Musée Réattu
     
Le musée Réattu, ancien Grand-Prieuré de Malte, musée des beaux-arts et d'art contemporain de la ville d'Arles
Construit à la fin du XVème dans un tête-à-tête magique avec le Rhône, le Grand-Prieuré de l’Ordre de Malte doit sa destinée à Jacques Réattu (1760-1833), peintre arlésien et Grand Prix de Rome, qui en fit sa maison, son atelier et le laboratoire de ses rêves. Devenu musée en 1868, l'édifice conserve toute son œuvre et sa collection personnelle, dont un extraordinaire portrait de Simon Vouet. Ouvert à la photographie dès les années 60 (4000 œuvres aujourd’hui), enrichi par des dons d’exception (Picasso, avec 57 dessins et deux peintures, Alechinsky…), très sensible à la sculpture (Germaine Richier, Toni Grand…), le musée a créé en 2008 une chambre d’écoute dédiée à l’art sonore. Véritable lieu de confluences, pratiquant la commande aux artistes et le mélange des disciplines, le musée propose expositions thématiques et accrochages renouvelés pour découvrir l'art autrement.
En 2013, une exposition exceptionnelle, "Nuage", regroupe 120 œuvres de 57 artistes. Monumentales ou minuscules, aériennes ou charnelles, intimes ou inaccessibles, impertinentes ou graves, 120 oeuvres (sculptures, vidéos, dessins, peintures, photographies, installations, performances, objets, ondes sonores…) et trois "pépites" naturelles dessinent les méandres d'un rêve en apesanteur qui passe et repasse par la Chine.


Thématiques : Art contemporain / Art moderne / Beaux arts / Photographie /

Musée Réattu


, ancien Grand-Prieuré de l'Ordre de Malte Commanderie de Malte (ancienne)
Façade sur le Rhône (indiquée sur plans par A, B, C, D) et toitures correspondantes ;
ensemble délimité sur plans par M, N, O, P (sol de la cour A, façades entourant cette cour, toitures correspondantes) ;
ensemble délimité sur plans par E, F, G, H (sol de la cour B, façades des bâtiments, toitures correspondantes, galeries y compris leur sol, chapelle, salle voûtée qui la surmonte, escalier) ;
ensemble délimité sur plans par I, J, K, L (sol de la cour C, façades entourant cette cour, toitures correspondantes) (cad. G 223, 224, 225 (ILOT 82 ) :
classement par arrêté du 3 février 1958



Actualités
Activités
Animations pédagogiques / Ateliers / Visites guidées / Cycles conférences / Interventions hors murs / Adaptées publics spécifiques
Activite public jeune :
Pour scolaires et centres aérés :  – Visites-découverte thématiques avec atelier autour de démarches d’artistes : peinture, sculpture, photographie, dessin Un livret-jeu, à destination des enfants à partir de 7 ans, est disponible gratuitement à l'accueil du musée. Pour visiter en s'amusant!

Activite public familial :
Les visites goûter (1h30) : Les 22 juin, 21 septembre et 12 octobre à 15h30 Pour les 6-11 ans accompagnés de leurs parents, une visite atypique de l'exposition Nuage, suivie d'un délicieux goûter! Sur inscription au 04.90.49.37.58. Tarif : 3€ par enfant et tarif réduit pour les adultes

Activite public adulte :
Les visites quotidiennes (1h30), à 11h30 et à 14h30. Tarif : billet d'entrée + 3€ Le coup de cœur du médiateur (15min), à 17h tous les jours en juillet et août puis tous les samedis et dimanches à 17h durant toute l'exposition. Tarif : Gratuit sur présentation du billet d'entrée Pendant toute la durée de l'exposition, des visites thématiques vous sont proposées : visites du mois d'août, visites déjeuner, visites salées, etc. Rendez-vous sur l'agenda du site Internet du musée! Groupes : Réservation obligatoire au 04.90.49.37.58. (du lundi au jeudi). Tarif visite libre = 6€/pers, Tarif visite commentée = 6€/pers + 3€/pers

Activite public specifique :
Visites accessibles aux personnes en situation de handicap : visites pour les malvoyants,en LSF, pour les personnes en situation de handicap mental et psychique, etc. Les parcours sont conçus sur mesure en fonction des groupes. Le Service des Publics est disponible pour préparer la visite en amont avec les accompagnateurs. Renseignements et réservation auprès de Julie Mazé au 04.90.49.35.23. Tarif : Nous contacter

Publications
Publications enfant
-"Voyage dans le nuage". Justine Escudero et Caroline Serrecourt (Service des Publics). 24p. Ed. Musée Réattu, 2013. Un livret-jeu à destination des enfants à partir de 7 ans, disponible gratuitement à l'accueil. Pour visiter en s'amusant!

