Qui sommes nous ?

AGCCPF
Le Réseau Musées Méditerranée existe gârce à l'initiative et au suivi interrégional des sections fédérées de professionnels des musées de France de PACA et de Languedoc-Roussillon.

Exposition

Cabinet de curiosité
15-12-2017
Avec le Fab Lab marseillais La Fabulerie, Salagon se lance dans la bidouille numérique : des outils parlent, le premier conservateur du musée commente les objets qu’il a fait rentr ...

Exposition

Terrestre (paysages). Œuvres de Piotr Klemensiewicz
15-12-2017
Une exposition d'art contemporain ...

Evénement

Déjeuner au musée
25-01-2018
Venez découvrir une œuvre photographique en compagnie d'un médiateur puis partagez, avec l'équipe du musée, un déjeuner convivial ...

Evénement

Chasse au trésor
14-01-2018
Des énigmes, des indices, des loupes, des questions, arriverez-vous à trouver le fameux trésor? ...

Réalisation

Musambule
la version 4 de Musambule est en cours de réalisation.
   
FRAM Les collections  : Jeu - jouet
Lampe à huile
Lampe à huile en bronze ayant perdu la partie supérieure du réservoir ainsi que le médaillon. Le raccordement entre le bec et le réservoir est orné d'une volute. Le réflecteur, plié, représente une feuille à nervures enflées, comportant des sphères et des volutes aux extrémités.
[ lire la suite ]


 
Saxophone alto "GRAFTON "
Le saxophone “Grafton”, création du facteur l'italien émigré en Angleterre, Hector Sommaruga, fut un instrument tout à fait mythique du jazz des années 50 et 60 (joué par Charlie Parker et Ornette Coleman). Ce saxophone “Grafton” enrichit la section des instruments à vent de la collection et dans la perspective de l'organisation des expositions et manifestations temporaires, dans le cadre du festival annuel du jazz qui a lieu chaque été à Nice. Par ailleurs, la documentation du futur musée instrumental de Nice doit s'enrichir d'une importante quantité de documents sonores et images relatifs au jazz à Nice. En effet, le premier festival de jazz de la Côte d'Azur eut lieu ...
[ lire la suite ]


 
Néo-cor
Le néo-cor ou "clavicor" alto de PROTIN a été inventé comme toute la famille des clavicors par le facteur français Guichard, fabriqué et diffusé par son successeur Gautrot dont l'instrument de Protin est très voisin. Cet instrument permet de compléter cette série d'inventions qui compte notamment des ophicléides, un saxhorn et un clavicor en si b.
[ lire la suite ]


 
Archet 4/4
Le luthier Silvio Tua est né à Turin en 1894. Il étudia la lutherie à Milan avec Radrizzani et s'établit à Nice en 1929. Il fut actif jusqu'aux années 70, travaillant beaucoup pour les musiciens des orchestres philharmoniques de Nice et de Monte Carlo. Cet archet, d'une bonne qualité d'exécution et présentant un bon état de conservation, enrichit très opportunément la collection assez pauvre en archets de violons. Le musée vient également de bénéficier de la donation d'une guitare de jazz de Silvio Tua et de quelques souvenirs de son atelier niçois.
[ lire la suite ]


 
Violon 4/4
La facture régionale occupe une place très importante dans la collection du palais Lascaris. Antoine Gautier (1825-1904), le fondateur de cette collection, était un musicien amateur et organisait de nombreux concerts dans son salon niçois. Il noua des relations assez étroites avec les maîtres-luthiers de Nice : les Blanchi, « héritiers » de Pacherel ; Niccolo Bianchi, de Gênes, établi à Paris puis à Nice et les successeurs de celui-ci, les Bovis. François Bovis fit partie du quatuor d'Antoine Gautier qui le chargea en outre d'entretenir sa collection. C'est pourquoi des instruments des ateliers François et Charles Bovis ainsi que de Pierre Gaggini, neveu d'Albert-Louis Blanchi sont venus pr...
[ lire la suite ]


