Qui sommes nous ?

AGCCPF
Le Réseau Musées Méditerranée existe gârce à l'initiative et au suivi interrégional des sections fédérées de professionnels des musées de France de PACA et de Languedoc-Roussillon.

Exposition

Frédéric LANOVSKY
31-12-2018
Sculpteur contemporain né à Cannes en 1965, Fréderic Lanovsky réalise des sculptures géantes et à taille humaine dont les dernières pièces ornent les jardins du Musée ...

Exposition

Zostères, des prairies sous la mer
30-11-2017
Qu'est-ce qu'une zostère? Pourquoi sont elles indispensables? Sont elles menacées? Comment les protéger?
Voilà les questions auxquelles répondra cette exposition qui a pour but de ...

Evénement

Acquisition de l'oeuvre de Gaston Chaissac "Signes"
01-01-2022
Anatole Jakovsky fut l’un des premiers à s’intéresser aux productions artistiques hors-normes ...

Evénement

L’atelier de Noël de Salagon
09-12-2017
Création de jouets en miniatures
Samedi 9 décembre, venez fabriquer avec vos enfants des décorations de Noël avec une médiatrice du musée de Salagon ...

Réalisation

Musambule
la version 4 de Musambule est en cours de réalisation.
   
FRAM Les collections 
L'actualité des musées et des collections publiques est aussi celle de leur enrichissement régulier. A ce titre, chaque musée dispose en fonction de sa collectivité ou tutelle de rattachement, de budgets dédiés. Néanmoins, depuis de nombreuses années, dans le cadre des lois de décentralisation, ont été instaurées des commissions mixtes, réunissant l'Etat et la région, pour allouer des budgets complémentaires aux collectivités qui en font la demande et procéder ainsi à des acquisitions à titre onéreux qui associent des financements des collectivités territoriales, de l'Etat et de la région. C'est l'objet du FRAM ( fonds régional pour l'acquisition des musées) qui se réunit une fois par an.

Vous trouverez sur cette rubrique les oeuvres entrées dans les collections publiques en PACA et ayant bénéficié du concours du FRAM ces dernières années.

Acquisitions FRAM : Artistique
La Vierge au Missel
Il s'agit d'un portrait de la Vierge entourée d'anges, baignant dans une lumière céleste. La composition pyramidale, chère aux peintres religieux, est rigoureuse et permet de mettre l'accent sur le visage de la Vierge. L'original de Maratta perdu, La Vierge au Missel n'était connue que par des gravures et des copies anciennes. C'est en 1989 que l'œuvre est redécouverte par deux spécialistes du peintre. Comment expliquer alors l'arrivée de ce chef-d'œuvre à Digne ? On sait déjà que ce tableau provient de l'Evêché, et qu'il est entré comme anonyme au musée en 1909. Toussaint de Forbin Janson ne serait-il pas l'acheteur le plus probable ? Grand aumônier de France sous Loui...
[ lire la suite ]


 
Entre le Vice et la Vertu ou La continence de Scipion l'Africain
Figure centrale du tableau, Scipion l'Africain porte ici le casque, l'armure, les jambières et le manteau rouge de l'imperator. La scène relate un épisode mythique de la vie du général romain. Après avoir enlevé le siège de Carthagène aux Phéniciens, comme en témoigne le drapeau, il libère les autochtones. Ses soldats lui réservent une très belle esclave (elle en porte le bracelet). Mais il refuse et la rend pure (sa robe est bleue comme le manteau de la Vierge) à sa famille et à son fiancé (qui a les mains en supplication, derrière le père vêtu d'une toge verte). Pour remercier Scipion, les parents lui offrent une somme considérable, qu'il redon...
[ lire la suite ]


 
La chasse au sanglier
Ce dessin est un projet pour une gravure de la série Chasses à différents animaux, thème très à la mode depuis le XVIe siècle. On y reconnaît ici la légèreté et la vivacité du trait de l'artiste. Le dessin est à la plume et à l'encre brune, puis rehaussé de lavis gris, créant un effet de flou (sfumato) qui renforce le mouvement de la scène de chasse. Ce projet de gravure était probablement destiné aux Médicis, pour qui la chasse au sanglier constituait l'un des sports favoris.
[ lire la suite ]


 
Tête de vizir
Sculpture du Moyen Empire, XIIe Dynastie
[ lire la suite ]


 
Aphrodite
Ce buste, d'une exceptionnelle qualité plastique, représente la déesse de l'amour, Aphrodite, qui fut assimilée à Vénus dans le panthéon romain. Sa coiffure est composée de tresses, séparées en bandeaux et réunies en un chignon bas. Au départ de la chevelure, un trou marque l'emplacement d'un diadème. Le travail du marbre, biaisé à la hauteur de la poitrine, révèle que la sculpture était en deux parties, le buste venant s'ajuster au vêtement travaillé indépendamment. Ce procédé, ainsi que le traitement de l'épaule gauche d'où glisse le tissu, rapproche l'Aphrodite arlésienne d'une sculpture acéphale dite ...
[ lire la suite ]


 
L'Aurore
Etude préparatoire pour l'affiche du journal L'Aurore. Œuvre qui illustre le courant symboliste auquel adhère Carrière.
[ lire la suite ]


