Qui sommes nous ?

AGCCPF
Le Réseau Musées Méditerranée existe gârce à l'initiative et au suivi interrégional des sections fédérées de professionnels des musées de France de PACA et de Languedoc-Roussillon.

Exposition

Frédéric LANOVSKY
31-12-2018
Sculpteur contemporain né à Cannes en 1965, Fréderic Lanovsky réalise des sculptures géantes et à taille humaine dont les dernières pièces ornent les jardins du Musée ...

Exposition

Zostères, des prairies sous la mer
30-11-2017
Qu'est-ce qu'une zostère? Pourquoi sont elles indispensables? Sont elles menacées? Comment les protéger?
Voilà les questions auxquelles répondra cette exposition qui a pour but de ...

Evénement

Acquisition de l'oeuvre de Gaston Chaissac "Signes"
01-01-2022
Anatole Jakovsky fut l’un des premiers à s’intéresser aux productions artistiques hors-normes ...

Evénement

L’atelier de Noël de Salagon
09-12-2017
Création de jouets en miniatures
Samedi 9 décembre, venez fabriquer avec vos enfants des décorations de Noël avec une médiatrice du musée de Salagon ...

Réalisation

Musambule
la version 4 de Musambule est en cours de réalisation.
   
FRAM Les collections 
L'actualité des musées et des collections publiques est aussi celle de leur enrichissement régulier. A ce titre, chaque musée dispose en fonction de sa collectivité ou tutelle de rattachement, de budgets dédiés. Néanmoins, depuis de nombreuses années, dans le cadre des lois de décentralisation, ont été instaurées des commissions mixtes, réunissant l'Etat et la région, pour allouer des budgets complémentaires aux collectivités qui en font la demande et procéder ainsi à des acquisitions à titre onéreux qui associent des financements des collectivités territoriales, de l'Etat et de la région. C'est l'objet du FRAM ( fonds régional pour l'acquisition des musées) qui se réunit une fois par an.

Vous trouverez sur cette rubrique les oeuvres entrées dans les collections publiques en PACA et ayant bénéficié du concours du FRAM ces dernières années.

Acquisitions FRAM
Vue de la Fontaine de Vaucluse
Le musée-bibliothèque François Pétrarque consacré à Pétrarque, à l'humanisme renaissant et à l'italianité, mène, depuis sa réouverture en 1986, une politique d'acquisition de témoignages artistiques relatifs à la Fontaine-de-Vaucluse et à son territoire littéraire dans la continuité du lieu inspiré et d'une tradition créatrice qu'illustrent, à cinq siècles d'écart, les deux grandes figures poétiques : François Pétrarque et René Char. Ainsi, cette maison-musée perpétue les liens esthétiques et sentimentaux entre un certain nombre d'artistes et le site à travers la thématique "P...
[ lire la suite ]


 
Chaussure, aliment blanc
La période de l'Aliment blanc s'ouvre en 1961. Malaval termine alors ses Reliefs. Après avoir vécu dans les Alpes de Haute Provence, il s'est installé à Vence. Un des premiers Aliments blancs était un relief, se souvient Malaval, "que je travaillais à plat sur une table. On aurait dit un plateau avec des pâtes qui grouillaient et un petit enfant qui passait par là a cru que c'était pour manger. C'est pourquoi je l'ai appelé l'Aliment blanc. Blanc parce qu'il était blanc, évidemment (1)." Voilà pour le titre. Quant à l'idée même qui préside à la démarche particulière de l'Aliment blanc, elle est née de l'observation d'un élevage de ve...
[ lire la suite ]


 
Stèle funéraire fragmentaire de Timakratea
La scène unit une femme debout à droite vêtue du chiton (tunique très fine) et de l'himation (manteau de laine), et une fillette parée d'une tunique à apoptygma (repli) et aux courts cheveux bouclés en compagnie d'un chien, un spitz ou loulou dont l'élevage fleurissait dans l'île phénico-punique de Malte. L'enfant fait le geste de tendre un objet à son petit compagnon, vraisemblablement une balle. Ces quadrupèdes, au poil blanc et bouclé, étaient très réputés pour leur rapidité à la course. La présence du loulou, à la différence du chien laconien, chien de chasse, met l'accent sur la jeunesse du personnage et l'enracine dans la sphèr...
[ lire la suite ]


