Qui sommes nous ?

AGCCPF
Le Réseau Musées Méditerranée existe gârce à l'initiative et au suivi interrégional des sections fédérées de professionnels des musées de France de PACA et de Languedoc-Roussillon.

Exposition

Frédéric LANOVSKY
31-12-2018
Sculpteur contemporain né à Cannes en 1965, Fréderic Lanovsky réalise des sculptures géantes et à taille humaine dont les dernières pièces ornent les jardins du Musée ...

Exposition

Zostères, des prairies sous la mer
30-11-2017
Qu'est-ce qu'une zostère? Pourquoi sont elles indispensables? Sont elles menacées? Comment les protéger?
Voilà les questions auxquelles répondra cette exposition qui a pour but de ...

Evénement

Acquisition de l'oeuvre de Gaston Chaissac "Signes"
01-01-2022
Anatole Jakovsky fut l’un des premiers à s’intéresser aux productions artistiques hors-normes ...

Evénement

L’atelier de Noël de Salagon
09-12-2017
Création de jouets en miniatures
Samedi 9 décembre, venez fabriquer avec vos enfants des décorations de Noël avec une médiatrice du musée de Salagon ...

Réalisation

Musambule
la version 4 de Musambule est en cours de réalisation.
   
FRAM Les collections 
L'actualité des musées et des collections publiques est aussi celle de leur enrichissement régulier. A ce titre, chaque musée dispose en fonction de sa collectivité ou tutelle de rattachement, de budgets dédiés. Néanmoins, depuis de nombreuses années, dans le cadre des lois de décentralisation, ont été instaurées des commissions mixtes, réunissant l'Etat et la région, pour allouer des budgets complémentaires aux collectivités qui en font la demande et procéder ainsi à des acquisitions à titre onéreux qui associent des financements des collectivités territoriales, de l'Etat et de la région. C'est l'objet du FRAM ( fonds régional pour l'acquisition des musées) qui se réunit une fois par an.

Vous trouverez sur cette rubrique les oeuvres entrées dans les collections publiques en PACA et ayant bénéficié du concours du FRAM ces dernières années.

Acquisitions FRAM : Récipient - contenant
Flacon et coffret pour La Rose de Rosine, Paul Poiret
Paul Poiret (1879-1944) est le premier couturier à créer sa propre maison de parfumerie : en ouvrant la voie à une nouvelle profession, celle des couturiers-parfumeurs, il a révolutionné le monde de la haute-couture, mais aussi celui de la parfumerie, lançant le concept novateur des parfums "couture". En effet, il considère le parfum comme partie intégrante de la garde-robe et donc intimement lié à ses créations de mode.

C’est en 1911 que Poiret élargit simultanément ses activités à la parfumerie, aux cosmétiques et à la décoration intérieure. Il fonde ainsi trois nouvelles sociétés portant le prénom de ses enfants : Les Parfums de Rosine, L’Atelier Martine pour la décoration intérieure, le mobilier mais aussi pour les flacons et vaporisateurs peints à la main, et L’Atelier Colin pr...
[ lire la suite ]


 
Flacon à parfum pour Sauvageonne, Lucien Gaillard
Les Parfums Clamy ont été créés au début de 1900 par Philippe Back de Surany. Inspiré par le développement exponentiel de la parfumerie, il décide de créer une maison de parfums : “Les Parfums Clamy, créations de haute parfumerie”, qu’il installe 30, avenue des Champs-Elysées. La maison Clamy édite des flacons de grande finesse signés par Lucien Gaillard qui travaille étroitement avec René Lalique. Les fragrances sont aussi de qualité, sans doute des floraux, des chypres et des ambrés riches en teintures animales. Les parfums Clamy portent des noms enchanteurs et sont accompagnés de poudres mais aussi de crèmes de soins et de fards. Les thèmes chers à l’Art Nouveau, fleurs et branchages fleuris, femmes ailées, envol d’oiseaux, sont mis en scène par Lucien Gaillard sur des flacons au verre ...
[ lire la suite ]