Publications adulte
Le catalogue de l'exposition Nuage, en co-production avec les éditions Actes Sud, sera disponible très prochainement!
Un album de l'exposition est également présenté à la boutique du musée.


Acquisitions FRAM
Colonsay inner Hebrides
Cette pièce faisait partie des œuvres composant le dernier temps de l'exposition Situation I - II et IV – en référence aux éléments – présentée en 1988 dans les salles romanes du cloître Saint-Trophime. Elle entre dans les collections du musée Réattu en même temps que 4 gravures de soleil sur carton offertes par l'artiste et réalisées spécialement à Arles pour le catalogue de l'exposition. Cette acquisition – à mi-chemin entre l'objet rituel et la sculpture, marquant la relation métaphysique qu'entretient Roger Ackling avec la nature où il trouve aussi bien ses supports que sa technique – répond au souci d'articuler constamment les...
[ lire la suite ]

Questo modo di questa prospettiva
Cette pièce fait partie d'une série d'œuvres réalisées spécialement pour Arles par Hélène Agofroy sur le thème de la colonne torse à l'occasion de son exposition dans les salles romanes du cloître Saint-Trophime. On retrouve dans cette double sculpture, construite comme les autres en écho à la façade baroque de l'hôtel de la Lausière, édifié à Arles au XVIIe, l'intérêt de l'artiste pour les constructions des peintures du Quattrocento. Cette pièce importance est aussi significative des recherches de l'artiste que de la volonté du musée de rassembler dans ses collections des œuvres dont la dimension architectonique rejoint l...
[ lire la suite ]

Erosion éolienne
Cette œuvre illustre bien la fluidité calligraphique des œuvres de l'artiste et les relations, inspirées de l'art japonais, entre les vibrations des noirs et des espaces blancs.
[ lire la suite ]

Sans titre
Initialement réalisée (lors de l'exposition dans les salles romanes du Cloître Saint-Trophime) en papier synthétique sur corde à piano, cette œuvre, destinées à être présentée à l'extérieur, sur le mur de l'une des cours du musée Réattu, a été en définitive exécutée en métal peint.

Faisant coïncider le programme des expositions avec le système des acquisitions, nous tenons à conserver dans les collections du musée Réattu une trace des manifestations organisées aussi bien au musée qu'au Cloître Saint-Trophime.
Les recherches de Curt Asker, donnant lieu à des sculptures impalpables, situées en dehors de toute échelle aussi bien dans le temps que dans l'espace, faisaient l'objet de l'exposition Situation I Cloître Saint-Trophime, février-mars 88, en référence à une poétique de l'air.

[ lire la suite ]

Les "Sainte-Victoire" de Z
Cette œuvre figurait dans l'exposition organisée au printemps 1989 par les musées d'Arles, en deux volets : un ensemble d'écrans regroupés autour de l'une des pièces majeures de la série – Elégie pour Art Pepper – acquise par le musée Réattu en 1988, et la suite quasi complète des dessins de la Sainte-Victoire. Cette acquisition, dont le thème nous est géographiquement très proche, rend compte de la pratique du dessin si importante et si constante chez l'artiste, où l'on retrouve d'ailleurs la même technique de fragments délités et superposés.
[ lire la suite ]

Polygrammes. Ensemble de 7 images positives
Philippe Clerc était associé à Evelyn Ortlieb pour l'exposition SITUATION II. Son travail photographique, fondé sur le traitement et le rendu de l'image, utilise de façon très nouvelle la technique de la photocopie, intéressant particulièrement à ce titre les collections du Musée Réattu, très attentives aux recherches de la photographie plasticienne. Le point d'origine de ces images positives, comme des 6 images négatives que Philippe Clerc offre au Musée Réattu en complément de cette acquisition, est un regard sur les fouilles archéologiques du cirque romain à Arles.
[ lire la suite ]

