Musée Gassendi
     
Le musée Gassendi présente des collections encyclopédiques, élaborées durant plus d’un siècle dans le domaine de l’art, de l’histoire locale et des sciences physiques et naturelles. La visite propose un itinéraire dans le temps où se déroulent l'incroyable rencontre entre les sciences, l'art contemporain et la peinture traditionnelle.
Ouvert sur son territoire, le musée Gassendi développe également une collection d'oeuvres à ciel ouvert invitant des artistes contemporains de renom comme Andy Goldsworthy, Joan Fontcuberta, herman de vries, Mark Dion à créer des oeuvres dans la nature. Ce projet original, (pas moins de 160 oeuvres et une trentaine d'artistes) propose d’allier plaisir de la marche et découverte du patrimoine naturel et culturel local à travers des parcours artistiques tels que Refuge d’art d’Andy Goldsworthy, Traces d’herman de vries ou la Route de l’art contemporain – VIAPAC reliant Digne à l’Italie.







Thématiques : Art contemporain / Arts techniques / Beaux arts / Histoire locale régionale / Photographie / Sciences naturelles /

Musée Gassendi


occupe un ancien hospice du XVIe siècle ; il gère aussi :
La Cathédrale Notre-Dame-du-Bourg (ancienne) (EgliseNotre-Dame-du-Bourg)
Ancienne cathédrale dite église Notre-Dame du Bourg : classement par liste de 1840



Actualités
Activités
Animations pédagogiques / Ateliers / Visites guidées / Interventions hors murs / Adaptées publics spécifiques
Activite public jeune :
Scolaire : Médiation adaptée au public et au niveau scolaire de la maternelle au lycée (visite, atelier...) sur des thématiques en lien avec les collections du musée ou les expositions temporaires. Egalement médiation sur mesure et projet personnalisé à la demande de l'enseignant et en concertation. Sur réservation. Individuel : Activités et médiations diverses selon la programmation et les évènements.

Activite public familial :
Visite commentée sur rendez-vous ou visite libre avec visio-guide sans rendez-vous.Livrets jeux pour les expositions temporaires.

Activite public adulte :
Visite commentée sur rendez-vous ou visite libre avec visio-guide sans rendez-vous

Activite public specifique :
Médiation adaptée, sur rendez-vous.

Publications
Publications adulte
– L'Art en Marche, guide de 20 randonnées d'art contemporain à partir de Digne-les-Bains, 2012.
- Andy Goldsworthy, “Refuges d’art”, 2002
– herman de vries, “Les choses mêmes”, 2001
– Joan Fontcuberta, “Volte face, À l’envers de la science, les leçons de l’histoire”, 2000
– Natacha Pugnet, Mark Dion, “L’ichthyosaure”, 2003
– Ouvrage collectif, “Nouvelles curiosités”, 2003
– “Le musée réinventé”, Livret guide des collections, 2004


Acquisitions FRAM
Cabinet de botanique en l'honneur du Dr Honnorat
Lors d'un séjour en Provence en 1991, herman de vries réalisait lo campo provençau, un ensemble de noms de plantes en provençal écrits aux crayons de différentes couleurs sur une feuille de papier. Cette œuvre fut réalisée en utilisant le dictionnaire d'un naturaliste dignois : Simon-Jude Honnorat, qui établissait l'équivalent entre la nomenclature latine et les noms d'usage pour les végétaux en provençal. Invité en résidence à Digne, herman a souhaité créer une installation au sein du musée départemental le cabinet de botanique en l'honneur du docteur Honnorat : dans une pièce de 25m2 seront présentés l'herbier historique de...
[ lire la suite ]

7 bijoux de Saint-Vincent
A partir du fossile d'un échinoderme ( pentacrinus tuberculatus ), un orfèvre dignois, Antoine Colomb, eut l'idée vers 1850 de réaliser une série de bijoux. La forme en étoile du petit fossile lui conférant des propriétés magiques, ce bijou fut un porte-bonheur. Il fut également un signe de reconnaissance pour les Dignois immigrés au Mexique dans la seconde moitié du XIXe siècle. Monté sur argent la plupart du temps, le sertissage pouvait également être d'or. Rares sont les formes avec des pierres de couleur. Le dessin était extrêmement varié : comète, cristaux de neige. Les bijoux pouvaient être portés aussi bien par les femmes : épi...
[ lire la suite ]