 
Calebasses gravées kali'na
Ces deux calebasses portent un décor gravé et peint en noir, à base d’arcs de cercles délimitant des rosaces. Ce sont des productions typiques de la zone de forêt amazonienne entre Nord du Brésil, Guyane, Suriname, Guyana et Sud du Venezuela, peuplée par les amérindiens Kali’na (autrefois appelés Galibi), d‘origine caraïbe. Encore récemment, en 2002, la production de ces calebasses était toujours vivace en Guyane, dans le village de Camopi : des calebassiers plantés dans le village fournissaient des fruits dont la coque, ouverte en deux, était grattée et séchée. Ensuite les calebasses étaient peintes en noir avec un colorant végétal et décorées d’incisions au canif. Les villageois les fabriquaient pour contenir une boisson alcoolisée, le cachiri, à base de manioc fermenté.
Nos calebasses ...
[ lire la suite ]


 
Urne de vote
Cette urne de vote a sans doute été utilisée à la mairie d'Uzès au XIXe siècle. C’est un récipient en tôle peinte en blanc, en forme de cône inversé,son couvercle possède une fente et ferme par deux serrures.
Elle est emblématique des débuts du suffrage universel en 1848 : les urnes de vote n'étaient pas encore normalisées et les récipients les plus divers furent utilisés (soupières, malles, chapeaux, tronc de quête d’église...) avant que des récipients spécifiques soient fabriqués à cet usage. L’urne n’est pas transparente comme aujourd’hui (ce n’est obligatoire que depuis 1988), elle doit être opaque car c’est ce qui garantit le secret du vote. En effet à cette époque il n’y a pas d’isoloir, l’électeur fait son choix dans la salle et donne son bulletin simplement plié, sans enveloppe, a...
[ lire la suite ]


 
La Vie du rail
La série des 42 photographies a été réalisée sur le site désaffecté des anciens ateliers SNCF d'Arles, avant réhabilitation. « Rien n'est décrit, mais tout dans ces photographies bascule dans l'épaisseur du temps. [...] Ce qui compte ici, c'est moins l'espace, qui serait vite descriptif, que le dépôt du temps, et de cet empilement, l'image cherche la matière. » Michèle Moutashar.
[ lire la suite ]


 
La Patineuse
La série de 6 photographies La patineuse appartient à un travail réalisé pour l'exposition La stratégie du bonheur, élaborée en 2003 avec Valérie Villieu. Son travail photographique mêle la récupération d'images (images super 8) et les prises de vue directes. Elle apporte un soin tout particulier aux tirages réalisant des séries thématiques. Le musée Réattu a consacré à Laurence Faure une exposition « carnet d'artistes » en septembre 2005.
[ lire la suite ]


 
La Cathédrale
La période du Second Empire à Marseille correspond à une explosion urbaine sans précédent. Sous la pression d'une économie en cours de modernisation, de nouveaux quartiers se développèrent, de nombreuses zones anciennes et historiques furent profondément modifiées et le port s'agrandit au nord, avec l'aménagement de nouveaux bassins (Joliette en 1853, Lazaret en 1864, National en 1883 et Pinède en 1908). La construction de la cathédrale, en bordure des premiers bassins, donna lieu à de nombreuses photographies au cours de son édification qui fixèrent les différents stades d'avancement des travaux jusqu'à la consécration en 1893. La cathédrale devint bi...
[ lire la suite ]


 
Fonds photographique de 2500 négatifs sur les campaniles provençaux
Après des études de graphisme à la suite de son baccalauréat, Etienne Sved travaille comme graphiste à Budapest jusqu'en 1938. Fuyant le nazisme, il s'installe en Egypte jusqu'en 1946, où il s'initie à la photographie au musée du Caire : un livre naîtra plus tard de cette expérience : L'Egypte face à face, préfacé par le conservateur l'abbé Drioton, puis réédité à la Guilde du livre avec un texte de Tristan Tzara ; une autre version, "Maalesh", paraîtra avec un texte de Jean Cocteau. A partir de 1946, il s'installe en France comme graphiste jusqu'en 1956, date à laquelle il devient indépendant. De 1963 à 1972, il dirige l'agence qu'il crée à Paris, puis il s'installe à St-Michel-l'Observatoire en Provence où il édite des ouvrages photographiques. La collection est constituée de 2500 négati...
[ lire la suite ]