 
Scène de prison
L'œuvre d'Honoré Daumier fut longtemps absente des collections du Musée des Beaux-Arts. Ce n'est qu'en 1896 que l'Etat fait déposer au Musée une épreuve en bronze de 1891 du célèbre Ratapoil. Par la suite vinrent s'ajouter à cette unique pièce des tirages en bronze de 1929 et 1948 des bustes des Parlementaires ainsi que de nombreuses lithographies extraites du Charivari. Ainsi, à l'exception d'un petit croquis, Daumier n'était représenté par aucune œuvre véritablement originale. L'achat en 1987 du Don Quichotte et Sancho Pança de l'ancienne collection Nadar comblait cette lacune qui longtemps avait fait dire à propos de Daumier et de Marseille que "nul n'est proph&egr...
[ lire la suite ]


 
Esculape ressuscitant Hippolyte
Signé et daté "Daret inven et fecit bruxcell 1636". Hippolyte, fils de Thésée, était l'objet de la passion de sa belle-mère Phèdre. Rejetée, cette dernière se vengea en l'accusant de cet amour. Thésée, abusé, livrera son fils à la colère de Neptune. Un monstre marin envoyé par le dieu affolera les chevaux du char d'Hippolyte qui fut tué dans sa chute. Selon Ovide, Esculape lui rendit la vie et Diane se couvrit d'un nuage pour le faire sortir des enfers. Ce tableau à l'iconographie rare est signé et daté de 1636. Il fait partie des plus anciens tableaux connus de l'artiste comme la Déploration du Christ du musée des Beaux-Arts de Marseille ou le ...
[ lire la suite ]


 
Saint Sébastien soigné par sainte Irène
L'achat de Saint Sébastien soigné par Irène par le musée de Marseille en 1988 a fait entrer dans un musée français la première œuvre de Marcantonio Bassetti, la plus forte personnalité artistique véronaise de la première moitié du XVIIe siècle. Violemment expressive, la mise en évidence, dans un cadrage rapproché et sous un éclairage dramatique, du corps en torsion comporte une référence aux sources michélangelesques de Bassetti en même temps qu'à la Conversion de saint Paul de Caravage. Mais Bassetti échappe à tout risque de manière. Il évite également tout piétisme en imposant la vision totalement renouv...
[ lire la suite ]


 
Coupe en céramique sigillée Drag 29
Le musée archéologique d'Istres présente au public des collections qui proviennent du golfe de Fos. Il a pour ambition d'augmenter ces collections par l'appoint d'objets de même provenance conservés chez des particuliers, comme le pot à garum produit à Pompéi par Aulus Umbricus Scaurus ou les autres inscriptions peintes sur amphores qui, par leur nombre et leur exceptionnel état de conservation, font la principale richesse et l'originalité de ce musée. A ces témoins des échanges commerciaux (vin, huile, conserves et sauces de poissons), s'ajoutent de nombreux objets de la vie courante à bord des navires, au port et dans l'habitat antique de Fos.
[ lire la suite ]


 
Intérieur de synagogue dans les Etats du Pape
Si l'on excepte la synagogue qui est notre plus bel "objet", les collections du Musée juif comtadin sont des témoignages, riches de sens avant toute autre considération. L'acquisition d'un tableau, c'est se doter d'une puissance d'évocation par l'image que l'on pourra comparer à la réalité des vestiges cavaillonnais. A quel titre ? Evoquer la sociologie des communautés juives résidant dans l'ensemble des états du pape aux XVIIe –XVIIIe siècles et remettre en séquence la forme architecturale des synagogues comtadines, originale en soi, mais dont la plus proche parenté morphologique se situe en Italie du Nord, plus spécialement à Venise, ainsi à la Scola Levantina,. Cette pei...
[ lire la suite ]


