Musée des Tapisseries
     
L'ancien palais de l'Archevêché qui abrite le Musée des Tapisseries depuis 1910 est un vaste bâtiment composé de quatre ailes encadrant une cour, dispositif architectural dont les origines remontent à la création de la ville romaine d'Aquae Sextiae au premier siècle de notre ère.

Le musée présente du mobilier, des portraits d'archevêques ainsi que trois remarquables ensembles de tentures répartis dans les anciens appartements : Les Grotesques, six tapisseries inspirées du style Bérain, tissées d'après les cartons de Monnoyer vers 1689. L'Histoire de Don Quichotte, qui illustre certains épisodes du roman de Cervantes, neuf tapisseries tissées d'après les cartons de Charles Natoire entre 1735 et 1744. Les Jeux Russiens, composés de quatre tapisseries tissées de 1769 à 1793 d'après les cartons de Jean-Baptiste Leprince.

Depuis 1990 le musée développe une section des arts du spectacle, consacrée plus spécialement à la mémoire du Festival international d'art lyrique. Maquettes, décors, costumes, accessoires, photos, affiches composent ce fonds.

Si la création textile contemporaine dans les années 1970-1980 continua la spécificité des collections d'origines du musée, depuis 1990, le Musée des Tapisseries, plus largement encore, joue la carte du temps présent, et s'est ouvert à toutes formes d'expressions.

Des expositions d'art contemporain témoignent encore de l'implication du musée pour l'art de son temps.


Thématiques : Art contemporain / Arts décoratifs / Arts religieux / Beaux arts / Histoire locale régionale /

Musée des Tapisseries


Archevêché, sauf partie classée : inscription par arrêté
du 28 septembre 1926 - Façade sur la place : classement par arrêté du 26 mars 1942



Actualités
Activités
Animations pédagogiques / Ateliers / Visites guidées / Cycles conférences / Interventions hors murs / Adaptées publics spécifiques
Activite public jeune :
Drôles d'animaux : les enfants recherchent les animaux représentés dans les tapisseries pour créer leur animal fantastique. Grotesques ?: Pourquoi ce thème ? pour des motifs retrouvés par des peintres au XVIe siècle et qui vont nourrir l'imagination des décorateurs pendant si longtemps ? Pourquoi ne pas faire comme eux ? L'envers du décor : Le département des Arts du spectacle du musée présente des décors et des costumes permettant d'illustrer l'histoire de la mise en scène d'opéras.

Activite public familial :
Visite-conférence des expositions temporaires

Activite public specifique :
Des accueils particuliers sont proposés en relation directe avec ces publics spécifiques. L'équipe pédagogique est à la disposition des associations, animateurs spécialisés, professeurs pour élaborer ensemble un accueil répondant aux besoins de chaque public.

Publications
Publications scolaire
AU FIL DE L'EAU 17 juin / 15 septembre 2000 - Musée des Tapisseries et Pavillon de Vendôme Catalogues-coffrets composés de 5 livrets édités par la ville d'Aix-en-Provence

Publications adulte
SAINTS DE CHŒURS, TAPISSERIES DU MOYEN AGE ET DE LA RENAISSANCE 17 septembre 2004 / 2 janvier 2005 - Musée des Tapisseries 192 pages, co-produit Ensemble Conventuel des Jacobins de Toulouse, Musée des Tapisseries d'Aix-en-Provence, Musée de Normandie de Caen. Edition Seuil Textes de Catherine Arminjon, conservateur général du Patrimoine ; Laura Weigert, historienne ; Olivier Renaudeau, conservateur

Les collections
Décor de la salle du bal
Lithographie de A.M. Cassandre extraite du Décor de Don Juan Essai de Pierre-Jean Jouve avec illustrations pour les décors et costumes de A.M. Cassandre. Genève, Kister, 1957, 116 pp. en feuilles sous couverture. Précédé d'un frontispice original, les compositions de Cassandre forment, le frontispice compris, un ensemble de 20 planches, dont 16 en couleurs (décors et costumes) et 3 en noir (plans du théâtre en plein air d'Aix). Un commentaire technique de Cassandre sur l'architecture du théâtre et la construction des décors complète le volume.
[ lire la suite ]

Deux études pour le stand Félix Aublet au Salon de la Lumière
L'exposition « Félix Aublet : art, technique, lumière, mouvement », présentée de juin à septembre 2001 dans quatre lieux à Aix-en-Provence, a nécessité deux années entières de recherches et de travail sur le fonds de la famille Aublet réuni en grande majorité dans l'atelier de l'artiste à Aix-en-Provence. Ce travail a permis d'exhumer de l'oubli la richesse, l'inventivité, la modernité, de cet artiste « touche à tout » qui a traversé le siècle. Félix Aublet, s'installe à Aix-en-Provence en 1954, il y passera le reste de sa vie et s'y éteindra en 1978. La connaissance, la reconnaissance d'artistes de notre cité ou d...
[ lire la suite ]