 
Pont transbordeur

La brève existence du pont transbordeur de Marseille aura suscité un intérêt auprès des photographes qui semble inversement proportionnel à celui qui fut éprouvé par les peintres à son égard. En dehors de Marquet et de Kokoschka, rares furent ceux, parmi ces derniers, qui prirent en compte la réalité plastique de ce haut portique de métal élevé en 1905 par Ferdinand Arnodin et détruit en 1944-45. Cet engouement trouve selon toute vraisemblance son origine dans un premier article publié par l'historien suisse de l'architecture Siegfried Giedion dans la revue Der Cicerone en 1927, article qui a pour objet la situation de l'architecture française et qui est illust...
[ lire la suite ]


 
Photographies
Le fonds Pagnol présente un intérêt historique et esthétique incomparable par le nombre, la variété et l'unicité des documents conservés par trois générations. Les 6 953 pièces constituant cette collection s'avèrent tout à fait complémentaires du matériel de cartonnage et d'imprimerie présenté dans le musée. Elles s'inscrivent en témoignage irremplaçable de l'identité sociale et industrielle de la ville de Valréas et de l'Enclave des papes. En effet, la chaîne opératoire de l'industrie du cartonnage et de l'imprimerie y est illustrée de manière significative grâce aux divers documents : cartes de représentants, avis de passage, calendriers publicitaires et affiches lithographiques, albums d'étiquettes, boîtes en carton, photographies d'atelier, de cartonnières à domicile en ville ou à la c...
[ lire la suite ]


 
1.06.1989. Sculptuur voor een moment. Musée Réattu, Arles
Invité des musées d'Arles pour les 20e Rencontres internationales de la photographie, Ton Zwerver a réalisé une série d'œuvres arlésiennes, en utilisant pour ces sculptures éphémères, qui n'apparaissent que sous leur forme photographique, des éléments trouvés sur place : bustes de la réserve des plâtres ayant appartenu à l'Ecole de dessin d'Arles, vestiges de l'ancien Muséum d'histoire naturelle, associés pour un moment au mobilier XVIIIe siècle du musée Réattu.
[ lire la suite ]


 
Voyage d'invention 1/10
Cette œuvre faisait partie de l'exposition Nuits Blanches réalisée en coproduction par les musées d'Arles et la Primavera Fotografica de Barcelone, pour les 20èmes Rencontres Internationales de la Photographie, et regroupant six photographes catalans. Elles complètent la représentation de la photographie espagnole, assez peu développée dans la collection photographique des Musées d'Arles. En complément de cette acquisition, Jorge Ribalta a offert au musée une photographie appartenant à une toute dernière série où l'on retrouve le même climat onirique si caractéristique de l'auteur.
[ lire la suite ]


 
Marseille, le Vieux-Port
La brève existence du pont transbordeur de Marseille aura suscité un intérêt auprès des photographes qui semble inversement proportionnel à celui qui fut éprouvé par les peintres à son égard. En dehors de Marquet et de Kokoschka, rares furent ceux, parmi ces derniers, qui prirent en compte la réalité plastique de ce haut portique de métal élevé en 1905 par Ferdinand Arnodin et détruit en 1944-45. Cet engouement trouve selon toute vraisemblance son origine dans un premier article publié par l'historien suisse de l'architecture Siegfried Giedion dans la revue Der Cicerone en 1927, article qui a pour objet la situation de l'architecture française et qui est illustr&eacu...
[ lire la suite ]


 
Marseille
La brève existence du pont transbordeur de Marseille aura suscité un intérêt auprès des photographes qui semble inversement proportionnel à celui qui fut éprouvé par les peintres à son égard. En dehors de Marquet et de Kokoschka, rares furent ceux, parmi ces derniers, qui prirent en compte la réalité plastique de ce haut portique de métal élevé en 1905 par Ferdinand Arnodin et détruit en 1944-45. Cet engouement trouve selon toute vraisemblance son origine dans un premier article publié par l'historien suisse de l'architecture Siegfried Giedion dans la revue Der Cicerone en 1927, article qui a pour objet la situation de l'architecture française et qui est illustr&eacu...
[ lire la suite ]