144 dessins
Peintre, écrivain, critique d'art, musicien, Etienne Martin restera fidèle toute sa vie à l'approche paysagiste de l'Ecole provençale initiée par son maître Antoine Vollon et par son père, l'aquarelliste Paul Martin. Pour le musée de Digne son rôle fut essentiel car la fondation de cet établissement initiée par son père sera continuée par Etienne qui fut conservateur du musée pendant quarante-deux ans. Le fonds du musée a conservé une vaste série de peintures à l'huile. Cet ensemble de dessins, souvent datés et localisés, permet une meilleure connaissance des toiles permettant d'en dater la plupart. Cela met également en évidence la ma&icir...
[ lire la suite ]

Vue de Digne
L'artiste-voyageur Antoine Ignace Melling nourrit dès 1810 le projet d'exécuter des vues de toutes les préfectures de France. Il réalise son souhait avec sa fille Adèle, organisant un voyage dont la date exacte n'est pas connue (après 1819). Le Midi l'attire et l'artiste passera successivement à Grenoble, Sisteron et Digne. Lors de ce séjour, il va exécuter une vue de Digne prise depuis la route de Nice. Ce dessin comporte toutes les caractéristiques des œuvres de Melling : dessin scrupuleux et précis, sens de la perspective, souci de l'exactitude et le choix habile du point de vue qui, ici, montre, au loin, la ville dominée par son clocher, adossée sur un fond de montagne. Le premier plan se p...
[ lire la suite ]

Fantômes dans le fantômier
Fantômes dans le fantômier est une boîte qui contient environ 100 à 150 figurines et 200 à 300 œuvres accrochées aux murs. Depuis longtemps, René Jullien et Martine Balata construisent des musées. Ce qui est là miniaturisé en peinture pouvant y devenir sculpture et vice-versa. Les personnages sortent des toiles et se jettent à la face de tel ou tel autre à voir. Jusqu'à présent leur ouvrage s'ourlait à partir de reproductions et ces musées se retrouvaient en galerie, ou appartements, loin de leurs éponymes réels ou supposés. Enfin, un musée pourrait être dans le musée. On pourra passer de l'échelle au réel et du rée...
[ lire la suite ]

Le Cairn (série de 25 cibachromes et deux cartels) de digne
Daté du jour de la prise de vue et signé en général. En résidence à Digne pendant l'été 1995, l'artiste britannique, a réalisé dans le lit de la rivière qui coule au nord de Digne, le Bès, une série d'œuvres éphémères dans la tradition de son travail avec la nature : en utilisant uniquement les matériaux fournis par son environnement, (ici : les galets, la boue, les branches). Parmi ces œuvres, un cairn (empilement de galets) fut constitué. Pour Andy Goldsworthy, il s'agit "d'une œuvre majeure et significative (….) par le fait que c'est une sculpture qui croît et qui change". La série de cibachromes permet de suivre le processus...
[ lire la suite ]

Village des environs de Digne (Malijay)
Ce dessin ne représente pas le village de Malijai, situé sur les rives de la Bléone. Le sujet n'a pas encore pu être identifié. Le paysage tient une place majeure dans l'œuvre de Constantin qui est considéré comme un des précurseurs des paysagistes provençaux. Dès la fin du XVIIIe celui-ci aimait sortir de l'atelier pour croquer sur le motif, les lieux, les arbres, les gens, les berges des rivières ce qui lui permettait de mieux exprimer les émotions ressenties devant la nature. On retrouve ici des thèmes chers qui traversent son œuvre : la présence des éléments d'architecture, hérité de son séjour italien et des paysages de la campagne romaine, et...
[ lire la suite ]

Vue de Digne
Ce dessin de Constantin montre la ville de Digne vers 1800 lorsque l'artiste y était professeur de dessin. Constantin s'est installé sur la colline de Saint-Lazare, autre lavis conservé dans les collections du musée – Granet montre la ville du même endroit. Ce point de vue est similaire à celui exécuté par Antoine Ignace Melling quelques années plus tard mais l'ambiance générale des deux œuvres est radicalement différente. Une scène pastorale anime le premier plan. Plus loin, sur les berges de la Bléone, s'organise le flottage d'un ensemble de troncs. La composition baigne dans une lumière qui annonce l'orage. La gauche de l'œuvre est bouchée par des nuages vigou...
[ lire la suite ]

