Qui sommes nous ?

AGCCPF
Le Réseau Musées Méditerranée existe gârce à l'initiative et au suivi interrégional des sections fédérées de professionnels des musées de France de PACA et de Languedoc-Roussillon.

Exposition

Frédéric LANOVSKY
31-12-2018
Sculpteur contemporain né à Cannes en 1965, Fréderic Lanovsky réalise des sculptures géantes et à taille humaine dont les dernières pièces ornent les jardins du Musée ...

Exposition

Zostères, des prairies sous la mer
30-11-2017
Qu'est-ce qu'une zostère? Pourquoi sont elles indispensables? Sont elles menacées? Comment les protéger?
Voilà les questions auxquelles répondra cette exposition qui a pour but de ...

Evénement

Acquisition de l'oeuvre de Gaston Chaissac "Signes"
01-01-2022
Anatole Jakovsky fut l’un des premiers à s’intéresser aux productions artistiques hors-normes ...

Evénement

L’atelier de Noël de Salagon
09-12-2017
Création de jouets en miniatures
Samedi 9 décembre, venez fabriquer avec vos enfants des décorations de Noël avec une médiatrice du musée de Salagon ...

Réalisation

Musambule
la version 4 de Musambule est en cours de réalisation.
   
FRAM Les collections 
L'actualité des musées et des collections publiques est aussi celle de leur enrichissement régulier. A ce titre, chaque musée dispose en fonction de sa collectivité ou tutelle de rattachement, de budgets dédiés. Néanmoins, depuis de nombreuses années, dans le cadre des lois de décentralisation, ont été instaurées des commissions mixtes, réunissant l'Etat et la région, pour allouer des budgets complémentaires aux collectivités qui en font la demande et procéder ainsi à des acquisitions à titre onéreux qui associent des financements des collectivités territoriales, de l'Etat et de la région. C'est l'objet du FRAM ( fonds régional pour l'acquisition des musées) qui se réunit une fois par an.

Vous trouverez sur cette rubrique les oeuvres entrées dans les collections publiques en PACA et ayant bénéficié du concours du FRAM ces dernières années.

Acquisitions FRAM : Décoratif
Carreaux de pavement médiévaux
Cet ensemble de 230 carreaux en terre cuite provient du château de Blauzac, près d'Uzès. Certains sont unis, avec une glaçure jaune, verte ou brune. D’autres sont blancs avec des motifs peints en vert et brun : motifs géométriques (cercles, damiers), blasons de fantaisie, feuillages, fleurs de lys et même animaux : oiseau, tête d’animal fantastique. Beaucoup de carreaux sont tellement usés qu’il ne reste plus rien en surface.
Le décor des carreaux et leur forme, avec des bords en biseaux, sont très proches d’autres carrelages trouvés dans le Vaucluse, à Avignon (Palais des Papes) et à Châteauneuf-du-Pape. On sait par les archives pontificales que de grandes quantités de carrelages avaient été commandées en 1317-18 par le pape Jean XXII, puis à partir de 1334 par Benoît XII, à des artisans...
[ lire la suite ]


 
Porte-montre en céramique
Ce curieux objet en céramique, en forme de petite construction à colonnes, posée sur un socle à tiroir et surmontée d'un petit chien, est un porte-montre permettant de transformer une montre de gousset en horloge, en la glissant dans l'ouverture ronde du toit.
Le mélange de styles empruntés à différentes époques (Antiquité, Moyen-Age) est typique du goût éclectique entre les années 1830 et 1880. Notre porte-montre imite les horloges à la mode de cette époque, avec leurs colonnes et leurs formes inspirées de l’architecture.
Il a sans doute été créé par un potier de Serviers, village près d'Uzès. L’argile qui affleure à Serviers permet la fabrication de faïence fine : trois ateliers de potiers y sont actifs entre 1825 et 1912. Il est difficile d'identifier précisément leur production car e...
[ lire la suite ]


