Acquisitions FRAM
L'école des sœurs    [ Photographie ]
Signé en bas à gauche. Granet (Aix-en-Provence, 1875-1849) partage sa vie en trois grandes périodes. Avant 1802, on peut parler d'années de formation à Aix et Paris. De 1802 à1824, le peintre est quasiment romain. A partir de 1825, sa vie se a partage entre Paris et Versailles (avec de nombreux retours en Provence où il s'est acheté une bastide…). Son œuvre comprend deux aspects majeurs : la peinture de paysage, la peinture d'intérieurs (surtout religieux : cloîtres, cryptes, etc.). De ce fait Granet s'inscrit dans un mouvement qui prépare l'impressionnisme, lui-même manifestant son génie quant au traitement de la lumière, tant sur les ruines romaines, les paysages des environs de Rome que dans les espaces fermés qu'il retient. Conservateur au musée du Louvre et à Versailles, il donne à son œuvre en ces années parisiennes une dimension plus académique en traitement des scènes historiques en référence aux croisades ou à l'actualité du règne de Louis Philippe. Indéniablement, cette production officielle ne correspond pas à la meilleure part du peintre que les charges administratives ennuient… Grand ami de Forbin, d'Ingres, de Duqueylar, Granet a été encore un collectionneur avisé dont le musée de sa ville natale tire un profit certain… Si riche que soit le musée Granet en œuvres de Granet (environ 150 tableaux et 1500 dessins lavis ou aquarelles), certain thème manquait : ce sujet provençal (on reconnaît Sainte -Victoire dans l'axe de la porte), reprend certes des idées de composition classique chez ce peintre, puisque le rapport entre l'intérieur et l'extérieur répète des œuvres romaines, mais de manière originale : l'ouverture vers le parc est réduite mais fait rentrer une lumière particulièrement vive dans un intérieur refermé où les religieuses s'occupent d'enfants. C'est l'occasion ici pour Granet de rendre compte de la réalité même de la Provence : vêtement, mobiliers concourent à traduire ce thème de l'éducation auquel Granet sera fidèle. Quelques années plus tard, il peindra une grande toile au Malvallat sous le titre "Une salle d'asile". Ici le paysage est fortement typé : déjà la montagne Sainte-Victoire définit un pays, annonçant Cézanne. Le cadrage sur la montagne est analogue et Granet traitera ce sujet à plusieurs reprises. On remarquera surtout la qualité de la lumière que l'artiste introduit dans un espace fermé, jouant des brillances, des reflets dans la pénombre d'un salon protégé.


- Artistique - Représentation sociale
voir la fiche du musée
Informations
Adresse : voir la fiche du musée

Nom de l'artiste : GRANET François-Marius
Genre : Photographie
Domaine 1 : Artistique
Domaine 2 : Représentation sociale
Datation : - / 1800 / 1850
Période : Période contemporaine (1789 à nos jours)
Provenance :
Dimensions : 0,750 x 0,980 m
Matière : Huile sur toile
Technique : Peinture
Commission FRAM : 1998
N° inventaire : 988-1-1
Expositions
Bibliographie exposition :