Collections
Epingles    [ Outil ]
Les neuf épingles présentées ici ont été trouvées rassemblées dans la grotte dite « des épingles » située sur la commune de Mérindol. La découverte en revient à A. Dumoulin qui y fit une fouille en 1941. Outre leur intérêt esthétique, non négligeable, il faut noter que ce type de découverte d'objets métalliques groupés est assez rare en Provence ; il s'agit même du seul dépôt connu, dans cette région, en ce qui concerne des épingles. Bien que du matériel céramique y soit associé, nous limiterons notre propos à l'étude de ce groupe d'objets et à la démarche conduisant à une approche de la datation, ou tout au moins de l'attribution culturelle, de ceux-ci. L'archéologue, ayant à sa disposition un certain nombre de données, va procéder par comparaisons, analogies, recoupements. Pour ce faire, il affine un système d'étude descriptif –basé sur un certain nombre de critères qualitatifs et quantitatifs- débouchant sur une typologie. Dans le cas qui nous intéresse ici, et à l'aide de la typologie actuellement en vigueur (1), il est possible d'ordonner ces neuf épingles en classes de spécialisation croissante (d'une classe générale qui constituerait une Famille, divisible en Groupes, eux-mêmes constitués de différents Types). Ces familles d'épingles sont caractérisées par la morphologie de leurs têtes ; en l'occurrence, trois familles distinctes sont représentées dans ce dépôt – les deux premières n'étant représentées que par un élément chacune : (de gauche à droite sur les illustrations). En conclusion – sans vouloir entrer dans un débat complexe sur l'homogénéité problématique des dépôts, en particulier métalliques – ces épingles, quoique rares, n'étonnent pas dans le contexte régional. Elles peuvent être attribuées aux débuts de l'âge du Bronze Final. Même l'épingle n° 4, dont le type est généralement attribué au Bronze Moyen (on en trouve pourtant un exemplaire dans le dépôt de Vers), peut raisonnablement appartenir à cet âge du Bronze Final I, voire même au début de cette période, c'est-à-dire des environs de 1250-1200 av. J.-C. D'autres moyens d'études sont à la disposition de l'archéologue, moyens qui viendraient nuancer ou confirmer les conclusions précédentes. Mais notre propos ne cherchait qu'à illustrer une des démarches archéologiques : la typologie. Thierry LEGROS Préhistorien (1) François AUDOUZE et Gilles GAUCHER, Typologie des objets de l'âge du Bronze en France, Fas. VI, Paris, 1981. (2) Ch. LAGRAND, Recherches sur le Bronze Final en Provence méridionale, Thèse dactylographiée, Aix-en-Provence, 1968, pl. LXXXVII, C 3. (3) J.-L. ROUDIL, L'âge du Bronze en Languedoc oriental, Mémoire de la S.P.F. Ed. Klincksieck, Paris, 1972, p. 119, fig. 43.


- Domestique -
voir la fiche du musée
Informations
Adresse : voir la fiche du musée

Nom de l'artiste :
Genre : Outil
Domaine 1 : Domestique
Datation : - / -1250 / -1200
Période : Protohistoire
Provenance : fouille-collection Dumoulin
Dimensions : 12 à 35,5 cm
Matière : Bronze
Technique :
Commission FRAM :
N° inventaire : D ; 48-3-361 à 369
Expositions
Bibliographie exposition :