 
Plaque architecturale
Plaque de forme pseudo-rectangulaire à décor moulé, utilisée pour la décoration des habitations et des édifices publics, du type généralement connu sous le nom de "zoophoros" ou "plaque Campana". Le décor est constitué d'une série de volutes en S qui délimitent des espaces en forme de cœur servant de cadre à une série de couples de personnages : un seul de ces couples est conservé dans le fragment examiné. Dans le registre haut on reconnaît une tête de Gorgone dont les mèches de cheveux, épaisses et ondulées, sont dressées sur la tête et ramenées en arrière par un bandeau orné d'un diadème. La tê...
[ lire la suite ]


 
"La mort de Cléopâtre", pièce de la tenture de l'Histoire des amours de Marc
Le musée du palais Lascaris, créé en 1963 dans l'ancienne demeure niçoise des Lascaris-Vintimille, comtes de Peille et coseigneurs de Castellar, a été entièrement remeublé après l'achèvement des travaux de restauration en 1969. C'est en ces circonstances que trois pièces de la tenture de l'histoire des amours de Marc-Antoine et Cléopâtre, léguées à la Ville de Nice en 1903 par Fanny Trachel, furent restaurées puis déposées au nouveau musée. Cette tenture du milieu du XVIIe siècle étant alors très mal connue, les trois tapisseries du palais Lascaris ont tour à tour été attribuées aux Gobelins par le donate...
[ lire la suite ]


 
« La perle » ou le banquet offert par Cléopâtre à Marc-Antoine ; pièces de la tenture de l'Histoire des amours de Marc-Antoine et Cléopâtre
Le Musée du Palais Lascaris, créé en 1963 dans l'ancienne demeure niçoise des Lascaris – Vintimille, Comtes de Peille et coseigneurs de Castellar, a été entièrement remeublé après l'achèvement des travaux de restauration en 1969. C'est en ces circonstances que trois pièces de la tenture de l'histoire des amours de Marc – Antoine et Cléopâtre, léguées à la Ville de Nice en 1903 par Fanny Trachel, furent restaurées puis déposées au nouveau musée. Cette tenture du milieu du XVIIème siècle étant alors très mal connue, les trois tapisseries du Palais Lascaris, ont tour à tour été attribuées ...
[ lire la suite ]


 
Statue d'Antonia Minor
Ier siècle après J.-C. Epoque de Claude (41 à 54) La tête est diadémée. La chevelure bouclée est retenue en petit chignon sur la nuque. De part et d'autre du cou retombent de boucles. Le nez est pointu, les oreilles importantes et assez basses. Les pieds sont chaussés de sandales à lanières. Le buste a été restitué en plâtre. Le dos est en faible relief. Socle rectangulaire. La statue d'Antonia représentée avec un diadème témoignant les honneurs divins, devait prendre place dans un lieu de culte non encore retrouvé. C'est probablement à Claude, son fils, qu'est dû ce monument. Il honora, une fois au pouvoir (41 après J.-C.), la mémoir...
[ lire la suite ]


 
Faune dansant
Faune dansant, entièrement nu. Patine verte. Epoque augustéenne. Le dos est courbé en arrière par la danse. Les bras sont levés, les avant-bras ont disparu. Le corps prend appui sur la jambe gauche (cassée sous le genou), la jambe droite (cassée au niveau de la cuisse) est dressée. La tête est rejetée en arrière, coiffée d'une chevelure bouclée, couronnée de pampres noués derrière la tête. Le visage barbu est exécuté avec soin : 2 cornes surmontent le front marqué de rides. Les yeux sont grands , les pupilles incisées, le nez droit et les pommettes saillantes. Les courtes boucles de la barbe et la moustache entourent la bouche finement dessin&eacu...
[ lire la suite ]


 
Masque de Silène
Masque dionysiaque, élément d'applique d'une grande situle en bronze. Le personnage porte en haut de son front une couronne de feuilles de lierre et de grappes de raisin, surmontée d'une calotte à surface semi-circulaire sur laquelle devait être soudé le support de l'anneau. Un bandeau, rehaussé de cuivre, ceint la base du front. Les yeux sont grands, allongés, la paupière lourde est rehaussée de cuivre rouge, le regard est baissé. La pupille vide devait être figurée en pâte de verre. Une longue moustache frisée surmonte les lèvres également rehaussées de cuivre rouge. La barbe, très savamment ordonnée, est symétrique. Ce masque avait de l'autre c&...
[ lire la suite ]


