Acquisitions FRAM
Arrière-histoire du poème pulvérisé    [ Document - Archive ]
Lithographie en couleur de Nicolas de Staël, tirée sur les presses Jean Pons. Le musée-bibliothèque François-Pétrarque consacré à Pétrarque, à l'humanisme renaissant et à l'italianité, mène, depuis sa réouverture en 1986, une politique d'acquisition de témoignages artistiques relatifs à la Fontaine-de-Vaucluse et à son territoire littéraire dans la continuité du lieu inspiré et d'une tradition créatrice qu'illustrent, à cinq siècles d'écart, les deux grandes figures poétiques : François Pétrarque et René Char. Ainsi, cette maison-musée perpétue les liens esthétiques et sentimentaux entre un certain nombre d'artistes et le site à travers la thématique "Peinture et écriture" et le travail conjoint pictural et poétique du dialogue par le livre. Ce recueil a été édité par Jean Hugues à Paris en avril 1953 et est orné d'une lithographie original en couleur de Nicolas de Staël, tirée sur les presses de Jean Pons. 120 exemplaires sur papier Hollande Van Gelder ont été tirés et signés par l'auteur et l'artiste ; celui-ci porte le numéro 18. La préface de Jean Hugues présente Arrière histoire du poème pulvérisé comme une reprise du Poème pulvérisé auquel René Char a adjoint ce qu'il appelle "une rapide relation", en fait quelques lignes placées en regard de chacun des poèmes : "Lorsque furent achevés et réunis et dix-neuf textes qui composent le Poème pulvérisé, il me semble qu'un argument était nécessaire pour marquer l'autonomie et la dépendance à la fois de chacun des poèmes à l'égard des autres". René Char souhaita voir illustré ce recueil par Nicolas de Staël, peintre qu'il rencontra en 1951 et dont il appréciait l'amitié. Ils avaient d'ailleurs déjà travaillé ensemble : Staël avait enluminé douze pièces du Poème pulvérisé par quatorze bois en noir et blanc et une lithographie en couleur (décembre 1951). René Char, de son côté, consacra plusieurs textes à Nicolas de Staël : Bois de Staël dans Recherche de la base et du sommet, et des poèmes : Vermillon, Libera II… Arrière-histoire du poème pulvérisé se situe dans le sillage de cette collaboration. Le bleu de la lithographie forme un grand fond rectangulaire sur lequel se détache au centre, une tâche rouge ; celle-ci laisse en réserve un motif blanc dont les contours dessinent le profil du poète. Quelles relations peut-on percevoir entre ces couleurs patriotiques, ce portrait comme anonyme cependant éclatant, inévitable et le texte ? Bon nombre de poèmes se réfèrent aux années de guerre et de résistance, à la souffrance et aux morts du passé. Les arguments qui les suivent ou les précèdent viennent les éclairer tout comme la mise en abîme de la gravure de Staël.


- Artistique - Autre
voir la fiche du musée
Informations
Adresse : voir la fiche du musée

Nom de l'artiste : CHAR René
Genre : Document - Archive
Domaine 1 : Artistique
Domaine 2 : Autre
Poésie - Souvenir
Datation : 1953 / - / -
Période : Période contemporaine (1789 à nos jours)
Provenance : Vente publique "Rose et Georgette Engelhard"
Dimensions : 0,165 x 0,13 m
Matière : Typographie illustrée en frontispice d'une lithographie en couleur
Technique :
Commission FRAM : 1990
N° inventaire : AC 38
Expositions
Bibliographie exposition :
René Char, Arrière-histoire du poème pulvérisé, Paris, Jean Hugues, 1953, 55 pages. René Char, Arrière-histoire du poème pulvérisé, Paris, Jean Hugues, 1972, 55 pages. René Char, Œuvres complètes, Bibliothèque de la Pléiade, Paris, Gallimard, 1985, 1364 pages. Christine Dupouy, René Char, Paris, Belfond, 1987. Paul Veyne, René Char en ses poèmes, Paris, Belfond, 1987. Eric Marty, René Char, Editions du Seuil, 1990.