 
Manuscrit de Monteux sur le ghetto d'Avignon
Comment expliquer, au XVIIIe siècle, l'existence d'un ghetto à Avignon ? L'Église, prise dans sa dimension spirituelle, est à l'origine des principes de distinction attachés à la communauté de religion juive qui, tout au long du Moyen Age, vont conduire les pouvoirs politiques en Europe à chasser de leurs terres des populations, de ce fait jugées indésirables. En 1394, l'annexion de la Provence par le royaume de France réduit leur implantation aux seuls États dépendant du pape dans notre région : Avignon et le Comtat Venaissin. En effet, l'Église prise cette fois dans sa dimension temporelle, tolère ce peuple car il est témoin d'une commune histoire, celle que recouvre l'A...
[ lire la suite ]


 
Peintures murales
Pour investir réellement son objet, le musée d'identité d'une ville doit porter son intérêt bien au-delà des limites strictes du lieu privilégié où sont enfermés les objets élus, qui ont pris rang de collection. La conservation départementale des musées et du patrimoine de Cavaillon s'attache donc à une collecte le plus systématique possible des faits, témoignages, fragments les plus divers de patrimoine, qui, un jour, concourront chacun à une intelligence globale de cette cité. En cela, nous ne faisons que poursuivre l'action jadis engagée par les fondateurs des musées, Michel (1852-1924), Auguste (1854-1936) et Marie-Thérèse Jouve (1860-...
[ lire la suite ]


 
Cousins d'Amérique - 120 photographies des descendants des "Barcelonnettes" du Mexique
120 tirages argentiques d'après des négatifs 6 x 6 cm Signé : "Jacqueline Colde". Depuis vingt ans, Jacqueline Colde travaille à un projet ambitieux qui concerne les communautés d'origine française émigrées en Amérique. Son projet, intitulé "Français des Amériques" se propose de faire découvrir leur identité actuelle : qui sont-ils, comment vivent-ils aujourd'hui, se sont-ils intégrés à la culture de leur pays d'accueil, quelle place occupent-ils dans l'économie du pays, que reste-t-il des traditions françaises apportées par leurs ancêtres ?... En 1992, Jacqueline Colde part à la rencontre des "Barcelonnettes" du Mexique. Son enquête...
[ lire la suite ]


 
Le carnet Siméon
67 dessins (lavis ou dessins à la plume) sur Rome ou Tivoli, chaque fois sur le recto, pagination de droite. Plus un dessin collé, autoportrait de Granet. En page de garde. Signé en première page : Souvenir de Rome Granet à son ami Siméon 1805 et 1806.
Granet (Aix-en-Provence, 1775-1849) partage sa vie en trois grandes périodes. Avant 1802, on peut parler d'années de formation à Aix et Paris. De 1802 à 1824, le peintre est quasiment romain. A partir de 1825, sa vie se partage entre Paris et Versailles (avec de nombreux retours en Provence où il s'est acheté une bastide…). Son œuvre comprend deux aspects majeurs : la peinture de paysage, la peinture d'intérieurs (surtout religieux : ...
[ lire la suite ]


 
L'école des sœurs
Signé en bas à gauche. Granet (Aix-en-Provence, 1875-1849) partage sa vie en trois grandes périodes. Avant 1802, on peut parler d'années de formation à Aix et Paris. De 1802 à1824, le peintre est quasiment romain. A partir de 1825, sa vie se a partage entre Paris et Versailles (avec de nombreux retours en Provence où il s'est acheté une bastide…). Son œuvre comprend deux aspects majeurs : la peinture de paysage, la peinture d'intérieurs (surtout religieux : cloîtres, cryptes, etc.). De ce fait Granet s'inscrit dans un mouvement qui prépare l'impressionnisme, lui-même manifestant son génie quant au traitement de la lumière, tant sur les ruines romaines, les paysages des environs de R...
[ lire la suite ]


 
Seuls demeurent. Service de Presse
Le Musée-bibliothèque François Pétrarque consacré à Pétrarque, à l'humanisme renaissant et à l'italianité, mène, depuis sa réouverture en 1986, une politique d'acquisition de témoignages artistiques relatifs à la Fontaine-de-Vaucluse et à son territoire littéraire dans la continuité du lieu inspiré et d'une tradition créatrice qu'illustrent, à cinq siècles d'écart, les deux grandes figures poétiques : François Pétrarque et René Char. Ainsi, cette maison-musée perpétue les liens esthétiques et sentimentaux entre un certain nombre d'artistes et le site à travers la thématique "P...
[ lire la suite ]