 
Mosaïque de l'enlèvement d'Europe
Cette mosaïque polychrome figure (dans un panneau bordé d'une tresse à deux brins et d'une ligne de triangles noirs dentelés) l'enlèvement d'Europe, fille du roi de Tyr, par Zeus métamorphosé en taureau blanc qui emporte la jeune fille à travers la mer depuis la Phénicie jusqu'en Crète. Europe est assise en amazone, les jambes nonchalamment croisées, retenant son voile gonflé par le vent. Sereine, elle ne paraît pas le moins du monde redouter son ravisseur au regard langoureux et à la puissante musculature. Le mosaïste a rendu la transparence de la mer figurée par des tirets fragmentés sous une ligne d'horizon. La mosaïque – qui mesurait 4 mètres de côt&...
[ lire la suite ]


 
Assiette à bord ondulé
Assiette faisant partie d'une suite identique de 8 pièces polychromes de grand feu dit "à la grenade éclatée" au centre, agrémentée d'un galon de ferronnerie en bordure. Le motif est inspiré d'un décord de Rouen.
[ lire la suite ]


 
Grand plat rond à bord uni et aile plate
Plat circulaire, à décor de grand feu en camaïeu bleu et manganèse. Le décor inspiré d'une gravure d'Antonio Tempesta, représente un départ pour la chasse.
L'aouvre, décorative, a peut-être été réalisée vers 1690-1697 par François Viry, dans l'atelier de Clérissy.
[ lire la suite ]


 
Grand plat rond circulaire, à bord chantourné et décors en relief
Plat dit de baptême à décor de grand feu en camaïeu bleu et manganèse. Dans le médaillon central, blason aux armes des Miollis. L'aile, qui comporte deux trous de suspension, est composée de sept compartiments en réserve décorés de fleurs et d'oiseaux. Au revers du plat, on notera la rare inscription en bleu: Miolly.
[ lire la suite ]


 
Fauteuil à dossier plat en noyer estampillé
Siège fabriqué par l'un des plus célèbres fabriquants provinciaux au XVIIIe siècle.
[ lire la suite ]


 
Portrait d'Agrippine
Un portrait en marbre de grandeur naturelle récupéré dans le mur d'une maison de la Grand'Rue à Cavaillon est celui d'Agrippine qui, née en 15 après J.-C., nièce de l'Empereur Claude, devint son épouse en 49 après J.-C. Elle empoisonne Claude en 54 et fut elle-même exécutée sur l'ordre de son fils Néron en 60. La face a souffert, mais cette tête sans nez, sans bouche, est belle encore : un visage jeune, sage, mais une coiffure coquette, cheveux plats au milieu, des boucles en coques serrées mangeant le front, couvrant les tempes, et, tombant sur le cou, en arrière, des « anglaises ». L'identification avec Agrippine, reconnue par S. Besques, ne semble pas contestable : l...
[ lire la suite ]


 
Coffret en bois d'olivier : Nice à décor de violettes et mimosas
Cet achat est destiné à compléter la collection d'objets ethnographiques du château-musée qui présente diverses pièces d'art et d'artisanat en rapport avec le thème de l'olivier (pressoirs à vis, moulin à sang, lampes à huile, objets divers en bois d'olivier tels que tripode, écritoire, boîte à cigares etc.).
[ lire la suite ]


 
VASE de Jean-Paul van LITH
Terre cuite vernissée de l'artiste contemporain vivant à Biot : Jean-Paul van LITH.
[ lire la suite ]


 
La porteuse de jarre
Terre cuite rouge. Modèle pour la grande statue en terre cuite érigée devant la gare de Biot. Par Marcel BOURAINE.
[ lire la suite ]


 
Corbeaux tête de femme
Elément décoratif remarquable évoquant la qualité de l'architecture du château des Baux au XVe, cette œuvre a la particularité d'avoir conservé une partie de ses couleurs d'origine.
[ lire la suite ]


 
Plat rond à bord festonné
Ce plat possède sur l'aile une légère guirlande et un fin peigné. Au centre sont peints un cavalier au repos et deux soldats assis au pied d'un arbre dans un paysage avec architecture.
[ lire la suite ]


