Exposition
La place du cheval dans les cultures taurines
[ du 17-05-2013 au 27-10-2013 ]
Depuis les origines de la corrida, le cheval fait partie intégrante de la lidia. Au XIV° siècle, se distinguent en effet dans la corrida, le toreo chevaleresque qui est le fait « d’hommes à cheval » c'est-à-dire la noblesse et un toreo à pied d’expression plébéienne. A partir du XV° siècle, l’évolution de la corrida et la place grandissante que prend le torero à pied amène peu à peu à considérer le cheval comme un accessoire. Ainsi le cheval du picador que l’on sacrifie sans état d’âme et qui ne sera protégé par le caparaçon qu’à partir de 1927, invention du français Jacques Heyral. De cette tradition « chevaleresque », persistera cependant dans la corrida actuelle, la corrida équestre durant laquelle le rejoneador effectue la lidia à cheval, maîtrisant avec brio des montures parfaitement dressées.

Mais le cheval n’est pas seulement celui du picador ou du rejoneador. Il ouvre le défilé de chaque corrida conduit par l’aguazil. Il la ferme, avec le train d’arrastre, chargé d’enlever de l’arène le toro tué au combat. Son rôle est également essentiel dans le travail « au campo » en Espagne comme en Camargue.

Ce sont tous ces aspects qu’aborde l’exposition dans leur dimension à la fois historique, artistique et ethnographique, grâce aux prêts de collections publiques françaises et étrangères et de collections particulières.



Thématiques : Tauromachie
voir la fiche du musée
Informations pratiques
Création: Brigitte Weymann

Adresse :
Musée des Cultures taurines
voir la fiche du musée

Période :
Date début : 17-05-2013
Date fin : 27-10-2013
Horaires :

Tarifs :
  • Plein tarif :5 €
  • Tarif réduit :3,70 €
  • Tarif de groupet :tarif €
  • Tarif scolaire : €
  • Gratuit :voir conditions
Organisateur
Aleth Jourdan