 
Sans titre
Le Musée-bibliothèque François-Pétrarque consacré à Pétrarque, à l'humanisme renaissant et à l'italianité, mène, depuis sa réouverture en 1986, une politique d'acquisition de témoignages artistiques relatifs à la Fontaine-de-Vaucluse et à son territoire littéraire dans la continuité du lieu inspiré et d'une tradition créatrice qu'illustrent, à cinq siècles d'écart, les deux grandes figures poétiques : François Pétrarque et René Char. Ainsi, cette maison-musée perpétue les liens esthétiques et sentimentaux entre un certain nombre d'artistes et le site à travers la thématique "P...
[ lire la suite ]


 
Rochers de la Fontaine de Vaucluse. La vallée de la Sorgue à proximité de la résurgence
Le Musée-bibliothèque François Pétrarque consacré à Pétrarque, à l'humanisme renaissant et à l'italianité, mène, depuis sa réouverture en 1986, une politique d'acquisition de témoignages artistiques relatifs à la Fontaine-de-Vaucluse et à son territoire littéraire dans la continuité du lieu inspiré et d'une tradition créatrice qu'illustrent, à cinq siècles d'écart, les deux grandes figures poétiques : François Pétrarque et René Char.
Ainsi, cette maison-musée perpétue les liens esthétiques et sentimentaux entre un certain nombre d'artistes et le site à travers la thématique "Peinture et écriture" et le travail conjoint pictural et poétique du dialogue par le livre.

Hubert Robert, peintre des ruines, fut aussi sensible au spectacle de la nature. Ses Vues de la Fontaine-de-Vaucluse en so...
[ lire la suite ]


 
Femme et fille dans la cour


Jean Sixte Valéry CORNILLON, originaire d'Eyragues dans les Bouches-du-Rhône, est issu d'une famille aisée de propriétaires terriens. Son âme d'artiste le fait s'établir comme artisan peintre-verrier dans son village, mais, parallèlement à son métier, jusqu'à la fin de sa vie il s'adonne avec passion à la peinture. Intéressé surtout par la figure humaine, ses gestes simples et quotidiens, il excelle dans les portraits de vieilles femmes (qui séduisirent tant Frédéric Mistral). Il laisse une œuvre impressionnante, quoique peu connue (peintures et surtout dessins à la mine de plomb) évoquant la vie d'un village de Provence au XIXe siècle : vieil...
[ lire la suite ]


 
47 photographies
André Villers compte comme un des principaux photographes de Picasso avec Edward Quinn et David Douglas Duncan. Durant le séjour de Picasso à Vallauris, Villers a côtoyé quotidiennement Picasso, qui lui avait d'ailleurs offert un appareil photo. Ces photographies sont des témoignages de la vie quotidienne à Vallauris, avec plusieurs personnages bien connus des Vallauriens (Aguigui…), d'autres sont de véritables natures mortes (Chaise…).
[ lire la suite ]


 
Colonne et vasque mauresque
Cette colonne de Clément Massier apparaît dans le catalogue de la fabrique sous le nom de Grande Coupe Persane et Socle Quatre Colonnes. La taille très spectaculaire de cette œuvre, la qualité et l'originalité de son décor en font une pièce tout à fait exceptionnelle.
[ lire la suite ]


 
Nature morte (fruits)
Connu au début des années 80 dans la vague du retour à la peinture, Gérard Traquandi est présent sur la scène artistique internationale par de nombreuses expositions. C'est en 1997 lors de l'exposition au Centre d'art Le Crestet que Gérard Traquandi s'est résolument engagé dans la couleur et sa démarche s'inscrit dans le champ traditionnel de la peinture. Dès le début, le parcours de cet artiste s'est constitué d'approches de la peinture à travers des modes d'expression diversifiés. Formé à l'Ecole de Beaux-Arts de Marseille-Luminy dans la sphère des artistes du mouvement Support-Surface, Traquandi pratique plutôt le dessin de manière classique. Fragmen...
[ lire la suite ]


