Collections
Feu (F55)    [ ]
Yves Klein réalise sa première peinture-feu en 1957 avec Feux de Bengale. Seize feux de Bengale sont fixés sur un monochrome bleu et l'artiste les allume lors d'un vernissage chez Colette Allendy, le 14 mai 1957. D'autres œuvres peintures-empreintes de feu sont réalisées par Klein au cours de l'exposition qui lui est consacrée en 1961 au Museum Haus Lange de Krefeld en Allemagne, sur des feuilles de papier qu'il présentait à la flamme des brûleurs. Dessin caractéristique de la combustion douce avec des becs Bunsen : en forme de rose étoilée aux pétales très ouverts, comme F55. Souvent exécutées en public en présence du responsable scientifique de l'expérience, certaines sont authentifiées au dos (F92 - 93 -97 - 99). L'opération est réalisée le 26 février 1961, jour de clôture de l'exposition, en présence du docteur Paul Wemberg. A son retour à Paris, le Centre d'essais du Gaz de France, plaine Saint-Denis, lui donne la possibilité de travailler à sa première grande série de Peintures de feu et de la perfectionner. Dès mars 1961, Yves Klein utilise des cartons suédois compressés et légèrement amiantés, plus résistants à la combustion (2 à 3 environ). Techniquement, Klein dispose de brûleurs géants au gaz de coke, mais il est limité par le format de ces cartons, d'où les dimensions moyennes des peintures de feu. Klein fait évoluer le procédé à la combustion. La trace anthropométrique apparaît légèrement, plus ou moins nette, effet de tremblement. Les Peintures de feu sont une suite des anthropométries. L'eau est utilisée dans ce cas, donnant une empreinte du corps par l'interposition entre la flamme et le papier. Il peut y avoir une utilisation de l'eau par coulures directes sur le papier. Actuellement, 114 des peintures de feu sont recensées : il existe plus ou moins 30 feux de couleur bleue accompagnée parfois de couleur rose.


- Artistique -
voir la fiche du musée
Informations
Adresse : voir la fiche du musée

Nom de l'artiste : KLEIN Yves
Genre :
Domaine 1 : Artistique
Datation : 1961 / - / -
Période : Période contemporaine (1789 à nos jours)
Provenance :
Dimensions : hauteur : 1,58 m ; largeur : 2,20 m
Matière : Papier brûlé marouflé sur toile
Technique : peinture de feu
Commission FRAM : 1999
N° inventaire : 999.1.1
Expositions
Bibliographie exposition :
Bibliographie Wember, Paul - Yves Klein catalogue raisonné.- Cologne : ed. Dumont, 1969, ill. p.127. Restany, Pierre - Yves Klein.- Paris : Ed. du Chêne, 1982, ill. en coul. p.201. Yves Klein : Musée national d'art moderne, Paris, 1983.- Paris : Ed. du Centre Georges Pompidou, 1983, ill. en coul. p.148. Chroniques niçoises Genèse d'un musée Tome I : 1945-1972. Nice : Direction des Musées de Nice, 1991, ill. p.99. De Klein à Warhol : face à face France/Etats-Unis : collections du musée d'art moderne et d'art contemporain de Nice. Nice, musée d'art moderne et d'art contemporain, 1997-1998.- Paris : Ed. du Centre Georges Pompidou ; Réunion des musées nationaux, 1997, ill. en coul. p.103. Guide du Musée d'art moderne et d'art contemporain de Nice.- Nice : ed. Régie autonome des comptoirs de vente des musées de la Ville de Nice, 1997. ill. en coul. p.12. "Klein d'œil à Warhol" in Télérama, 3 septembre 1997, n°2486, ill. p.18. Yves Klein. La Vie, la vie elle-même qui est l'art absolu. Nice, musée d'art moderne et d'art contemporain, 28 avril-4 septembre 2000. Paris : TAT, 2000, ill. p.175. Expositions "Yves Klein". Paris, Musée national d'art moderne, 3 mars-23 mai 1983. "De Klein à Warhol : face à face France/Etats-Unis : collections du musée d'art moderne et d'art contemporain de Nice". Nice, musée d'art moderne et d'art contemporain, 14 novembre 1997-16 mars 1998. "Yves Klein. La Vie, la vie elle-même qui est l'art absolu". Nice, musée d'art moderne et d'art contemporain, 28 avril-4 septembre 2000.