Qui sommes nous ?

AGCCPF
Le Réseau Musées Méditerranée existe gârce à l'initiative et au suivi interrégional des sections fédérées de professionnels des musées de France de PACA et de Languedoc-Roussillon.

Exposition

Frédéric LANOVSKY
31-12-2018
Sculpteur contemporain né à Cannes en 1965, Fréderic Lanovsky réalise des sculptures géantes et à taille humaine dont les dernières pièces ornent les jardins du Musée ...

Exposition

Zostères, des prairies sous la mer
30-11-2017
Qu'est-ce qu'une zostère? Pourquoi sont elles indispensables? Sont elles menacées? Comment les protéger?
Voilà les questions auxquelles répondra cette exposition qui a pour but de ...

Evénement

Acquisition de l'oeuvre de Gaston Chaissac "Signes"
01-01-2022
Anatole Jakovsky fut l’un des premiers à s’intéresser aux productions artistiques hors-normes ...

Evénement

L’atelier de Noël de Salagon
09-12-2017
Création de jouets en miniatures
Samedi 9 décembre, venez fabriquer avec vos enfants des décorations de Noël avec une médiatrice du musée de Salagon ...

Réalisation

Musambule
la version 4 de Musambule est en cours de réalisation.
   
FRAM Les collections  : Architectural
Plaque architecturale
Plaque de forme pseudo-rectangulaire à décor moulé, utilisée pour la décoration des habitations et des édifices publics, du type généralement connu sous le nom de "zoophoros" ou "plaque Campana". Le décor est constitué d'une série de volutes en S qui délimitent des espaces en forme de cœur servant de cadre à une série de couples de personnages : un seul de ces couples est conservé dans le fragment examiné. Dans le registre haut on reconnaît une tête de Gorgone dont les mèches de cheveux, épaisses et ondulées, sont dressées sur la tête et ramenées en arrière par un bandeau orné d'un diadème. La tê...
[ lire la suite ]


 
Statue colossale l'Auguste
Le torse de cette sculpture fut découvert en 1750 devant les colonnes du théâtre antique d'Arles. Une tête, exhumée en 1834, qui s'y rapportait parfaitement, permit alors d'identifier Auguste, debout en semi-nudité héroïque. Des restaurations récentes confirment l'hypothèse proposée jadis par Fernand Benoît : la sculpture en marbre d'Italie était enchâssée dans une draperie de calcaire, découverte elle aussi en 1834. Le vêtement traité en plis amples et profonds devait être peint, certainement de couleur pourpre, contrastant ainsi avec le marbre blanc. La statue ornait la niche centrale du mur de scène, où elle avait été mise en place avec...
[ lire la suite ]


 
Stèles
C'est à moins d'un mètre de profondeur et à proximité d'une ferme située à quelques kilomètres de l'actuelle ville de Cavaillon qu'ont été mises au jour en avril 1909 cinq stèles comportant des inscriptions en caractères gallo-grecs. Voici en quels termes Michel Jouve, fondateur avec son frère et sa sœur des Musées de Cavaillon, rapporte les faits dans un article qu'il écrit pour le « Petit Provençal » : « En juin dernier, M. Antoine Marius Pernix propriétaire au quartier des Girardes, creusant un trou dans sa vigne, y rencontra un énorme bloc où il remarqua des caractères gravés. Très intelligemment, il continua ses foui...
[ lire la suite ]


 
Reconstitution en réduction de l'arc de Cavaillon
Réalisée par Gabriel Bourges, alors directeur de l'Ecole des Beaux-arts à Avignon, avant 1897, cette maquette s'inscrivait dans l'ambitieux projet qu'animait son auteur d'illustrer, pour ses élèves et comme outil pédagogique, une suite d'édifices remarquables, pour évoquer ainsi, au cours des temps, l'évolution des principes de l'architecture. Il n'est pas fortuit que cet homme de grande culture ait choisi cet édifice dans cette perspective, plutôt que l'arc d'Orange ou les antiques de Glanum, pourtant bien mieux conservés. La restitution proposée, de grande qualité par la finesse de l'exécution et la précision du traitement des décors, est toutefois contestable sur des poi...
[ lire la suite ]