Portrait de Gassendi
Inscription en bas au milieu : Pierre Gassendi D Au dos en bas au milieu : Pierre Gassendi, philosophe et math. Monogramme en haut à droite : D.C. (souligné). Cachet de cire rouge en haut à droite (sorte de serpent au centre du cachet). Ce petit portrait à l'huile sur panneau de chêne, est l'un des rares portraits contemporains de l'illustre philosophe et mathématicien dignois (1592-1655), avec le dessin à la pierre noire exécuté en 1636 par Claude Mellan et conservé dans les collections du musée de l'Ermitage à Saint-Pétersbourg. Sur ce portrait, le savant est plus âgé, mais les deux œuvres sont proches dans la représentation du personnage. La peinture représente Gassendi vers la fin de sa vie (il disparaît à l'âge de 63 ans), de trois-quarts. Le vêtement sombre du prieur de la cathédrale...
[ lire la suite ]

Snow house
Cette œuvre en deux parties fait partie d'une série exécutée à Penpont en Ecosse, où Andy Goldsworthy vit et travaille dans un environnement rural. Ce qui est intéressant dans cette œuvre c'est l'utilisation de la neige, matériau qui revient souvent dans les œuvres de cet artiste : ici dans le paysage comme un iris mystérieux autour duquel s'organise le chaos schisteux, parfois sous forme de trace quand la neige fond et délivre les matériaux emprisonnés (cf. coll. FNAC). Cette idée culminera avec le projet réalisé à Londres en 2000 : snow ball project : une dizaine de boules de neige transportées depuis le Dumfriesshire jusqu'à la City en juin et qui ont ...
[ lire la suite ]

Tabula Terra
Tom Shannon travaille sur les forces invisibles qui nous gouvernent; la gravité, les phénomènes magnétiques en font partie. Tabula Terra est une table de bois dont le plateau est un miroir métallique. Un globe en fibre de verre peint aux couleurs de la Terre s'élève au-dessus de la table grâce à la lévitation magnétique. L'axe du globe est parallèle à celui de la Terre et se trouve ainsi dans la même relation au Soleil et aux étoiles que la Terre qui nous porte. L'image de cette situation se reflète dans le miroir de la table. Nadine PASSAMAR-GOMEZ
[ lire la suite ]

River of earth
Depuis 1995, Andy Goldsworthy et Régine Chopinot, danseuse et chorégraphe, travaillent ensemble. Pour son spectacle la danse du temps, La chorégraphe a demandé à Andy Goldsworthy de concevoir la scénographie. L'artiste a proposé River of earth : un mur d'argile de 50 m2 dont le processus de transformation par séchage serait filmé (1 image / 8 secondes) ; le film constituant le fond de scène de la chorégraphie. Le projet fut réalisé en juin 1999 et l'œuvre originale reste la première œuvre in-door de cet artiste britannique dans le musée de Digne, qui a choisi cette région comme "un laboratoire" et un lieu où serait présentée la plus grande collect...
[ lire la suite ]

Comme un gant
Comme un gant répond à cette même exigence de prouesse technique, une valeur, qui était première dans la sélection d'objet des cabinets de curiosités des XVIe et XVIIe siècles. Chacun des cinq tubes a été conçu tronçon par tronçon, dans lesquels ont été insérées les hématites une à une avant le séchage du mastic. Provenant du Brésil, ces pierres ont nécessité de longs mois de recherche pour trouver le calibre souhaité par l'artiste.
Hubert DUPRAT nous interroge ainsi sur les critères qui régissent la sélection des objets quels qu'ils soient, et leur classement hiérarchisé. Érigés en lois, ces critères permettent la distinction entre l'artificiel et le naturel, le noble et le commun, le travail artistique et le travail artisanal. Brouillant les frontières avec ses intrusions baroques et i...