 
Décadrachme de Syracuse
Décadrachme en argent frappé à Syracuse vers 400 avant J .-C. Véritable œuvre d'art, signée de l'artiste, le graveur Evainète. Au droit, la tête de la nymphe Aréthuse regarde à gauche. Les cheveux bouclés et relevés sont ceints d'une couronne de roseaux. Elle arbore une boucle d'oreille à triple pendants et un collier de perles. Devant le cou d'Aréthuse figure la lettre ­, placée sous le menton. Au pourtour nagent quatre dauphins. Sous l'un d'eux, celui qui souligne le cou, on peut distinguer les deux premières lettres du nom Evainète constituant la signature du graveur. Au-dessus de la tête, entre les boucles de la nymphe s'organisent les lettres grecques formant ...
[ lire la suite ]


 
Agnel d'or de Louis Ier de Châlon (1418-1462), prince d'Orange
L'agnel d'or de Louis le de Châlon (1418-1462), prince d'Orange, est une monnaie inédite jusqu'à ce jour pour ce règne. Au droit, un agneau pascal de profil regardant derrière lui se tient debout devant une bannière surmontée du cornet ; le tout dans un polylobe à neuf arceaux. Sous les pattes de l'agneau, trois arceaux manquent, remplacés par les lettres LDV et PEP pour LVDOVICVS PRINCEPS de part et d'autre du pennon qui traverse la légende circulaire LVDOVICVS PRINCEPS AVRAISE. Au revers, une croix fleuronnée cantonnée de quatre cornets occupe le champ. Chaque fleur de lys est remplacée par un cornet. L'ensemble s'installe dans un quadrilobe anglé accosté de cornets. Au pourtour, la l&...
[ lire la suite ]


 
Trésor de Rognac
Marseille, sauf 6 deniers romains. A l'automne 1991, sur la commune de Rognac (Bouches-du-Rhône) à l'occasion de travaux dans son jardin, un particulier mettait au jour un trésor monétaire antique. Quatre cent cinquante-huit pièces en argent s'agglutinaient en un bloc dans un pot cylindrique en bronze de 0,10 m de haut pourvu d'une anse, qui éclatait en quatre morceaux sous le choc de la pioche. Le trésor se compose de 452 drachmes légères et de six deniers romains en parfait état de conservation. Les drachmes légères frappées à Marseille durant la première moitié du Ier siècle avant J.-C. s'ornent au droit, du buste d'Artémis et au revers, du lion marchant ou couran...
[ lire la suite ]


 
Sept objets
- Statuette féminine : H. 0,135 m - n° d'inventaire 94/1/1 - Deux Plaquettes d'hommes "barbus" : H. 0,05 m ; 1. 0,022 m et H. 0,065 m ; 1. 0,025 m - Ivoire - n° d'inventaire 94/1/2 et 94/1/3 - Trois épingles décorées : H. 0,10 m ; H. 0,065 ; H. 0,05 m - Ivoire - n° d'inventaire 94/1/4 ; 94/1/5 ; 94/1/6 - Palette à fard zoomorphe : L. 0,12 m ; H 0,095 m - Schiste - n° d'inventaire 94/1/7 Ces objets constituent un ensemble assez exceptionnel. La figurine féminine traitée en ronde-bosse, à la tête ovale, aux yeux ronds et creusés, peut-être destinés à recevoir une incrustation, aux bras séparés du corps et aux jambes bien distinctes l'une de l'autre est un exemplaire unique. ...
[ lire la suite ]


 
Coffret à ouschebtis
Ce coffret de bonne facture et en très bon état de conservation présente sur son couvercle bombé un bateau à large voile peinte en jaune et bleu. Sur ses quatre faces ocre un bandeau de couleur blanche souligné de rouge et de bleu porte une inscription : "Paroles à dire par Osiris l'Occidental, Dieu Grand Maître d'Abydos, pour qu'il lui accorde toutes les offrandes pour le Ka de l'Osiris chef des Meshouesh, Djed-Khonsou, juste de voix." Ce type de coffret apparaît au Nouvel Empire au moment où le nombre d'ouschebtis, déposés dans les tombes, s'accroît considérablement, jusqu'à plusieurs certaines dans les tombes royales et de dignitaires. Le Musée d'archéologie méditer...
[ lire la suite ]