 
Violoncelle
La facture régionale occupe une place très importante dans la collection du palais Lascaris. Antoine Gautier (1825-1904), le fondateur de cette collection, était un musicien amateur et organisait de nombreux concerts dans son salon niçois. Il noua des relations assez étroites avec les maîtres-luthiers de Nice : les Blanchi, « héritiers » de Pacherel ; Niccolo Bianchi, de Gênes, établi à Paris puis à Nice et les successeurs de celui-ci, les Bovis. François Bovis fit partie du quatuor d'Antoine Gautier qui le chargea en outre d'entretenir sa collection. C'est pourquoi des instruments des ateliers François et Charles Bovis ainsi que de Pierre Gaggini, neveu d'Albert-Louis Blanchi, sont venus p...
[ lire la suite ]


 
Violon muet
La collection instrumentale de la Ville de Nice compte, dans plusieurs des sections qui la composent, des instruments d'exercice, en particulier pour la série des instruments à cordes frottées quelques violons (1/2 ou 3/4), ainsi que des violons dits « muets » qui se distinguent par l'absence de « fond », l'instrument se limitant à la table d'harmonie et au manche.
[ lire la suite ]


 
Violon ondé
La collection instrumentale de la Ville de Nice compte une forte proportion d'instruments à cordes frottées, échelonnés du XVIIe au début du XX siècle. Pour le XIXe siècle, cette section inclut une importante série d'instruments expérimentaux, en particulier des violons et violoncelles « sans coins », en forme de guitare, d'après le brevet de Francis Chanot (1818). Ce violon expérimental permet de compter dans la collection une typologie supplémentaire de violon expérimental, inspiré par le modèle inventé par Suleau, à table et fond ondulés.
[ lire la suite ]


 
Violon expérimental
La collection instrumentale de la Ville de Nice compte une forte proportion d'instruments à cordes frottées, échelonnés du XVIIe au début du XX siècle. Pour le XIXe siècle, cette section inclut une importante série d'instruments expérimentaux, en particulier des violons et violoncelles « sans coins », en forme de guitare, d'après le brevet de Francis Chanot (1818). Ce violon expérimental permet de compter une typologie supplémentaire dans cette série de découvertes « oubliées » très attractive pour le grand public.
[ lire la suite ]


 
Saxophone baryton en Mi b de Adolphe SAX (1814-1894)
Ce saxophone baryton d'Adolphe Sax, son inventeur, complète la série de saxophones de la collection du palais Lascaris.
[ lire la suite ]


 
Goniomètre monté de matériel obusier Schneider de 105 mm court
Le goniomètre est un instrument, qui comme son nom l'indique ("gonio" en grec = angle) permet la mesure des angles formés horizontalement et verticalement. Il comporte un pied fixe, sur lequel est monté un cadran mobile qui est pointé dans la direction dont on veut déterminer l'angle avec l'axe de référence ; le Nord et le plan vertical servent généralement de référentiels. Cet appareil permet de définir topographiquement la position des canons et celles des objectifs. Les perfectionnements optiques des matériels de ce type, au début du XXe siècle, permettent des avancées non négligeables dans l'efficacité du tir des canons grâce à l'amélioration...
[ lire la suite ]


 
Pendule cosmographique de MOURET, n° 75, Breveté SGDG
L'horloge astronomique indique l'heure solaire par le mouvement du mécanisme de l'horloge. Au même moment, on peut lire l'estimation géographique de l'ombre et de la lumière à la surface de la Terre ainsi que les périodes du lever et du coucher du soleil ainsi que celle de la déclinaison du soleil. Les précisions du calendrier sont mesurées sur un anneau horizontal en verre et il y a des fournitures pour des démonstrations manuelles. On y trouve aussi une table d'équation du temps. L'instrument fut breveté en 1865 après 22 ans de mise au point.
[ lire la suite ]


 
Trieur à graines « Toboggan » automatique
Entre 1870 environ et 1960, Saint-Rémy-de-Provence a été un centre de production et de commercialisation des graines de semence de réputation internationale. Cet instrument était utilisé pour trier et nettoyer, par l'effet de la force centrifuge, les graines rondes : radis, chou, belle de nuit, pois chiche, pois. Ce trieur a été récupéré en 1991 par un Saint-Rémois, Henri Balme, alors que son voisin s'apprêtait à le jeter à la décharge. Henri Balme en a fait don au musée.
[ lire la suite ]