Autoanatomie
Paolo Gioli, qui fut le principal invité du musée Réattu pendant les Rencontres internationales de la photographie en 1987, intéresse nos collections par la réflexion qu'il mène sur le médium photographique : "Comme un peintre va au Rijksmuseum, au Prado ou aux Offices, parfois jusqu'à Lascaux, Paolo Gioli est allé aux sources de la photographie, jusqu'à Châlon et à Nicéphore Niepce, a redécouvert les essais des premiers praticiens, leurs techniques et méthodes, a travaillé sur le rapport négatif-positif, sur le rapport endroit-envers, a essayé divers supports, divers matériaux pour faire réapparaître et métamorphoser ses emprunts à ...
[ lire la suite ]

Transport-Kunst-Kiste IV
Au moment de cette acquisition, les collections de sculpture contemporaine du musée font principalement place à des œuvres fondées sur une réflexion élémentaire et utilisant un vocabulaire formel réduit à l'essentiel (Toni Grand, Bernard Dejonghe, Marcel Robelin...). Ce travail de Konrad Loder, témoignant d'une tendance particulière à l'art allemand d'aujourd'hui, donne un sens nouveau à la mise en œuvre de matériaux. Utilisant la densité et la pauvreté d'un matériau jusqu'ici peu employé, le zinc, Loder en fait non pas le sujet principal, mais le support d'une orientation de la sculpture vers l'objet, mais dépouillé de toute anecdote.
[ lire la suite ]

N.E.W.S.
Au départ, une sculpture : d'un cube, portant la même photo de ciel sur ses quatre faces, mais à chaque fois pivotée d'un quart de tour, et d'un cercle formé de quatre fragments. Puis, la sculpture se disperse, devient relief mural fait de deux cercles, celui de la photo du ciel pivotant quatre fois sur elle-même, et celui des quatre socles : image parfaite de la sphère.
[ lire la suite ]

Sans titre
Evelyn Ortlieb était l'un des deux artistes invités pour l'exposition Situation II – salles romanes du Cloître Saint-Trophime, mars-avril 1988 – en référence à une poétique de la terre.
Cette œuvre, qui en est la trace dans les collections, est très représentative du travail d'Evelyn Ortlieb qui fait d'éléments récupérés, comme des pans de toiles de bâches redécoupées, le support de recherches matérielles et presque tactiles, utilisant un vocabulaire volontairement très réduit.
En complément de cette acquisition, Evelyn Ortlieb a offert au musée Réattu un collage et deux dessins sur papier qui illustrent davantage son travail graphique.

[ lire la suite ]

Voyage d'invention 1/10
Cette œuvre faisait partie de l'exposition Nuits Blanches réalisée en coproduction par les musées d'Arles et la Primavera Fotografica de Barcelone, pour les 20èmes Rencontres Internationales de la Photographie, et regroupant six photographes catalans. Elles complètent la représentation de la photographie espagnole, assez peu développée dans la collection photographique des musées d'Arles. En complément de cette acquisition, Jorge Ribalta a offert au musée une photographie (Eclipse 1/6) appartenant à une toute dernière série où l'on retrouve le même climat onirique si caractéristique de l'auteur.
[ lire la suite ]

Mosquito V
La série des Mosquitos, assez peu nombreuse, strictement limitée dans le temps, et dont cette œuvre est la 5e version, émerge dans la production de Riera i Arago comme une véritable ligne de partage. Associant les symboles, récurrents dans son œuvre, du sous-marin et de l'avion à travers l'ambiguïté de l'image centrale, cette série, et cette pièce en particulier, s'appuie sur une technique nouvelle pour le sculpteur : elle concentre dans l'enveloppement étroit du tissu et dans le blanc de l'englobe toute la densité de l'archétype. Le sculpteur catalan n'est, pour l'instant, représenté que par une seule œuvre dans les collections publiques françaises (musée ...
[ lire la suite ]