 
Bès d'heureuse maternité
Bès debout, jambes écartées, surgit d'une colonnette papyriforme. Au revers de sa coiffure à cinq plumes, se trouve un oryx, pattes entravées. Deux cercopithèques s'accrochent à ses oreilles. Il tient dans ses bras un enfant à qui il tend un objet ovale. Cette représentation de Bès porte, outre ceux déjà décrits, d'autres animaux. Il s'agit de trois cercopithèques, un au recto, deux au verso, grignotant un fruit, peut-être une noix doum, censée contenir l'eau d'origine divine nécessaire à la vie. Cette interprétation définirait celle de l'objet, une noix doum, que tend le dieu au nouveau-né qu'il a dans ses bras. Un autre animal, un sphinx marcha...
[ lire la suite ]


 
Statuette de Hapy
Hapy debout à corps humain et tête de babouin au visage doré est un des quatre fils d'Horus. Comme ses trois frères, il incarne un des points cardinaux, le nord, et a pour mission de veiller sur un des quatre vases canopes contenant les viscères du défunt. Hapy associé à la déesse Nephtys protège les poumons. C'est sous la forme d'un vase canope, jarre à panse renflée, en albâtre ou en terre cuite fermée par un bouchon à son effigie, la tête de babouin qu'il est le plus souvent représenté. Les fils d'Horus apparaissent sous la forme humaine à tête animale à époque tardive. Leurs statuettes intégrées au trousseau funéraire...
[ lire la suite ]


 
Sarcophage d'Ibis
Magnifique sarcophage de grande taille d'ibis accroupi aux ailes repliées. L'ibis au corps blanc, à tête et queue noire, "l'ibis sacré", incarnait le dieu Thot. Dieu protecteur de l'écriture, de la séparation des langages, de l'annalistique et des lois, il régnait sur tout ce qui comportait une opération intellectuelle. Il est le dieu qui compte, le calculateur du temps, du calendrier, le patron des scribes, le secrétaire avisé des dieux. Animal sacré d'un tel dieu l'ibis était momifié et enseveli dans des nécropoles animalières que l'on a retrouvées à travers toute l'Egypte. L'une des plus importantes à l'époque ptolémaïque et romaine est celle de...
[ lire la suite ]


 
Vase plastique, Bès ithyphallique
Ce vase plastique à l'image du dieu égyptien Bès ithyphallique est du type rhyton, ouvert dans sa partie supérieure, percé d'un trou à son extrémité et muni d'un anneau de suspension. Nain difforme et grimaçant, Bès est ici coiffé d'une tiare emplumée et porte une barbe bouclée. Accroupi, il est entièrement nu et tire la langue. Il brandit dans sa main droite un phallus au-dessus de sa tête et un autre dans sa main gauche à hauteur de sa taille. Il est doté lui-même d'un phallus démesuré sur lequel est allongée une petite femme nue. Cette iconographie inhabituelle le rapproche des démons phalliques et laisse entrevoir que ce type de B&egrav...
[ lire la suite ]


 
Couros
Statuette d'homme debout, le pied gauche légèrement avancé sur une petite base rectangulaire. Les bras sont le long du corps, les mains fermées. La chevelure en bandeau est séparée par une raie médiane. Elle retombe en paire de tresses sur la poitrine de part et d'autre du visage, et en ondulations dans le dos. Le personnage est vêtu d'un long chiton et d'un himation à plis plats attaché sur l'épaule gauche. Son style ainsi que l'argile avec laquelle elle a été fabriquée sont caractéristiques de la production samienne vers 540-520. Le type du visage correspond à celui des protomés féminines samiennes (F. Croissant, les protomés archaïques). Le lége...
[ lire la suite ]