 
Corne de berger ("Troumbo")
Trompe qui servait au berger communal pour annoncer le départ ou l'arrivée afin que chaque propriétaire amène ou vienne chercher son bétail. Ce coquillage, à lui seul, symbolise le département des Alpes-Maritimes et les liens étroits entre mer et montagne. Durant l'hiver, les bergers pratiquent la transhumance inverse ou "bandite", et conduisent les troupeaux non loin de la côte pour les faire pâturer. Le printemps revenu, ils regagnent leurs pâturages d'estive.
[ lire la suite ]


 
Quartier de Davis
Instrument de mesure et de navigation, antérieur au sextant, permettant de « faire le point » donc la mesure de la position des navires par visée stellaire et triangulation.
[ lire la suite ]


 
Deux épingles de coiffure et trois anneaux
L'art de la coiffure est extrêmement développé dans les civilisations anciennes. La coiffure et ses accessoires constituent en effet l'ornement principal des femmes. Dans l'Egypte antique, l'usage est à la perruque, en raison de la longue préparation que nécessite l'élaboration d'une coiffure. Les femmes aisées les font confectionner en cheveux naturels, les plus pauvres en laine. La couleur la plus usitée est le brun, mais des documents attestent que le "henné", généralement utilisé par les femmes pour colorer leurs ongles, l'est également pour donner aux cheveux une couleur acajou.
[ lire la suite ]


 
Piano mécanique
Instrument très intéressant, doté de 9 airs, état remarquable, d'un facteur niçois : la maison AMELOTTI.
[ lire la suite ]


 
Piano console à 4 pieds torsadés
De Henri PAPE, facteur de pianos du Roi, peut-être le plus grand inventeur en matière de facture de piano. Daté sur le sommier. Cadre du sommier en bronze à une époque où les cadres sont encore généralement en bois. 6 octaves, 1 quarte. Placage d'acajou et acajou massif, moulures d'oves. C'est une pièce importante à signaler car tous les musées n'en possèdent pas.
[ lire la suite ]


 
Cornet à 3 pistons type Périnet
Cet instrument en excellent état provient de : (le père) Adolphe SAX, facteur de la maison militaire de l'empereur. Laiton, Etui d'origine 2 embouchures (2 tons), Lyre de lecture.
[ lire la suite ]


 
Trombone droit de cavalerie
Cet instrument "anormal" pour être plus aisément tenu à cheval en tenant les rênes est signé (le père) Adophe SAX, "facteur de la maison militaire de l'empereur". Laiton système à 3 pistons berlinois (plus ancien que les "Périnet", plus étroits et plus longs). Manque l'embouchure d'origine.
[ lire la suite ]


 
Vielle à roue
Cet instrument de musique populaire entre dans un patrimoine musical ancien, lié à l'histoire de notre région. C'est un instrument qui, sans être rare, n'est qu'exceptionnellement présent sur le marché des instruments anciens. Cette vielle à roue est en bon état ; c'est un instrument non retouché. Il s'apparente à la vielle dite "le Sphinx" conservée à Allos (Alpes de Haute-Provence). Luc THEVENON
[ lire la suite ]


 
Harpe arquée à chevalet Korikaariye
La caisse est une grosse calebasse recouverte de peau. Deux montants en bois traversant la table servent au musicien à maintenir l'instrument tandis qu'il pince les cordes avec le pouce et l'index de chaque main. Les cordes sont fixées par laçage à un long manche légèrement arqué. Le chevalet vertical figure un personnage féminin représentant "l'idéal de beauté féminine et un esprit de brousse" (M.-T. Brincard, "Afrique : formes sonores "). Elle accompagne les cérémonies funéraires et les fêtes profanes sénoufo.
[ lire la suite ]


 
Harpe arquée à chevalet
La caisse porte sur l'éclisse supérieure une tête en bois sculptée expressive et de belle facture. Les huit cordes sont disposées sur deux rangs, tendues entre une caisse de résonance et un manche – bâton légèrement arqué dont la terminaison est ornée d'une touffe de poils. Elles sont soulevées par un chevalet perpendiculaire à la caisse. Cet instrument accompagne les chants religieux. Il a été collecté auprès du chef du village de Duekoué.
[ lire la suite ]


 
Tri / genre
Tri / domaines
Carte du réseau
Carte archéologique
QR code
      Accédez au site sur votre mobile