Acquisitions FRAM
Stèle funéraire de Nym[...] avec scène de dexiõsis entre un homme âgé et une jeune fille debout    [ Ustensile ]
La stèle est de forme pyramidante couronnée par un fronton triangulaire lisse à acrotères sous le rampant duquel sont superposés un quart de rond et un bandeau. Un cadre rectangulaire délimite la représentation. Toute la partie inférieure de la plaque est endommagée et en partie brisée. A droite, figure une jeune fille debout, vêtue du chiton et de l'himation drapé en écharpe sur l'épaule gauche et dont un pan passe sous le sein droit. Ses cheveux coiffés en bandeaux sont emprisonnés dans un sakkos (bande de toile cousue). A la main gauche, elle tient un minuscule éventail en forme de feuille. De l'autre, elle serre la main d'un homme d'âge mûr, barbu, vêtu d'une tunique à manches courtes et de l'himation, les pieds chaussés de sandales à semelles épaisses reposant sur un tabouret profilé. Il appuie la main gauche sous son menton. Derrière les pieds de l'homme, on distingue la tête et une partie du corps d'un petit chien, un loulou maltais qui lève la tête vers la jeune fille. La présence d'accessoires, la position du chien désignent sans ambiguïté la jeune fille comme étant la disparue. La mention de l'éventail entre les mains de la disparue est inhabituelle. Sur les stèles attiques classiques, c'est la servante qui le manipule. Le costume de la jeune morte, et surtout la particularité du drapé de l'himation, en écharpe sous le sein, la mention du loulou accréditent l'hypothèse de sa mort prématurée, avant le mariage. L'homme d'âge barbu désigne donc suivant toute probabilité le père de la disparue. L'inscription originale qui figurait au-dessus de la scène, a été effacée. La stèle a été réutilisée longtemps après la date de fabrication. Le nom qui subsiste présente des caractères épigraphiques de l'époque impériale, mais l'inscription a été aussi en partie effacée, grattée. Seul demeure le début d'un nom, bâti sur la racine nymphè, jeune fille en grec. Nous ne pouvons déterminer si la stèle a été réutilisée dans sa région d'origine, elle l'a été suivant toute vraisemblance pour une personne appartenant à la même classe d'âge à savoir une jeune fille, morte avant ses noces. Cependant, comme Phrasikleia, elle sera toujours appelée "jeune fille", ayant connu la mort au lieu du mariage. Odile CAVALIER


- Croyance - Religieux - Représentation sociale
voir la fiche du musée
Informations
Adresse : voir la fiche du musée

Nom de l'artiste :
Genre : Ustensile
Domaine 1 : Croyance - Religieux
Domaine 2 : Représentation sociale
Datation : - / -350 / -300
Période : Antiquité
Provenance : Galerie Puhze, Fribourg
Dimensions : Hauteur : 83cm ; largeur : 44,5 cm ; épaisseur : 10,5 cm
Matière : Marbre blanc à grains fins, marbre du Pentélique ?
Technique : Sculpture. Haut relief
Commission FRAM : 2000
N° inventaire : 2000-2
Expositions
Bibliographie exposition :
Inédite. Article d'O. CAVALIER à paraître dans la "Revue du Louvre".