Acquisitions FRAM
La Vierge au Missel    [ Photographie ]
Il s'agit d'un portrait de la Vierge entourée d'anges, baignant dans une lumière céleste. La composition pyramidale, chère aux peintres religieux, est rigoureuse et permet de mettre l'accent sur le visage de la Vierge. L'original de Maratta perdu, La Vierge au Missel n'était connue que par des gravures et des copies anciennes. C'est en 1989 que l'œuvre est redécouverte par deux spécialistes du peintre. Comment expliquer alors l'arrivée de ce chef-d'œuvre à Digne ? On sait déjà que ce tableau provient de l'Evêché, et qu'il est entré comme anonyme au musée en 1909. Toussaint de Forbin Janson ne serait-il pas l'acheteur le plus probable ? Grand aumônier de France sous Louis XIV, puis évêque de Digne, il est présent à Rome au moment où Maratta est au sommet de son art.
Carlo Maratta Camerano 1625 – Rome 1713. Pour ses contemporains et pour la postérité, il est considéré comme le dépositaire de l'enseignement d'A. Carrache et de Raphaël. Il évolue dans un contexte artistique francophile dès son apprentissage chez Sacchi, ami de Poussin et de Vuibert. Il a les faveurs des papes successifs et multiplie les retables pour les plus grandes églises de Rome, les scènes mythologiques et les portraits. Conciliant dans son art classicisme et baroque, Maratta eut à l'époque l'atelier le plus florissant de Rome.


- Artistique - Croyance - Religieux
voir la fiche du musée
Informations
Adresse : voir la fiche du musée

Nom de l'artiste : Maratta Carlo
Genre : Photographie
Domaine 1 : Artistique
Domaine 2 : Croyance - Religieux
Datation : 1690 / - / -
Période : Période moderne (1492-1789)
Provenance :
Dimensions : hauteur :74cm / longueur: 61cm
Matière : huile sur toile
Technique : Peinture
Commission FRAM :
N° inventaire : 909.28.4
Expositions
Bibliographie exposition :