 
Pont transbordeur

La brève existence du pont transbordeur de Marseille aura suscité un intérêt auprès des photographes qui semble inversement proportionnel à celui qui fut éprouvé par les peintres à son égard. En dehors de Marquet et de Kokoschka, rares furent ceux, parmi ces derniers, qui prirent en compte la réalité plastique de ce haut portique de métal élevé en 1905 par Ferdinand Arnodin et détruit en 1944-45. Cet engouement trouve selon toute vraisemblance son origine dans un premier article publié par l'historien suisse de l'architecture Siegfried Giedion dans la revue Der Cicerone en 1927, article qui a pour objet la situation de l'architecture française et qui est illust...
[ lire la suite ]


 
Pont transbordeur

La brève existence du pont transbordeur de Marseille aura suscité un intérêt auprès des photographes qui semble inversement proportionnel à celui qui fut éprouvé par les peintres à son égard. En dehors de Marquet et de Kokoschka, rares furent ceux, parmi ces derniers, qui prirent en compte la réalité plastique de ce haut portique de métal élevé en 1905 par Ferdinand Arnodin et détruit en 1944-45. Cet engouement trouve selon toute vraisemblance son origine dans un premier article publié par l'historien suisse de l'architecture Siegfried Giedion dans la revue Der Cicerone en 1927, article qui a pour objet la situation de l'architecture française et qui est illust...
[ lire la suite ]


 
Pont transbordeur

La brève existence du pont transbordeur de Marseille aura suscité un intérêt auprès des photographes qui semble inversement proportionnel à celui qui fut éprouvé par les peintres à son égard. En dehors de Marquet et de Kokoschka, rares furent ceux, parmi ces derniers, qui prirent en compte la réalité plastique de ce haut portique de métal élevé en 1905 par Ferdinand Arnodin et détruit en 1944-45. Cet engouement trouve selon toute vraisemblance son origine dans un premier article publié par l'historien suisse de l'architecture Siegfried Giedion dans la revue Der Cicerone en 1927, article qui a pour objet la situation de l'architecture française et qui est illust...
[ lire la suite ]


 
Marseille, le pont transbordeur
La brève existence du pont transbordeur de Marseille aura suscité un intérêt auprès des photographes qui semble inversement proportionnel à celui qui fut éprouvé par les peintres à son égard. En dehors de Marquet et de Kokoschka, rares furent ceux, parmi ces derniers, qui prirent en compte la réalité plastique de ce haut portique de métal élevé en 1905 par Ferdinand Arnodin et détruit en 1944-45.
Cet engouement trouve selon toute vraisemblance son origine dans un premier article publié par l'historien suisse de l'architecture Siegfried Giedion dans la revue Der Cicerone en 1927, article qui a pour objet la situation de l'architecture française et qui est illustré par une série de photographies du pont transbordeur prises par Siegfried Giedion lui-même au moment de son séjour à Marseille q...
[ lire la suite ]


 
Cousins d'Amérique - 120 photographies des descendants des "Barcelonnettes" du Mexique
120 tirages argentiques d'après des négatifs 6 x 6 cm Signé : "Jacqueline Colde". Depuis vingt ans, Jacqueline Colde travaille à un projet ambitieux qui concerne les communautés d'origine française émigrées en Amérique. Son projet, intitulé "Français des Amériques" se propose de faire découvrir leur identité actuelle : qui sont-ils, comment vivent-ils aujourd'hui, se sont-ils intégrés à la culture de leur pays d'accueil, quelle place occupent-ils dans l'économie du pays, que reste-t-il des traditions françaises apportées par leurs ancêtres ?... En 1992, Jacqueline Colde part à la rencontre des "Barcelonnettes" du Mexique. Son enquête...
[ lire la suite ]


 
Pin à Luminy
La peinture s'impose à lui dans les années 80 et dès lors, il montre un goût prononcé pour la monumentalité. Traquandi s'intéresse depuis longtemps au paysage, aux choses de la nature, et s'essaie à différentes formes plastiques, dessin, collage, peinture, photographie. La référence à la nature est récurrente dans son œuvre : paysage, arbre, fleur, fruit, feuillage, rocher. Une pause dans sa production lui permet de redécouvrir l'œuvre de Cézanne, de comprendre l'importance et la puissance de la couleur, et le pousse à retourner à sa vocation première et son médium privilégié, le dessin, dans un nécessaire recommencement. Dessinant sur le motif de manière classique, il dresse un inventaire des lieux familiers et entreprend un véritable archivage photographique des paysages marseillais qu'...
[ lire la suite ]


