Acquisitions FRAM
Stèle funéraire fragmentaire de Timakratea    [ Ustensile ]
La scène unit une femme debout à droite vêtue du chiton (tunique très fine) et de l'himation (manteau de laine), et une fillette parée d'une tunique à apoptygma (repli) et aux courts cheveux bouclés en compagnie d'un chien, un spitz ou loulou dont l'élevage fleurissait dans l'île phénico-punique de Malte. L'enfant fait le geste de tendre un objet à son petit compagnon, vraisemblablement une balle. Ces quadrupèdes, au poil blanc et bouclé, étaient très réputés pour leur rapidité à la course. La présence du loulou, à la différence du chien laconien, chien de chasse, met l'accent sur la jeunesse du personnage et l'enracine dans la sphère du jeu, activité paradigmatique de l'enfance. La femme aux formes opulentes, vêtue du chiton et de l'himation désigne sans ambiguïté la mère. Une grande intimité émane du groupe mère-enfant, sentiment accentué par la posture maternelle. Cette dernière tient sa fillette par la main, geste en apparence banal, mais rarissime sur les stèles funéraires grecques que nous ne retrouvons que sur une seule stèle attique classique, celle dite de Malthakè abritéee au Metropolitan Museum of Art. La défunte désigne la mère, Timakratea, le nom est la forme féminine et dorienne de Timakrates. Les rapprochements stylistiques, les caractères épigraphiques, la nature du formulaire avec la mention du seul nom de la disparue, au nominatif, permettent de rattacher la stèle à la production rhodienne de la haute époque hellénistique, sans doute du IIIe siècle av. J.-C. Cet achat élargit l'éventail des stèles funéraires grecques hellénistiques du musée Calvet qui s'enorgueillissait déjà d'un bel exemple de l'art funéraire rhodien, la stèle d'Aischra.


- Croyance - Religieux -
voir la fiche du musée
Informations
Adresse : voir la fiche du musée

Nom de l'artiste :
Genre : Ustensile
Domaine 1 : Croyance - Religieux
Datation : - / -299 / -200
Période : Antiquité
Provenance : Galerie Nefer, Bâle. Elle était connue depuis le début du siècle et localisée dans la collection d'une famille grecque d'Alexandrie.
Dimensions : H: 0,415 x l: 0,323 x Ep.: 0,115 m. Hauteur du relief : 0,16 m x Largeur du relief : 0,233 m. Hauteur des lettres : 0,015 et 0,013 m (le Kappa)
Matière : Marbre très blanc à grains cristallins, recouvert d'une patine orangée
Technique : Sculpture en haut relief
Commission FRAM : 1997
N° inventaire : 997-21
Expositions
Bibliographie exposition :
E. BRECCIA, "Note epigrafiche", Bulletin archéologique d'Alexandrie, 5, 1903, p. 123-141 et n° 24. E. PFUHL, H. MÖBIUS, Die ostgriechischen Grabereliefs, tome I, Mainz, 1977, n° 381 (non photographié). O. CAVALIER, "Une stèle funéraire rhodienne au Musée Calvet d'Avignon", Revue du Louvre, 1-1999, p. 31-36.