[ lire la suite ]

Du divers au particulier
De formation scientifique et humaniste, Paul Armand GETTE débute sa pratique artistique dans les années 50. Très vite, son travail s'insinue – non sans humour et impertinence –dans les marges des disciplines qu'il apprécie : l'entomologie, la géologie, la cristallographie, etc. En parallèle il développe une pratique de photographe où la quête du modèle fait office de leitmotiv. Invité à travailler à Digne, Paul Armand GETTE a fait passer le territoire de la Réserve géologique de Haute-Provence à travers le prisme, si particulier, de sa pratique artistique. La géologie, bien sûr, mais aussi l'entomologie, la botanique, la toponymie ou la mythologie ont &eac...
[ lire la suite ]

Musée des terres
Il s'agit d'une œuvre majeure. C'est un musée personnel constitué par la collecte d'échantillons de terre effectuée depuis 1976 par l'artiste lors de ses nombreux voyages sur toute la planète. Cet ensemble constitue la plus grande collection au monde de terres, herman de vries utilise ces terres pour réaliser des frottages depuis 1983. Ils sont créés en faisant côtoyer un certain nombre de couleurs de terre. Ce qui pour résultat de démontrer les multiples facettes de ces couleurs selon leur provenance et/ou leur proximité : "… un champ qui, de prime abord semble gris, peut contenir des couleurs les plus magnifiques ! de partout, tout nous vient de la terre". Les frottages de terre issus de ce musée des terres sont dans de très nombreuses collections publiques et privées. L'artiste âgé a ex...
[ lire la suite ]

Les collections
La moisson
Fantômes dans le fantômier est une boîte qui contient environ 100 à 150 figurines et 200 à 300 œuvres accrochées aux murs. Depuis longtemps, René Jullien et Martine Balata construisent des musées. Ce qui est là miniaturisé en peinture pouvant y devenir sculpture et vice-versa. Les personnages sortent des toiles et se jettent à la face de tel ou tel autre à voir. Jusqu'à présent leur ouvrage s'ourlait à partir de reproductions et ces musées se retrouvaient en galerie, ou appartements, loin de leurs éponymes réels ou supposés. Enfin, un musée pourrait être dans le musée. On pourra passer de l'échelle au réel et du rée...
[ lire la suite ]

Collections Index Digne
Daté du jour de la prise de vue et signé en général. En résidence à Digne pendant l'été 1995, l'artiste britannique, a réalisé dans le lit de la rivière qui coule au nord de Digne, le Bès, une série d'œuvres éphémères dans la tradition de son travail avec la nature : en utilisant uniquement les matériaux fournis par son environnement, (ici : les galets, la boue, les branches). Parmi ces œuvres, un cairn (empilement de galets) fut constitué. Pour Andy Goldsworthy, il s'agit "d'une œuvre majeure et significative (….) par le fait que c'est une sculpture qui croît et qui change". La série de cibachromes permet de suivre le processus...
[ lire la suite ]

Laocoon étouffé avec ses fils par deux serpents monstrueux
Ce dessin ne représente pas le village de Malijai, situé sur les rives de la Bléone. Le sujet n'a pas encore pu être identifié. Le paysage tient une place majeure dans l'œuvre de Constantin qui est considéré comme un des précurseurs des paysagistes provençaux. Dès la fin du XVIIIe celui-ci aimait sortir de l'atelier pour croquer sur le motif, les lieux, les arbres, les gens, les berges des rivières ce qui lui permettait de mieux exprimer les émotions ressenties devant la nature. On retrouve ici des thèmes chers qui traversent son œuvre : la présence des éléments d'architecture, hérité de son séjour italien et des paysages de la campagne romaine, et...
[ lire la suite ]

La Vierge au Missel
Ce dessin de Constantin montre la ville de Digne vers 1800 lorsque l'artiste y était professeur de dessin. Constantin s'est installé sur la colline de Saint-Lazare, autre lavis conservé dans les collections du musée – Granet montre la ville du même endroit. Ce point de vue est similaire à celui exécuté par Antoine Ignace Melling quelques années plus tard mais l'ambiance générale des deux œuvres est radicalement différente. Une scène pastorale anime le premier plan. Plus loin, sur les berges de la Bléone, s'organise le flottage d'un ensemble de troncs. La composition baigne dans une lumière qui annonce l'orage. La gauche de l'œuvre est bouchée par des nuages vigou...
[ lire la suite ]