 
Grande urne avec couvercle- Porcelaine de Marseille
Sur le couvercle godrons, fretel en forme d'artichaut avec feuille d'acanthe. Anses soutenues par des têtes de béliers reliées par des guirlandes de fleurs en relief et des rubans violets. Porcelaine marbrée. Sur le haut de la pause. Décor en grisaille de personnage sur fond de camaïeu rose. D'après l'inventaire d'origine, cette urne, de beaucoup la plus importante des porcelaines de Marseille, a fait partie des collections de maître Mortreuil, juge de paix à Marseille, auteur de divers ouvrages d'histoire et de géographie locale. Elle figure sous le numéro 340 au catalogue de la vente qui fut faite à l'hôtel Drouot du 10 au 14 mai 1977 et y fit le prix de 350 francs d'après l'exemplaire de ce cata...
[ lire la suite ]


 
Grand bassin-Faïence de Moustier
Grand bassin monté sur quatre pieds, prise en forme de tête de lion. Sur tout le fond, décors de scène de chasse au sanglier d'après une gravure de Tempesta, sur le bord décors de lambrequins.
[ lire la suite ]


 
Promenade
Cette tapisserie est une pièce unique, dont la réalisation a été supervisée par Alberto Magnelli, aux ateliers Tabard d'Aubusson. Elle a été réalisée sur le modèle d'une ardoise de 1943. Il existe quatre autres tapisseries dont on a perdu la trace.
[ lire la suite ]


 
Vase boule
Pièce réalisée dans l'atelier Gerbino qui est un atelier important à Vallauris de par sa technique originale de mosaïque.
[ lire la suite ]


 
Grand plat à bord rond
Pièce réalisée dans l'atelier Gerbino, atelier important à Vallauris du fait de sa technique originale de mosaïque. Le musée possède déjà deux ensembles complets et des petites pièces de forme.
[ lire la suite ]


 
Diffuseur de parfum en forme de lampe romaine
Les diffuseurs à parfum sont des objets courants, destinés à purifier et parfumer l'air ambiant, indispensables dans toute demeure de qualité depuis le XVIIe siècle. Original par sa forme, celui-ci associe une méthode antique d'éclairage à celle de la distillation. En effet, cette lampe à huile, adaptée ici en instrument de chauffage, utilise une technique plus récente, celle de la distillation, bien connue au XVIIIe siècle.
[ lire la suite ]


 
Paire de pots de parfumeur Poudre à la Rose, L.T.Piver
De la Renaissance à la première moitié du XIXe siècle, la parfumerie sèche occupe une place importante. Elle comprend de nombreuses poudres aux usages divers : poudres pour sachets, pour le visage, poudres à perruques…, commercialisées "en vrac" dans de grands pots au décor raffiné, disposés sur les rayonnages des parfumeries, comme le montrent les gravures anciennes. La maison L.-T. Piver occupa une place très importante dans la parfumerie du XIXe siècle. Cette maison, qui concourut à la réputation internationale de la parfumerie française, fut l'un des fournisseurs attitrés des cours étrangères. Son nom est également associé à de nombre...
[ lire la suite ]


 
Brûle-parfums
En forme de coupe sur pied avec couvercle ajouré
[ lire la suite ]


 
Corbeille de fruits - Ornement de jardin
Ces deux paniers décoratifs, en terre non glaçurée, confectionnés avec un moule, ont été conçus et fabriqués à Biot, dans un atelier aujourd'hui disparu, la "Poterie de la Côte d'Azur", fondé en 1923 au moment où les potiers de Biot se reconvertissent dans la production d'ornements de jardin. La "Poterie de la Côte d'Azur" a cessé son activité en 1946. Après avoir passé entre les mains de divers propriétaires, le fonds a été récemment dispersé. Le Musée de Biot, qui possède des moules et divers éléments de fabrication, ne conservait jusqu'à l'acquisition de ces deux ornements de jardin, aucun objet produit...
[ lire la suite ]