 
Ruches en forme d'Antiques
Ces petites ruches sont des réductions simplifiées des Antiques, arc et mausolée romains élevés à proximité du site de Glanum à Saint-Rémy-de-Provence, ville dont ils sont devenus l'emblème. Elles ont probablement été réalisées dans un but pédagogique, pour faire observer le travail des abeilles.
[ lire la suite ]


 
Corbeaux tête de femme
Elément décoratif remarquable évoquant la qualité de l'architecture du château des Baux au XVe, cette œuvre a la particularité d'avoir conservé une partie de ses couleurs d'origine.
[ lire la suite ]


 
Stèle dite du "Chef de tribu"
"Stèle dite du chef de tribu" de l'époque chalcolithique de l'âge de bronze ancien.
[ lire la suite ]


 
La Cathédrale
La période du Second Empire à Marseille correspond à une explosion urbaine sans précédent. Sous la pression d'une économie en cours de modernisation, de nouveaux quartiers se développèrent, de nombreuses zones anciennes et historiques furent profondément modifiées et le port s'agrandit au nord, avec l'aménagement de nouveaux bassins (Joliette en 1853, Lazaret en 1864, National en 1883 et Pinède en 1908). La construction de la cathédrale, en bordure des premiers bassins, donna lieu à de nombreuses photographies au cours de son édification qui fixèrent les différents stades d'avancement des travaux jusqu'à la consécration en 1893. La cathédrale devint bi...
[ lire la suite ]


 
Vue et perspective de la ville de Marseille et ses environs prise du côté de la belle vue de la plaine Saint-Michel
La grande valeur de cette estampe est de représenter minutieusement un paysage urbain marseillais du milieu du XVIIIe siècle, dont certains bâtiments ont été démolis pendant la période révolutionnaire. On distingue notamment la chambre des cloches et le couronnement élégant du clocher des Grands-Trinitaires, aujourd'hui réduit à sa base informe, ou le vaste ensemble du collège de l'Oratoire. Un détail du premier plan pourrait donner la clé de sa confection : en contraste avec les scènes inquiétantes qui se déroulent sur les lices, où l'on s'affronte en duel et où l'on emporte un duelliste frappé à mort sur une civière, l'on note la ...
[ lire la suite ]


 
20050201
box-sizing: border-box;
-moz-box-sizing: border-box;
border: solid 1px black;
background: #FAF8EC;
padding: 15px;
height: 510px;
overflow: auto;
font-family: verdana, sans-serif;
font-size: 12px;
text-align: justify;
[ lire la suite ]


 
Acrotère. Décor de bord de toiture
Le Musée d'Istres présente le matériel issu depuis la fin des années 40, du golfe de Fos et plus précisément de l'anse Saint-Gervais. Cet endroit était l'aboutissement du canal que le général Marius avait fait creuser à ses troupes en 102 avant J.-C. pour relier Arles à la Méditerranée. C'était le point de rupture de charge pour tous les navires qui, venant de Méditerranée, voulaient remonter le Rhône. Pour la plupart, il fallait effectuer un transbordement sur des navires plus petits. A ce titre, cette zone est immensément riche en vestiges: épaves antiques, objets jetés isolés, structures portuaires englouties. Le musée d'Istres pr&eacut...
[ lire la suite ]


 
Pont transbordeur ("Hängebrücke in Marseille")
Herbert Bayer est l'élève de Kandinsky au Bauhaus de Weimar avant d'y enseigner lui-même le graphisme et la typographie entre 1925 et 1928. A l'occasion d'un voyage en France en 1927-1928, il réalise une série de photographies sur Marseille et le pont transbordeur, où transparaît clairement l'influence du Constructivisme et de la Nouvelle Vision. Installé à Berlin, il dirige le Studio Dorland et devient responsable de la partie artistique de l'édition allemande de Vogue (1928-1930). Il collabore avec la revue Die Neue Linie entre 1928 et 1936 et conçoit l'exposition du Werkbund à Paris avec Gropius et Moholo-Nagy (1930). Son activité de photographe gagne encore en intensité au début des a...
[ lire la suite ]


 
Tri / genre
Tri / domaines
Carte du réseau
Carte archéologique
QR code
      Accédez au site sur votre mobile