Collections
Portrait de Frumence Biche en civil    [ Photographie ]
Henri Rousseau fait ici le portrait de Edmond-Frumence Biche, gardien de la paix, que lui préféra Marie Foucher. Afin de prouver sa magnanimité, Rousseau offrira à la jeune mariée le portrait de son époux en civil. Le peintre réalise une œuvre, certes austère, mais où il fait montre de sa maîtrise des tons noirs. Gauguin en particulier avouera son admiration pour sa gamme de noirs, qu'il estimait « incomparables ». Ce portrait est très révélateur de l'art de Rousseau, peintre qui se voulait volontiers « universel » et « moderne ». Dans son souci de modernisme, Rousseau tient à faire passer une vision nouvelle, élaborée selon un principe que les Cubistes reprendront après lui, celui de la synthèse. En l'occurrence, dans le Portrait de Frumence Biche, comme dans celui de Pierre Loti, Rousseau fait apparaître en même temps une vision de face et de trois-quarts. C'est la raison pour laquelle nous ne voyons qu'une seule oreille (et non deux comme ce serait le cas pour une vision frontale), de même l'épaule gauche ne correspond pas au niveau du reste du corps.


- Artistique -
voir la fiche du musée
Informations
Adresse : voir la fiche du musée

Nom de l'artiste : ROUSSEAU dit Le Douanier Henri
Genre : Photographie
Domaine 1 : Artistique
Datation : 1892 / - / -
Période : Période contemporaine (1789 à nos jours)
Provenance : Achat Ville de Nice
Dimensions :
Matière : toile
Technique : Peinture à huile
Commission FRAM : 2002
N° inventaire : P0720
Expositions
Bibliographie exposition :
Catalogue d'exposition « Têtes à Têtes » - 25 juin / 3 novembre 2003 – Musée International d'Art Naïf Anatole Jakovsky.