 
Cartes postales anciennes
Ensemble de 1300 cartes postales anciennes sur le département du Var (avec quelques incursions sur la Côte d'Azur), couvrant la période de 1890 à 1925. Ce "petit bout de carton" est apparu sans illustration pour la première fois en 1870 afin de permettre la censure. Vers 1890 la carte-vue voit le jour. L'illustration minuscule à l'origine va progressivement couvrir tout l'espace. La découverte du principe de la phototypie va permettre de transcrire les demi-teintes photographiques et de reproduire en grande quantité et à moindre coût sur du papier d'imprimerie, le succès est fulgurant. La production ne cessera d'augmenter jusqu'en 1925, année qui a été qualifiée "d'âge d'or" de la c...
[ lire la suite ]


 
Pont transbordeur ("Hängebrücke in Marseille")
Herbert Bayer est l'élève de Kandinsky au Bauhaus de Weimar avant d'y enseigner lui-même le graphisme et la typographie entre 1925 et 1928. A l'occasion d'un voyage en France en 1927-1928, il réalise une série de photographies sur Marseille et le pont transbordeur, où transparaît clairement l'influence du Constructivisme et de la Nouvelle Vision. Installé à Berlin, il dirige le Studio Dorland et devient responsable de la partie artistique de l'édition allemande de Vogue (1928-1930). Il collabore avec la revue Die Neue Linie entre 1928 et 1936 et conçoit l'exposition du Werkbund à Paris avec Gropius et Moholo-Nagy (1930). Son activité de photographe gagne encore en intensité au début des a...
[ lire la suite ]


 
Snow house
Cette œuvre en deux parties fait partie d'une série exécutée à Penpont en Ecosse, où Andy Goldsworthy vit et travaille dans un environnement rural. Ce qui est intéressant dans cette œuvre c'est l'utilisation de la neige, matériau qui revient souvent dans les œuvres de cet artiste : ici dans le paysage comme un iris mystérieux autour duquel s'organise le chaos schisteux, parfois sous forme de trace quand la neige fond et délivre les matériaux emprisonnés (cf. coll. FNAC). Cette idée culminera avec le projet réalisé à Londres en 2000 : snow ball project : une dizaine de boules de neige transportées depuis le Dumfriesshire jusqu'à la City en juin et qui ont ...
[ lire la suite ]


 
Le Cairn (série de 25 cibachromes et deux cartels) de digne
Daté du jour de la prise de vue et signé en général. En résidence à Digne pendant l'été 1995, l'artiste britannique, a réalisé dans le lit de la rivière qui coule au nord de Digne, le Bès, une série d'œuvres éphémères dans la tradition de son travail avec la nature : en utilisant uniquement les matériaux fournis par son environnement, (ici : les galets, la boue, les branches). Parmi ces œuvres, un cairn (empilement de galets) fut constitué. Pour Andy Goldsworthy, il s'agit "d'une œuvre majeure et significative (….) par le fait que c'est une sculpture qui croît et qui change". La série de cibachromes permet de suivre le processus...
[ lire la suite ]


 
Samarkand Stitches Series n°1
La série des "Samarkand Stiches" appartient à un long projet de Rauschenberg intitulé the ROCI projet (Rauschenberg Overseas Culture Interchange). Il s'est agi pour Rauschenberg de voyager dans des pays aussi divers que le Mexique, le Japon, le Tibet, la Malaisie, l'URSS... tous encore très marqués par leurs traditions et leur artisanat ; sur place, il a observé les "produits" de la culture locale et les a réinjectés dans son propre travail et sa démarche faite de collage et d'assemblage. Ainsi se mêlent éléments iconographiques et d'artisanats locaux aux techniques et aux images occidentales. Ce projet prend fin au mois de mai et est sanctionné par une exposition à la National Gallery de Washi...
[ lire la suite ]


