Exposition
Nicole Arsenian Travail sur la matière
[ du 14-10-2011 au 04-12-2011 ]
Nicole Arsenian Travail sur la matière   Il s’agit d’une rétrospective avec un nombre imposant d’œuvres permettant d’appréhender l’évolution du travail de l’artiste. Sculptures en acier, tableaux aux techniques mixtes sur carton, tableaux avec plastique sur toile…l’univers de Nicole Arsenian se dévoilera à la Tour des Templiers.
Voici à texte d'Olivier Cousinou, Conservateur du Musée Cantini de Marseille à propos de ses sculptures Ces œuvres, qui font penser à des ailes ou à des glai­ves, ont une curieuse manière d’exister. Il n’est peut-être pas excessif d’affirmer qu’elles mènent une double vie. Elles sont ici, présentes par la vertu de l’acier, occupant l’espace de leur silhouette noire un peu agressive, elles sont. On se laisse agréablement surprendre par leur déploiement, par cette élancée intransigeante où semble se marquer l’axe d’une tension irrésistible. Ici, mais tendues vers le lointain. Présentes, mais non contingentes. Elles ont une seconde vie d’épure, une vie qui est un acte de l’esprit, la projection aiguë d’une volonté. Leur matérialité même semble niée par ces surfaces ri­goureusement lisses, sans accident, où la main ne fait qu’ef­fleurer le corps parfait d’une structure cristalline. Nicole Arsenian, qui a plusieurs années durant sculpté avec de la ter­re, aime à présent cette ambiguïté de l’acier qui permet de travailler le volume sans connotation de matière ni d’épais­seur. Du reste, ses réalisations, qui sont totalement creuses (des ouvertures, pratiquées ici et là, permettent de s’en per­suader), n’existent qu’en surface, ne sont finalement que les apparences d’elles-mêmes, n’ont que peu de commerce avec la “réalité rugueuse”. Se définissant dans l’espace d’une manière tout autant théorique que physique, elles oscillent     et nous font osciller  entre volumétrie mathématique et plasticité phénoménale, jamais fermement installées en l’une ou l’autre dimension. Jouant de la rupture, de la brisure, Nicole Arsenian mul­tiplie les angles avant de tendre à l’extrême les deux lignes qu’elle aura jugé essentielles, ou plutôt supérieurement aptes à rejoindre ce point fictif qui demeure extérieur à la sculpture. Et c’est dans ce mouvement impérieux, où se résout la dichoto­mie entre plasticité et théoricité, que l’œuvre trouve sa jus­tification profonde, qui est de l’ordre de la volonté et qui, à ce titre, nous parle. Se dérobant, elle nous indique le point nodal de sa tension. Présente malgré tout, elle porte en elle, dans cette obscure vacuité où résonne le timbre changeant de son métal, le mystère impénétrable de la tension qui l’anime et la dresse vers ce lieu où n’atteint pas le regard.        

Document à télécharger


Thématiques : Art contemporain / rétrospective de l'artiste
voir la fiche du musée
Informations pratiques
Adresse :
Tour des Templiers
voir la fiche du musée

Période :
Date début : 14-10-2011
Date fin : 04-12-2011
Horaires :
10H à 12H et 14H à 17H30 sauf lundis, mardis et jours fériés

Tarifs :
  • Plein tarif :0 €
  • Tarif réduit :0 €
  • Tarif de groupet :0 €
  • Tarif scolaire :0 €
  • Gratuit :
Organisateur
Musée de Hyères
musee@mairie-hyeres.com

Fichier
affiche de l'exposition
télécharger le document joint