Acquisitions FRAM
7 bijoux de Saint-Vincent    [ Outil ]
A partir du fossile d'un échinoderme ( pentacrinus tuberculatus ), un orfèvre dignois, Antoine Colomb, eut l'idée vers 1850 de réaliser une série de bijoux. La forme en étoile du petit fossile lui conférant des propriétés magiques, ce bijou fut un porte-bonheur. Il fut également un signe de reconnaissance pour les Dignois immigrés au Mexique dans la seconde moitié du XIXe siècle. Monté sur argent la plupart du temps, le sertissage pouvait également être d'or. Rares sont les formes avec des pierres de couleur. Le dessin était extrêmement varié : comète, cristaux de neige. Les bijoux pouvaient être portés aussi bien par les femmes : épingle à chapeau, diadème, collier, bracelet, bagues, etc., que par les hommes : épingle à cravate, chaîne de montre, bouton de manchette, chevalière, etc. La production de ces bijoux a perduré jusque vers les années 60 à Digne avec des montures plus modernes avant de cesser définitivement. Nadine PASSAMAR-GOMEZ


- Personnel - Corporel - Vestimentaire - Autre
voir la fiche du musée
Informations
Adresse : voir la fiche du musée

Nom de l'artiste :
Genre : Outil
Domaine 1 : Personnel - Corporel - Vestimentaire
Domaine 2 : Autre
Bijou
Datation : - / 1800 / 1900
Période : Période contemporaine (1789 à nos jours)
Provenance : Particulier Mme Roux Marie-Jeanne
Dimensions :
Matière : Argent et étoile fossile
Technique :
Commission FRAM : 1999
N° inventaire : 999.1.1 à 999.1.6.1 et 999.1.6.2
Expositions
Bibliographie exposition :