 
Dessus de porte "Ports imaginaires"
Cette acquisition constitue une occasion rare, voire exceptionnelle, de poursuivre et de compléter opportunément l'aménagement et l'ameublement des appartements d'apparat du Palais Lascaris, en particulier des salons dont les boiseries ont été en partie mutilées et subtilisées entre l'époque de la Révolution et l'acquisition du bâtiment par la Ville de Nice en 1942. Cet ensemble de onze "trumeaux" ou dessus de portes, figurant des paysages de "marines" est en parfaite adéquation avec l'ornementation baroque du Palais Lascaris. Il présente en outre d'étroites analogies avec des peintures similaires, inspirées par l'œuvre de Joseph Vernet et conservées en place dans les petits salons...
[ lire la suite ]


 
Acrotère. Décor de bord de toiture
Le Musée d'Istres présente le matériel issu depuis la fin des années 40, du golfe de Fos et plus précisément de l'anse Saint-Gervais. Cet endroit était l'aboutissement du canal que le général Marius avait fait creuser à ses troupes en 102 avant J.-C. pour relier Arles à la Méditerranée. C'était le point de rupture de charge pour tous les navires qui, venant de Méditerranée, voulaient remonter le Rhône. Pour la plupart, il fallait effectuer un transbordement sur des navires plus petits. A ce titre, cette zone est immensément riche en vestiges: épaves antiques, objets jetés isolés, structures portuaires englouties. Le musée d'Istres pr&eacut...
[ lire la suite ]


 
Corbeille de fruits - Ornement de jardin
Ces deux paniers décoratifs, en terre non glaçurée, confectionnés avec un moule, ont été conçus et fabriqués à Biot, dans un atelier aujourd'hui disparu, la "Poterie de la Côte d'Azur", fondé en 1923 au moment où les potiers de Biot se reconvertissent dans la production d'ornements de jardin. La "Poterie de la Côte d'Azur" a cessé son activité en 1946. Après avoir passé entre les mains de divers propriétaires, le fonds a été récemment dispersé. Le musée de Biot, qui possède des moules et divers éléments de fabrication, ne conservait jusqu'à l'acquisition de ces deux ornements de jardin aucun objet produit ...
[ lire la suite ]


 
Elément d'escalier d'eau (Châdar)
Rappel historique : Bâbur, jeune chef mongol descendant à la fois de Gengis Khan et de Timûr (Tamerlan), s'était emparé de Kabûl en 1504, se fixant ainsi en Afghanistan. Il prend le pouvoir à Delhi en 1526, se rendant maître du Nord de l'Inde et initiant ainsi la fameuse dynastie des Grands Moghols. Ses successeurs Humâyûn (1530-1538 et 1555-1556), Akbar (1556-1605), Jahângîr (1605-1627), Shâh Jahân (1628-1658) et Aurangzeb (1658-1707) se révèleront de grands empereurs, favorisant un épanouissement artistique qui marqua de son empreinte l'Inde du Nord autant que les réalisations des siècles précédents. Au cœur de leurs multiples intérêt...
[ lire la suite ]


 
Pieds de trône
Ces quatre pieds de trône en ivoire affectent la forme de pattes d'oiseau de proie très souvent utilisées dans l'art décoratif indien, mêlant le réalisme de la représentation animalière à la fantaisie du décor qui couvre la patte de l'animal : motifs végétaux, bijoux et feuille d'acanthe témoignant d'une influence occidentale. Ils révèlent la magnificence des cours royales de l'Inde du Sud au XVIIIe siècle et rappellent que l'une des contributions majeures de la civilisation indienne au patrimoine mondial réside dans sa maîtrise étonnante de toutes les formes de sculpture, qu'elle soit monumentale ou appliquée aux arts décoratifs. Ici, le sculpteur...
[ lire la suite ]


 
1  2  SUIVANT
Tri / genre
Tri / domaines
Tri / date d'acquisition
   1988   1989   1990   1991   1992   1993    1994   1995   1996   1997   1998   1999    2000   2001   2002   2003   2004   2005    2006   2007   2008   2009   2010   2011    2012   2013   2014   2015   2016   2017  

Carte du réseau
Carte archéologique
QR code
      Accédez au site sur votre mobile