Pendule cosmographique de MOURET, n° 75, Breveté SGDG
Inscription en bas au milieu : Pierre Gassendi D Au dos en bas au milieu : Pierre Gassendi, philosophe et math. Monogramme en haut à droite : D.C. (souligné). Cachet de cire rouge en haut à droite (sorte de serpent au centre du cachet). Ce petit portrait à l'huile sur panneau de chêne, est l'un des rares portraits contemporains de l'illustre philosophe et mathématicien dignois (1592-1655), avec le dessin à la pierre noire exécuté en 1636 par Claude Mellan et conservé dans les collections du musée de l'Ermitage à Saint-Pétersbourg. Sur ce portrait, le savant est plus âgé, mais les deux œuvres sont proches dans la représentation du personnage. La peinture représente Gassendi vers la fin de sa vie (il disparaît à l'âge de 63 ans), de trois-quarts. Le vêtement sombre du prieur de la cathédrale...
[ lire la suite ]

Entre le Vice et la Vertu ou La continence de Scipion l'Africain
Cette œuvre en deux parties fait partie d'une série exécutée à Penpont en Ecosse, où Andy Goldsworthy vit et travaille dans un environnement rural. Ce qui est intéressant dans cette œuvre c'est l'utilisation de la neige, matériau qui revient souvent dans les œuvres de cet artiste : ici dans le paysage comme un iris mystérieux autour duquel s'organise le chaos schisteux, parfois sous forme de trace quand la neige fond et délivre les matériaux emprisonnés (cf. coll. FNAC). Cette idée culminera avec le projet réalisé à Londres en 2000 : snow ball project : une dizaine de boules de neige transportées depuis le Dumfriesshire jusqu'à la City en juin et qui ont ...
[ lire la suite ]

La chasse au sanglier
Tom Shannon travaille sur les forces invisibles qui nous gouvernent; la gravité, les phénomènes magnétiques en font partie. Tabula Terra est une table de bois dont le plateau est un miroir métallique. Un globe en fibre de verre peint aux couleurs de la Terre s'élève au-dessus de la table grâce à la lévitation magnétique. L'axe du globe est parallèle à celui de la Terre et se trouve ainsi dans la même relation au Soleil et aux étoiles que la Terre qui nous porte. L'image de cette situation se reflète dans le miroir de la table. Nadine PASSAMAR-GOMEZ
[ lire la suite ]

Informations pratiques
Adresse :
64, boulevard Gassendi - 04000 - Digne-les-Bains
Tél. : +33492610973
Fax. : +33492610973
Contact :
musee@musee-gassendi.org
http://www.musee-gassendi.org
Accès :   
Remonter le boulevard Gassendi; après le 1er rond-point, dépasser la grande place du Général-de-Gaulle sur la droite, puis tourner à droite au 2e rond-point. Le musée se situe entre la Chambre de commerce et d'industrie et la Chambre de l'agriculture à droite. Les véhicules peuvent stationner au parking souterrain de la place du Général-de-Gaulle précédant le musée, ou bien sur les parkings en plein air, tout en haut du boulevard Gassendi et après le musée.

Horaires :
Ouvert tous les jours, sauf le mardi, d’avril à septembre 11h-19h ; d’octobre à mars 13h30-17h30. Fermé pendant vacances de Noël.

Tarifs :
  • Plein tarif : 4 €
  • Tarif réduit : 2 €
  • Tarif de groupe : 2 €
  • Gratuit : les moins de 21 ans
Services :
            
Hyperbalade vidéo

Notice: Undefined index: 6 in /usr/home/v1020/html/agccpf/portail/musee/hyperbalades.php on line 9
  
Notice: Undefined index: 6 in /usr/home/v1020/html/agccpf/portail/musee/hyperbalades.php on line 10
[ ]


Musée Gassendi


Edifice protégé au titre des Monuments historiques
occupe un ancien hospice du XVIe siècle ; il gère aussi :
La Cathédrale Notre-Dame-du-Bourg (ancienne) (EgliseNotre-Dame-du-Bourg)
Ancienne cathédrale dite église Notre-Dame du Bourg : classement par liste de 1840



Logo
Carte du réseau
Carte archéologique