 
Pont transbordeur
La brève existence du pont transbordeur de Marseille aura suscité un intérêt auprès des photographes qui semble inversement proportionnel à celui qui fut éprouvé par les peintres à son égard. En dehors de Marquet et de Kokoschka, rares furent ceux, parmi ces derniers, qui prirent en compte la réalité plastique de ce haut portique de métal élevé en 1905 par Ferdinand Arnodin et détruit en 1944-45.
Cet engouement trouve selon toute vraisemblance son origine dans un premier article publié par l'historien suisse de l'architecture Siegfried Giedion dans la revue Der Cicerone en 1927, article qui a pour objet la situation de l'architecture française et qui est illustré par une série de photographies du pont transbordeur prises par Siegfried Giedion lui-même au moment de son séjour à Marseille q...
[ lire la suite ]


 
30.5.1989. Sculptuur voor een moment. Commanderie Sainte Luce, Arles
Invité des Musées d'Arles pour les 20e Rencontres internationales de la photographie, Ton Zwerver a réalisé une série d'œuvres arlésiennes, en utilisant pour ces sculptures éphémères, qui n'apparaissent que sous leur forme photographique, des éléments trouvés sur place : bustes de la réserve des plâtres ayant appartenu à l'Ecole de dessin d'Arles, vestiges de l'ancien Muséum d'histoire naturelle, associés pour un moment au mobilier XVIIIe siècle du musée Réattu.
[ lire la suite ]


 
Le témoin
Présentée l'été 1989 au musée Réattu lors de l'exposition organisée pour les 20e Rencontres internationales de la photographie, cette pièce – en fait, un autoportrait –, œuvre fétiche d'un artiste qui s'attache autant à la poétique du cadre qu'au photographique, trouve naturellement place dans la collection du musée attiré par les franges extrêmes de la photographie.
[ lire la suite ]


 
Voyage d'invention 1/10
Cette œuvre faisait partie de l'exposition Nuits Blanches réalisée en coproduction par les musées d'Arles et la Primavera Fotografica de Barcelone, pour les 20èmes Rencontres Internationales de la Photographie, et regroupant six photographes catalans. Elles complètent la représentation de la photographie espagnole, assez peu développée dans la collection photographique des musées d'Arles. En complément de cette acquisition, Jorge Ribalta a offert au musée une photographie (Eclipse 1/6) appartenant à une toute dernière série où l'on retrouve le même climat onirique si caractéristique de l'auteur.
[ lire la suite ]


 
N.E.W.S.
Au départ, une sculpture : d'un cube, portant la même photo de ciel sur ses quatre faces, mais à chaque fois pivotée d'un quart de tour, et d'un cercle formé de quatre fragments. Puis, la sculpture se disperse, devient relief mural fait de deux cercles, celui de la photo du ciel pivotant quatre fois sur elle-même, et celui des quatre socles : image parfaite de la sphère.
[ lire la suite ]


 
Autoanatomie
Paolo Gioli, qui fut le principal invité du musée Réattu pendant les Rencontres internationales de la photographie en 1987, intéresse nos collections par la réflexion qu'il mène sur le médium photographique : "Comme un peintre va au Rijksmuseum, au Prado ou aux Offices, parfois jusqu'à Lascaux, Paolo Gioli est allé aux sources de la photographie, jusqu'à Châlon et à Nicéphore Niepce, a redécouvert les essais des premiers praticiens, leurs techniques et méthodes, a travaillé sur le rapport négatif-positif, sur le rapport endroit-envers, a essayé divers supports, divers matériaux pour faire réapparaître et métamorphoser ses emprunts à ...
[ lire la suite ]


 
Polygrammes. Ensemble de 7 images positives
Philippe Clerc était associé à Evelyn Ortlieb pour l'exposition SITUATION II. Son travail photographique, fondé sur le traitement et le rendu de l'image, utilise de façon très nouvelle la technique de la photocopie, intéressant particulièrement à ce titre les collections du Musée Réattu, très attentives aux recherches de la photographie plasticienne. Le point d'origine de ces images positives, comme des 6 images négatives que Philippe Clerc offre au Musée Réattu en complément de cette acquisition, est un regard sur les fouilles archéologiques du cirque romain à Arles.
[ lire la suite ]


 
Tri / genre
Tri / domaines
Tri / date d'acquisition
   1988   1989   1990   1991   1992   1993    1994   1995   1996   1997   1998   1999    2000   2001   2002   2003   2004   2005    2006   2007   2008   2009   2010   2011    2012   2013   2014   2015   2016   2017  

Carte du réseau
Carte archéologique
QR code
      Accédez au site sur votre mobile