Acquisitions FRAM
Stèles    [ Ustensile ]
C'est à moins d'un mètre de profondeur et à proximité d'une ferme située à quelques kilomètres de l'actuelle ville de Cavaillon qu'ont été mises au jour en avril 1909 cinq stèles comportant des inscriptions en caractères gallo-grecs. Voici en quels termes Michel Jouve, fondateur avec son frère et sa sœur des Musées de Cavaillon, rapporte les faits dans un article qu'il écrit pour le « Petit Provençal » : « En juin dernier, M. Antoine Marius Pernix propriétaire au quartier des Girardes, creusant un trou dans sa vigne, y rencontra un énorme bloc où il remarqua des caractères gravés. Très intelligemment, il continua ses fouilles et mit au jour neuf stèles gauloises parmi lesquelles cinq avec inscriptions en lettres grecques, découverte très rare. Les caractères et les signes presque cabalistiques qu'on remarque sur ces restes d'une très lointaine civilisation constituent des documents précieux pour l'histoire de notre région et provoqueront les études des archéologues. Ces stèles et leurs piédestaux seront conservés à notre région. Des soins dévoués ont permis de les déposer dans l'ancienne chapelle de l'hôpital récemment achetée par M. le Conseiller Jouve. » Ces inscriptions ont été aussitôt étudiées et publiées par F. Mazauric et J. Rhys, qui étaient en relation épistolaire avec les Jouve. Une récente actualisation au Corpus des Inscriptions Gauloises a permis une relecture des dédicaces rectifiant certaines graphies, élargissant les possibilités de restitution. Ainsi sur l'une des stèles présentées ici est-on sûr de lire sur la première ligne, (Elvissa) au nominatif (fonction sujet), (pour Magurix en tant que), suit une référence généalogique sur laquelle l'auteur ne peut en toute rigueur que présenter des hypothèses. Au-delà des problèmes méthodologiques inhérents à l'épigraphie et à peine suggérés ici, ces stèles posent une redoutable question, celle de la place et du rôle de Cavaillon durant la protohistoire. Le profil mouluré de certaines d'entre elles, les caractères d'écriture qu'elles transmettent induisent au même titre que d'autres témoignages (les émissions monétaires par exemple) des rapports privilégiés avec le monde hellénisé, en particulier Marseille. Sylvie GRANGE


- Architectural - Croyance - Religieux
voir la fiche du musée
Informations
Adresse : voir la fiche du musée

Nom de l'artiste :
Genre : Ustensile
Domaine 1 : Architectural
Domaine 2 : Croyance - Religieux
Datation : - / -150 / -50
Période : Antiquité
Provenance : Fouille
Dimensions :
Matière : Molasse
Technique : Sculpture
Commission FRAM :
N° inventaire : JO 1598
Expositions
Bibliographie exposition :