 
Hydrie représentant Thésée tuant le Minotaure
Vêtu d'un chiton court, Thésée tourné vers la gauche enfonce une épée de sa main droite dans le flanc de la bête mi-homme, mi-taureau. Tandis que le sang qui coule de la plaie est figuré de façon réaliste, le monstre brandissant une pierre chancelle déjà dans une torsion de tout son être, corps tourné vers la gauche et tête vers la droite regardant Thésée. La scène n'est pas circonscrite dans un cadre, mais juste soulignée dans sa partie basse d'une frise se détachant sur un fond rouge et alternant grecques et damiers. Cette représentation où le héros est seul avec le monstre, être malfaisant par excellence, exprime la vertu h&ea...
[ lire la suite ]


 
Poupée articulée
Poupée en position assise, bras articulés. Personnage féminin aux cheveux bouclés emprisonnés dans un bonnet. Cette poupée était faite pour être habillée car elle n'est pas fixée à un siège. La facture est identique à celle des poupées attiques. Mais le traitement maladroit des épaules et des membres inférieurs, les cuisses réunies, les jambes détachées, feraient pencher pour une production d'un atelier d'Asie mineure ou d'un atelier béotien. La détermination de l'origine de l'argile, si elle était possible, donnerait une indication. Ce type d'objets a d'abord un usage profane. Jouets d'enfant, on les trouve assez souvent dans des tombes d...
[ lire la suite ]


 
Amphore DRESSEL 17. Amphore à saumure d'Espagne du Nord
Le musée d'Istres présente le matériel issu depuis la fin des années 40, du golfe de Fos et plus précisément de l'Anse Saint Gervais. Cet endroit était l'aboutissement du canal que le Général Marius avait fait creuser à ses troupes en 102 avant J.-C. pour relier Arles à la Méditerranée. C'était le point de rupture de charge pour tous les navires qui, venant de Méditerranée, voulaient remonter le Rhône. Pour la plupart, il fallait effectuer un transbordement sur des navires plus petits. A ce titre cette zone est immensément riche en vestiges: épaves antiques, objets jetés isolés, structures portuaires englouties. Le Musée d'Istres pré...
[ lire la suite ]


 
Forge Reynaud
Cette forge, située à Lourmarin dans un bâtiment inscrit à l'Inventaire supplémentaire des monuments historiques, a fonctionné jusqu'en 1973. Ses propriétaires, les Reynaud, ont proposé à Salagon l'acquisition de l'ensemble de l'outillage et des archives, ce qui a pu être réalisé à l'automne 1989, grâce à l'action conjuguée du Fonds régional d'acquisition des musées et du Conseil général des Alpes-de-Haute-Provence. L'intérêt de ce fonds d'atelier réside dans son caractère exceptionnel de collection "close", en l'état, disposant de tout son outillage, son équipement et ses archives (commerciales et documentaires, notamment photographiques). L'essentiel de cet outillage remonte au XIXe siècle, cependant certaines pièces sont sans nul doute plus anciennes, les Reynaud étant en effet forgeron...
[ lire la suite ]


 
Cuve à vin
Un manuscrit de 1789 signalait cette cuve dans un bâtiment situé à Entrevaux qui appartenait à l'évêché de Glandève. A l'origine, il existait deux cuves identiques. Au début du XXe siècle, l'une d'elle fut démontée et semblerait avoir disparu de nos jours… Ces cuves monumentales, situées dans la cave du bâtiment, étaient judicieusement placées en dessous de deux trappes d'arrivée des grappes de raisin foulées dans le pressoir de la pièce du dessus, accessible par une rue de plain-pied… La production de vin devait être, à l'époque, considérable si l'on en juge par la capacité des cuves (au minimum de 6 à 7000...
[ lire la suite ]


 
PRECEDENT 1  2  3  4  5  6  7  8  9  10  11  12  13  14  15  16  SUIVANT
Tri / genre
Tri / domaines
Tri / date d'acquisition
   1988   1989   1990   1991   1992   1993    1994   1995   1996   1997   1998   1999    2000   2001   2002   2003   2004   2005    2006   2007   2008   2009   2010   2011    2012   2013   2014   2015   2016   2017  

Carte du réseau
Carte archéologique
QR code
      Accédez au site sur votre mobile