LE REPAS DE SANCHO DANS L'ILE DE BARATARIA
C'est en 1723 que la Manufacture royale des Gobelins commence à tisser une série de tentures racontant cette histoire, d'après les cartons de Charles Antoine Coypel (1684-1752). Cette série fut tissée à plus de 200 exemplaires. Pierre Grimod du Fort, fermier-général, désireux d'obtenir une collection unique sur le même thème, s'adressa à la Manufacture royale de Beauvais. Oudry, alors directeur chargea Charles Natoire (1700-1777) d'en réaliser les cartons. Ces tapisseries furent réalisées de 1735 à 1744 sous la direction de Besnier et Oudry. Pour s'assurer de l'unicité de ces pièces, Pierre Grimod du Fort fit retirer les cartons des ateliers de la Manufacture. Ceux-c...
[ lire la suite ]

Musiciens (joueur de luth) et danseuse aux cymbales
Un joueur de luth et une danseuse aux cymbales en costumes orientaux, sortis tout droit de personnages des Ballets de Versailles, évoluent dans un décor théâtral composé de bouquets, d'oiseaux, de rinceaux entrecroisés de baldaquins, de tentures, de draperies et de divers ornements grotesques. Cette tapisserie fait partie de la tenture des Grotesques. Cet ensemble de compositions décoratives à petits personnages, rappelant les «grotteschi» de Raphaël, a été tissé dès avant 1694 et jusqu'en 1730. Les esquisses ont été fournies vraisemblablement par Jean Ier Bérain (1640 ? 1711 ?) « dessinateur de la Chambre et du Cabinet du Roi », et les cartons ont ét&...
[ lire la suite ]

Despina - Etude pour « Cosi fan tutte »
Depuis plus de dix ans le musée des Tapisseries a tenté de reconstituer un patrimoine essentiel de l'histoire de la ville d'Aix-en-Provence en réunissant patiemment les traces les plus notables de l'activité du Festival International d'art lyrique. Créé en 1948, ce festival est rapidement devenu, dans le désert culturel de l'immédiat après-guerre, un événement phare national et international. Il est, depuis plus de cinquante ans, intimement lié à l'image de la cité, accueillant chaque année nombre de créateurs et d'interprètes inspirés. Il est donc apparu indispensable de garder des témoignages de cette activité artistique majeure au sein d'un nouveau ...
[ lire la suite ]

L'Atelier gris
Vincent Bioulès est l'un des artistes français majeurs de la scène artistique contemporaine. Très attaché à la Ville d'Aix-en-Provence, il y fréquente dès son plus jeune âge le musée Granet, y enseigne à l'Ecole des beaux-arts de 1967 à 1982, y peint la magnifique série des 12 « Places d'Aix » durant les années 1976-1978. Son érudition, sa grande connaissance de l'histoire de l'art, de la musique, de la littérature, son côté humaniste en font un des artistes ayant le plus apporté à notre ville. Au delà de rendre hommage à Cézanne, c'est à l'atelier du peintre que Vincent Bioulès voulait se frotter. L'atelier...
[ lire la suite ]

Chaise à porteurs
Cet objet, de style Louis XV, date probablement de la seconde partie du XVIIIe siècle. Son origine est sans doute provençale car elle appartenait à monseigneur Jean-Baptiste de Brancas (né à Pernes-les-Fontaines en 1693, mort à Aix en 1770), archevêque d'Aix de 1729 à 1770. La structure, en bois, est recouverte à l'extérieur d'une toile peinte et dorée à décor de rinceaux de fleurs polychromes sur fond de laqué gris vert. Le toit est en cuir. Son dessin est très élégant. A l'intérieur, la soie verte est d'origine.
[ lire la suite ]

Informations pratiques
Adresse :
Place des Martyrs de la Résistance - 13100 - Aix-en-Provence
Tél. : +33442230991
Fax. : +33442230991
Contact :
museedestapisseries@mairie-aixenprovence.fr

Accès :   
Le musée se situe à côté de la cathédrale Saint-Sauveur. Une fois sur la place de l'hôtel de ville, passer sous le beffroi et monter la rue Gaston de Saporta, le Musée des Tapisseries se situe sur la droite au fond de la place des Martyrs de la Résistance. Parking des Cardeurs ; parking Pasteur ou parking Bellegarde à proximité.

Horaires :
Ouvert tous les jours sauf le mardi de 10h à 12h30 et de 13h30 à 18h

Tarifs :
  • Plein tarif : 3,50 €
  • Tarif de groupe : 2,50 €
  • Gratuit : Les moins de 25 ans, les chômeurs de longue durée, les Rmistes, le personnel de conservation, les enseignants de la ville d'Aix-en-Provence et communauté du Pays d'Aix (CPA), les journalistes, le personnel municipal de la Ville d'Aix-en-Provence, titulaire d'une carte d'étudiants, seniors habitant Aix et communauté du Pays d'Aix en retraite, personnes handicapées.
Services :
        

Musée des Tapisseries


Edifice protégé au titre des Monuments historiques
Archevêché, sauf partie classée : inscription par arrêté
du 28 septembre 1926 - Façade sur la place : classement par arrêté du 26 mars 1942



Carte du réseau
Carte archéologique