Collections
L'action de la justice éteinte    [ Document - Archive ]
Le musée-bibliothèque François-Pétrarque consacré à Pétrarque, à l'humanisme renaissant et à l'italianité, mène, depuis sa réouverture en 1986, une politique d'acquisition de témoignages artistiques relatifs à la Fontaine-de-Vaucluse et à son territoire littéraire dans la continuité du lieu inspiré et d'une tradition créatrice qu'illustrent, à cinq siècles d'écart, les deux grandes figures poétiques : François Pétrarque et René Char. Ainsi, cette maison-musée perpétue les liens esthétiques et sentimentaux entre un certain nombre d'artistes et le site à travers la thématique "Peinture et écriture" et le travail conjoint pictural et poétique du dialogue par le livre. L'action de la justice est éteinte est un recueil paru en juillet 1931 aux Editions Surréalistes. Cet exemplaire porte le numéro 86 de l'édition originale tirée à 100 exemplaires et est dédié à André Breton. Les textes ont été repris en juillet 1934 dans Le Marteau sans maître et avec des variantes en 1967 dans Artine et autre poèmes. Le titre et la parenté avec le mouvement surréaliste constituent les clefs du recueil. L'action de la justice est éteinte est une phrase incomplète extraite du texte de René Char, A Rimbaud. Cette utilisation amène un glissement du sens. Le terme principal est "justice", alors que dans la phrase originelle, "poésie" retentit plus fortement. Il y a là un jeu qui ne s'avoue pas et qui se situe dans la mouvance surréaliste. Le recueil, par la suite, sera inclus dans le Marteau sans maître avec de nombreuses variantes. Celles-ci tendent à dégager "L'affermissement d'une poésie, dépouillée du superflu, gagnant en offensivité et en efficacité". Elles traduisent une volonté qui se veut plus engagée dans le mouvement de contestation surréaliste : "en ce sens, le Marteau sans maître révèle alors essentiellement une arme critique… Arme susceptible de briser tous les éléments sur lesquels se fonde cette double entreprise d'asservissement de la nature et falsification de sa réalité". L'action de la justice est éteinte témoigne de la naissance d'un "poète armé". Elle préfigure les années de guerre et l'engagement que choisira René Char.


- Artistique - Autre
voir la fiche du musée
Informations
Adresse : voir la fiche du musée

Nom de l'artiste : CHAR René
Genre : Document - Archive
Domaine 1 : Artistique
Domaine 2 : Autre
Recueil
Datation : 1931 / - / -
Période : Période contemporaine (1789 à nos jours)
Provenance : Vente publique "Rose et Georgette Engelhard"
Dimensions : 0,280 x 0,230 m
Matière :
Technique :
Commission FRAM : 1990
N° inventaire : 1785
Expositions
Bibliographie exposition :
René Char, L'action de la justice est éteinte, Paris, Editions surréalistes, 1931, 33 pages. René Char, Le Marteau sans maître suivi de Moulin Premier, Paris, Corti, 1988, 151 pages.