à l'école gratuite de dessin de Marseille dirigée alors par Augustin Aubert. Il séjourna à la Villa Médicis de 1837 à 1842, sous le directorat d'Ingres, dont l'art va profondément le marquer. Il sera également influencé par les courants archaïsant de la peinture religieuse. Le Musée des beaux-arts de Marseille conserve plusieurs tableaux et dessins de Papety, dont la Consolatrix afflictorum, une de ses œuvres religieus...
[ lire la suite ]

Les collections
Informations pratiques
Adresse :
Palais Longchamp Conservation : musée des Beaux-Arts, Centre de la Vieille Charité 2 rue de la Vieille Charité 13002 MARSEILLE - 13004 - Marseille
Tél. : +33491145930
Fax. : +33491145930
Contact :
dgac-musee-beauxarts@marseille.fr
http://www.mairie-marseille.fr
Accès :   
Métro Longchamp / Cinq Avenues bus 81, 41

Horaires :
Le musée est fermé pour travaux.

Tarifs :
Services :
      

Musée des Beaux-Arts, Muséum d'histoire naturelle


Edifice protégé au titre des Monuments historiques
Palais Longchamp , jardins et réseau hydraulique
1/3Les parties suivantes du Palais Longchamp :
- le sol des parcelles n°s35, 65, 33 et 31 ;
- sur ces parcelles, l'ensemble des aménagements du XIXe siècle et de la première moitié du XXe siècle ;
- les bassins filtrants situés sous le jardin du Plateau ;
- le canal de Marseille, dans sa partie allant du boulevard Flammarion jusqu'aux bassins filtrants. (cad. A 31, 33, 35, 65) :
classement par arrêté du 08 septembre 1999 ;

2/3 Parties suivantes du Palais Longchamp :
- les façades et les toitures
- les bassins
- les escaliers, balustrades et sculptures
- au musée des Beaux-Arts :escalier d'honneur avec son décor
- au museum : escalier d'honneur avec son décor, salle Provence avec son décor et ses vitrines,
décors peints de Raphaël Ponson au 1er étage (cad. A 35) : classement par arrêté du 18 novembre 1997
3/3 Palais Longchamp, en totalité (cad.A 35) : inscription par arrêté du 1er octobre 1974



Carte du réseau
Carte archéologique