Acquisitions FRAM
Autel votif consacré à Pan et Apollon    [ Ustensile ]
Le relief s'inscrit sur la face principale d'un autel de marbre mouluré décoré d'acrotères. La scène réunit à l'intérieur d'une grotte deux divinités : à gauche, Apollon, vêtu du chiton long talaire et d'un manteau, tenant une cithare de la main gauche et le plectre de la droite. A droite, Pan, le Chèvre-Pieds, nu à l'exception d'une nébride jetée sur le bras gauche, tient le lagôbolon et de l'autre main abaisse une phiale sur un petit hermès juvénile. La scène se déroule à l'intérieur d'une grotte symbolisée par des rochers. A droite sont représentés une syrinx et à gauche une pinax (tablette). Sur les côtés figurent deux jeunes femmes dans une attitude dansante, peut-être les Hôrai (les Heures), des Nymphes ou Charites, compagnes habituelles de Pan, ami de la danse et de la musique. La dédicace, lacunaire en raison d'une rasura, se lit ainsi : "A Pan et à Apollon, [Er]mos ou [Da]mos, fils d'Anthos (ou d'Anthès), en ex-voto". L'association Pan-Apollon, bien que relativement rare, est assurée par l'épigraphie et l'iconographie, notamment en Attique. Les modalités de cette dernière sont ici exceptionnelles car le dieu arcadien Pan est d'une taille égale voire supérieure à celle du dieu olympien Apollon et c'est lui qui s'engage dans la libation. L'union des deux dieux se double d'une certaine opposition à travers les instruments de musique, la cithare et la syrinx. Du côté d'Apollon, la musique policée, génératrice d'émulation, du côté de Pan, la musique champêtre, plus bruyante et débridée. La cithare, nœud de l'action, apparaît d'ailleurs comme le point central et le plus haut de la composition. La signification de la pinax (?) est plus énigmatique. Cet objet pourrait renvoyer à la tablette à écrire et faire référence à la mousikè au sens premier, c'est-à-dire à toutes les facettes de la création intellectuelle sur laquelle Apollon règne sans partage, mais elle pourrait aussi être mise en relation avec la mantique. Or, Apollon, dieu des sorts et des présages, préside à toute forme d'inspiration. Pan relève également de la divination. La cléromancie lui appartient en propre. L'acquisition de cet autel votif attique d'époque hellénistique enrichit de manière suggestive l'ensemble des ex-voto abrités au musée Calvet et offre un excellent pendant à un beau relief votif attique classique de la collection Nani consacré, rapporte la dédicace, "aux Nymphes nourricières". Odile CAVALIER


- Croyance - Religieux -
voir la fiche du musée
Informations
Adresse : voir la fiche du musée

Nom de l'artiste :
Genre : Ustensile
Domaine 1 : Croyance - Religieux
Datation : - / -199 / -1
Période : Antiquité
Provenance : Provenance inconnue. Collection privée allemande. Acheté par la Fondation Calvet en 1989 dans le commerce d'art à la Galerie Nefer de Zürich
Dimensions : hauteur : 36 cm ; largeur : 19 cm ; épaisseur : 16,5 cm . Hauteur des lettres : 0,09 m et 0,01 m
Matière : Marbre pentélique d'après le résultat des analyses pratiquées par Lorenzo Lazzarini (Université de la Sapienza, Rome)
Technique : Sculpture. Bas-relief
Commission FRAM : 1989
N° inventaire : 23.500
Expositions
Bibliographie exposition :
O. CAVALIER, "Rencontre dans une grotte. A propos d'un autel votif grec", Revue du Louvre, 6-1990, p. 443-454.