Exposition
Vallauris et la Fondation Maeght : une histoire d'amitié
[ du 06-07-2013 au 18-11-2013 ]
A quelques kilomètres de distance, Vallauris et la Fondation Maeght ont tissé au cours des décennies une histoire d’amitié fondée sur l’amour de l’art et des artistes. Du 6 juillet au 18 novembre, le Musée Magnelli – Musée de la Céramique célèbre cette amitié au travers de deux expositions exceptionnelles proposées par la Fondation Maeght.

Alors que Picasso s’attachait à Vallauris, entrainant autour de lui, une pléiade de personnalités du monde artistique et littéraire, Aimé et Marguerite Maeght réunissaient autour d’eux Georges Braque, Joan Miró, Alexander Calder, Alberto Giacometti, Raoul Ubac, ou encore Eduardo Chillida pour créer quelques années plus tard, en 1964, la célèbre Fondation sur les collines de Saint-Paul de Vence. Témoin de cette amitié, la jeune artiste Baya, découverte par Aimé Maeght à Alger en 1947, réalisa plusieurs œuvres de céramique aux côtés de Picasso à Vallauris, au sein des ateliers Madoura.

Les espaces d’exposition :

Les salles du rez de chaussée réuniront une soixantaine d’œuvres majeures de petits et moyens formats de la Fondation Maeght, autant de trésors peu montrés. Quatre magnifiques ensembles de bronzes de Georges Braque, Alexander Calder, Alberto Giacometti et Joan Miró trouveront dans les vitrines du Musée Magnelli, musée de la Céramique, signées par Jean-Michel Wilmotte, de superbes écrins. Aux côtés des sculptures, un ensemble lumineux de toiles et œuvres sur papier révèle la richesse de la collection de la Fondation Maeght. Dessins (Diego et Annette d’Alberto Giacometti ; Etude de nu de Nicolas de Staël), huiles (Pierre Tal Coat, Vert dans l’abrupt), acryliques sur toile (T 1971 H13 d’Hans Hartung), gouaches sur papier (Fernand Léger, Paysage aux oiseaux), lithographies originales d’Alexander Calder comme de Raoul Ubac, eaux fortes en couleurs de Pierre Tal Coat et œuvres sur papier d’Antoni Tàpies (empreintes, crayon, encre de chine, crayon gras…) enchantent, troublent, émeuvent le visiteur.
L’aile droite du musée abritera par ailleurs présenté un ensemble inédit d’œuvres de jeunesse de Baya (1931 – 1998), figure-clé de l’art contemporain du Maghreb dont le nom est parfois cité pour évoquer l’art brut, admirée par les surréalistes et notamment par André Breton.
Art contemporain, surréalisme, art brut ? La singularité de l’œuvre et du parcours de cette artiste résiste à toute étiquette. Dans son imaginaire, les nombreuses figures féminines se déploient auprès de fleurs fantastiques, d’animaux fabuleux, d’intérieurs chatoyants. L’univers est coloré, le geste bien que libre et mobile est assuré, le trait vif et puissant, la maturité saisissante. La couleur envahit le support et définit l’espace, fenêtre sur le monde. Les motifs se répètent, évoquant tant les traditions picturales orientales qu’un collage d’Henri Matisse, faisant dire aux critiques de l’époque que la jeune-femme avait découvert par elle-même ce que la peinture occidentale venait de mettre 60 ans à faire aboutir.



Thématiques : Beaux arts /
voir la fiche du musée
Informations pratiques
Adresse :
Musée Magnelli, Musée de la Céramique
voir la fiche du musée

Période :
Date début : 06-07-2013
Date fin : 18-11-2013
Horaires :

Tarifs :
  • Plein tarif : €
  • Tarif réduit : €
  • Tarif de groupet : €
  • Tarif scolaire : €
  • Gratuit :
Organisateur
Ville de Vallauris
musee@vallauris.fr