Le jour et la nuit
Le jour et la nuit a été réalisée, comme la plupart des œuvres de Roland Roure, à partir de matériaux de récupération. Empreinte de tout l'univers ludique et poétique propre à cet artiste, elle nous propose une vision nouvelle, pour ainsi dire aléatoire du ballet éternel de la lune autour du soleil. Le corps central, en bois, moitié totem-moitié obélisque, surmonté du disque solaire, est doublé d'une structure métallique d'où part une tige mobile. Au plus léger souffle d'air, la lune funambule, entre en rotation autour du soleil. Ce dernier peut devenir, de manière éphémère mais répétée, l'œi...
[ lire la suite ]

Le témoin
Présentée l'été 1989 au musée Réattu lors de l'exposition organisée pour les 20e Rencontres internationales de la photographie, cette pièce – en fait, un autoportrait –, œuvre fétiche d'un artiste qui s'attache autant à la poétique du cadre qu'au photographique, trouve naturellement place dans la collection du musée attiré par les franges extrêmes de la photographie.
[ lire la suite ]

Triptyque
Il s'agit d'une œuvre récente d'un artiste qui vit et travaille à Arles, utilisant toutes sortes de techniques et, en particulier, l'image vidéo dont on retrouve la trace dans ses recherches picturales. Elle faisait partie de l'exposition personnelle de l'artiste, organisée dans le chapelle du Méjean à Arles.
[ lire la suite ]

30.5.1989. Sculptuur voor een moment. Commanderie Sainte Luce, Arles
Invité des Musées d'Arles pour les 20e Rencontres internationales de la photographie, Ton Zwerver a réalisé une série d'œuvres arlésiennes, en utilisant pour ces sculptures éphémères, qui n'apparaissent que sous leur forme photographique, des éléments trouvés sur place : bustes de la réserve des plâtres ayant appartenu à l'Ecole de dessin d'Arles, vestiges de l'ancien Muséum d'histoire naturelle, associés pour un moment au mobilier XVIIIe siècle du musée Réattu.
[ lire la suite ]

Un temps pour tout

[ lire la suite ]

Le vœu des Consuls d'Arles
Jacques Peytret ne fut pas seulement un bon petit maître déjà connu par un autoportrait conservé au musée Réattu. Il s'essaya avec bonheur à d'autres techniques. En architecture, il réalisa en 1674, en association avec Jules-Hardouin Mansart, l'Hôtel de Ville, magnifique exemple du classicisme français. Il a également laissé quelques témoignages gravés de la ville ou de l'amphithéâtre. Ce tableau évoque une cérémonie qui eut lieu le 8 septembre 1655 pour la nativité de la Vierge. Après une mission prêchée le 5 septembre 1655 par des Pères Jésuites, les Consuls avaient en effet décidé de consacrer la ville &a...
[ lire la suite ]

Voyage d'invention 1/10
Cette œuvre faisait partie de l'exposition Nuits Blanches réalisée en coproduction par les musées d'Arles et la Primavera Fotografica de Barcelone, pour les 20èmes Rencontres Internationales de la Photographie, et regroupant six photographes catalans. Elles complètent la représentation de la photographie espagnole, assez peu développée dans la collection photographique des Musées d'Arles. En complément de cette acquisition, Jorge Ribalta a offert au musée une photographie appartenant à une toute dernière série où l'on retrouve le même climat onirique si caractéristique de l'auteur.
[ lire la suite ]

1.06.1989. Sculptuur voor een moment. Musée Réattu, Arles
Invité des musées d'Arles pour les 20e Rencontres internationales de la photographie, Ton Zwerver a réalisé une série d'œuvres arlésiennes, en utilisant pour ces sculptures éphémères, qui n'apparaissent que sous leur forme photographique, des éléments trouvés sur place : bustes de la réserve des plâtres ayant appartenu à l'Ecole de dessin d'Arles, vestiges de l'ancien Muséum d'histoire naturelle, associés pour un moment au mobilier XVIIIe siècle du musée Réattu.
[ lire la suite ]

Vingt eaux-fortes dessinées et gravées par Ossip Zadkine soldat au 1er régiment étranger affecté à l'ambulance russe aux armées françaises
A son retour de la guerre de 14-18, Zadkine réalise ces vingt gravures à partir des dessins exécutés au front. Edité à 50 exemplaires en 1918, le portfolio rejoint en 2005 les œuvres majeures de Zadkine qui figuraient déjà dans les collections du musée.
[ lire la suite ]

