Acquisitions FRAM
Les fleurs du mal    [ Document - Archive ]
Le musée-bibliothèque François-Pétrarque consacré à Pétrarque, à l'humanisme renaissant et à l'italianité, mène, depuis sa réouverture en 1986, une politique d'acquisition de témoignages artistiques relatifs à la Fontaine-de-Vaucluse et à son territoire littéraire dans la continuité du lieu inspiré et d'une tradition créatrice qu'illustrent, à cinq siècles d'écart, les deux grandes figures poétiques : François Pétrarque et René Char. Ainsi, cette maison-musée perpétue les liens esthétiques et sentimentaux entre un certain nombre d'artistes et le site à travers la thématique "Peinture et écriture" et le travail conjoint pictural et poétique du dialogue par le livre. Cet exemplaire des Fleurs du mal de Charles Baudelaire, préfacé par Jean-Paul Sartre, paru en 1964 aux éditions du Livre de Poche a été annoté de la main de René Char. Il n'était pas rare que le poète s'exprimât, de façon violente ou non, dans les ouvrages de sa bibliothèque, où y soulignât les passages significatifs. Sur la première page de la préface de Jean-Paul Sartre ; René Char note à son propos : "Intelligence avec l'ennemi ! Sartre l'oignon aux peaux pourries !". Ce fut aussi le cas, notamment, lorsqu'il reçut le livre de Francis Ponge Pour un Malherbe, bientôt noirci d'un long et furieux commentaire. Ce fut encore le cas des ouvrages de Marcel Proust, qu'il lisait quasi quotidiennement, et qui portaient, à l'inverse des précédents, la marque de son admiration.


- Autre -
voir la fiche du musée
Informations
Adresse : voir la fiche du musée

Nom de l'artiste : BAUDELAIRE Charles
Genre : Document - Archive
Domaine 1 : Autre
Livre de poche
Datation : 1964 / - / -
Période : Période contemporaine (1789 à nos jours)
Provenance : Vente publique
Dimensions : 0,17 x 0,12 m
Matière : Livre de poche avec annotations de René Char
Technique :
Commission FRAM : 1990
N° inventaire : 1555
Expositions
Bibliographie exposition :
Charles Baudelaire, Les Fleurs du Mal, préface de Jean-Paul Sartre, Paris, L.G.F. 1964, 256 pages.