La Patineuse
La série de 6 photographies La patineuse appartient à un travail réalisé pour l'exposition La stratégie du bonheur, élaborée en 2003 avec Valérie Villieu. Son travail photographique mêle la récupération d'images (images super 8) et les prises de vue directes. Elle apporte un soin tout particulier aux tirages réalisant des séries thématiques. Le musée Réattu a consacré à Laurence Faure une exposition « carnet d'artistes » en septembre 2005.
[ lire la suite ]

La Vie du rail
La série des 42 photographies a été réalisée sur le site désaffecté des anciens ateliers SNCF d'Arles, avant réhabilitation. « Rien n'est décrit, mais tout dans ces photographies bascule dans l'épaisseur du temps. [...] Ce qui compte ici, c'est moins l'espace, qui serait vite descriptif, que le dépôt du temps, et de cet empilement, l'image cherche la matière. » Michèle Moutashar.
[ lire la suite ]

Double Double
L'œuvre Double Double se compose de deux miroirs suspendus par un fil de nylon à hauteur du regard. A la limite entre sculpture et installation, cette oeuvre rejoint les réflexions du musée sur le rapport de la sculpture à l'architecture et l'intimité du corps par rapport à l'espace.
[ lire la suite ]

Les génies
Architecte et urbaniste de formation, Jean-Blaise Picheral a développé une approche très personnelle de la sculpture. Affirmant que « […] la sculpture n'est pas la sculpture elle-même, mais le lieu créé par la sculpture », il rejoint ainsi l'un des points forts développés dans la collection du musée qui, de Toni Grand à Bernard Dejonghe en passant par Bernard Pagès, a suscité depuis les années 1980 des commandes de sculptures en lien très étroit avec l'architecture de la ville et ses monuments. Cette sensibilité a incité le musée à lui proposer de créer pour l'une des cours du bâtiment, une œuvre in situ intitulée Les génies, appartenant à la série des Portraits empreintes.
Les génies sont donc d'insolites portraits dessinés à partir d'empreintes digitales – qui est pour l'artiste l'ancê...

[ lire la suite ]

Les collections
Sig.(drunK)
Cette œuvre illustre bien la fluidité calligraphique des œuvres de l'artiste et les relations, inspirées de l'art japonais, entre les vibrations des noirs et des espaces blancs.
[ lire la suite ]

Informations pratiques
Adresse :
10, rue du Grand-Prieuré - 13200 - Arles
Tél. : +33490493758
Fax. : +33490493758
Contact :
musee.reattu@ville-arles.fr
http://www.museereattu.arles.fr/
Accès :   Plan d'accès
Dans le centre ancien, sur les quais du Rhône ; proche gare SNCF, parking place Lamartine

Horaires :
Ouvert du mardi au dimanche.
Fermé le lundi.
Du 16 mai au 31 octobre 2013 : 11h-19h

Tarifs :
  • Plein tarif : 8 €
  • Tarif réduit : 6 €
  • Tarif de groupe : 6 €
  • Tarif scolaire : 2 €
  • Gratuit : scolaires et étudiants arlésiens ; moins de 18 ans ; bénéficiaires du RSA ; adhérents de l'association des Amis du musée et chaque premier dimanche du mois
Services :
        

Musée Réattu


Edifice protégé au titre des Monuments historiques
, ancien Grand-Prieuré de l'Ordre de Malte Commanderie de Malte (ancienne)
Façade sur le Rhône (indiquée sur plans par A, B, C, D) et toitures correspondantes ;
ensemble délimité sur plans par M, N, O, P (sol de la cour A, façades entourant cette cour, toitures correspondantes) ;
ensemble délimité sur plans par E, F, G, H (sol de la cour B, façades des bâtiments, toitures correspondantes, galeries y compris leur sol, chapelle, salle voûtée qui la surmonte, escalier) ;
ensemble délimité sur plans par I, J, K, L (sol de la cour C, façades entourant cette cour, toitures correspondantes) (cad. G 223, 224, 225 (ILOT 82 ) :
classement par arrêté du 3 février 1958



Logo
Carte du réseau
Carte archéologique