 
Retour du troupeau
Loubon, chef de file de l'Ecole marseillaise, peint ici une scène de transhumance dans un paysage pittoresque dont l'étang de Berre clôt l'horizon. Il s'applique à représenter sur sa toile tous les aspects du sol provençal en laissant apparaître dans ses premiers plans l'aridité du site par des coups de brosse et de couteau. L'atmosphère générale qui se dégage de cette toile en fait une œuvre très représentative de l'art de Loubon et du paysage provençal du milieu du XIXe siècle en général.
[ lire la suite ]


 
Toulon, le quai devant l'Hôtel de Ville
En 1847, dans la lignée de Joseph Vernet et de Louis Garneray, Mozin va entreprendre une série, restée inachevée, des ports de France. On peut noter qu'à l'époque où Mozin réalise ce dessin, la statue en bronze par Louis Daumas, qui orne toujours le quai de l'hôtel de ville, venait probablement juste d'être installée car elle porte la date de 1846. Cette œuvre présente l'intérêt de laisser voir à la fois les Atlantes de Puget du XVIIe siècle et la sculpture de Daumas du XIXe siècle.
[ lire la suite ]


 
Diligence et Troupeau
La diligence assurant la liaison régulière entre Aix, Pélissane et Salon, remplie de voyageurs, est contrainte de s'arrêter en raison de la présence d'un troupeau de moutons au milieu du chemin. L'auteur, T. Jourdan (1833-1908), originaire de Salon-de-Provence, élève d'Emile Loubon, a surtout représenté des troupeaux et des scènes de la vie provençale dans les tableaux grand format. Une esquisse de ce tableau est conservée dans une collection particulière de la région.
[ lire la suite ]


 
Paravent de la fête Dieu
Paravent composé de 10 panneaux peints sur toile double face et tendus sur chassis. Le commanditaire de l'œuvre est Joseph François de Galice, doyen du parlement en 1761, qui avait fait réaliser un paravent à destination d'une des ailes du parlement d'Aix. Ce paravent constitue un témoignage unique sur la fête Dieu d'Aix; il est la plus ancienne et la plus complète représentation. Une face dépeint la procession solennelle et hiérarchique qui se dirige vers la cathédrale avec toutes les confréries et les différents corps de la ville; l'autre face évoque les jeux profanes et la foire qui attirent de nombreux visiteurs sur le cours (Sextius).
[ lire la suite ]


 
Grand plat rond à bord uni et aile plate
Plat circulaire, à décor de grand feu en camaïeu bleu et manganèse. Le décor inspiré d'une gravure d'Antonio Tempesta, représente un départ pour la chasse.
L'aouvre, décorative, a peut-être été réalisée vers 1690-1697 par François Viry, dans l'atelier de Clérissy.
[ lire la suite ]


 
Grand plat rond circulaire, à bord chantourné et décors en relief
Plat dit de baptême à décor de grand feu en camaïeu bleu et manganèse. Dans le médaillon central, blason aux armes des Miollis. L'aile, qui comporte deux trous de suspension, est composée de sept compartiments en réserve décorés de fleurs et d'oiseaux. Au revers du plat, on notera la rare inscription en bleu: Miolly.
[ lire la suite ]


 
Sans titre
Le tracé rigoureux et les couleurs disposées en à-plats dans l'œuvre de Magnelli, se prêtent parfaitement à la transposition en lithographie qui requiert la décomposition des formes et des couleurs.
Pour les Editions du XX° siècle, il se rend dans l'atelier de l'imprimeur Mourlot où Charles Sorlier collabore au transfert de deux gouaches.
Celle ci est publiée dans le n° 29 de la revue XX° siècle, en décembre 1967.
[ lire la suite ]


 
Sans titre
Si la technique est pour lui spécifique et nouvelle, la manière et les thèmes plastiques sont ceux du moment. Il dessine les Pierres à la pointe dure dans le métal verni comme il le fait à la plume dans le même temps dans ses cahiers de dessins. Le choix de l'eau-forte, grâce à l'effet de spontanéité, de souplesse que confère le procédé, est en accord avec le graphisme très dépouillé des éclats tranchants et des courbes des blocs assemblés dans ces compositions.
Le tirage en négatif de cette eau-forte fait partie de l'album 23 gravures, édition de luxe d'un ouvrage d'Anatole Jakovski, publié en 1935, qui réuni 23 gravures d'artistes contemporains.
[ lire la suite ]


 
L'Album de la Ferrage
C'est en 1965 que Magnelli découvre la linogravure. Il aime se confronter à la matière, à maîtriser sa résistance. La gouge remplace le crayon, le pinceau et le feutre. Il va réaliser des œuvres isolées ou bien les réunir en album, comme dans l'Album de la Magnanerie de la Ferrage ou comme ici dans l'Album de la Ferrage avec des lithographies et des eaux-fortes. Cet album est complet : 8 linogravures, 2 eaux-fortes, 2 lithographies, 1 photo de Magnelli par André Villers et 1 poème d'Alberto Magnelli.
[ lire la suite ]


 
Pablo Picasso, Affiche exposition céramique, 1964
En 1948, Picasso s'installe à Vallauris avec Françoise Gilot et commence à pratiquer la céramique à l'atelier Madoura, de Georges et Suzanne Ramié. Petit à petit il s'intègre à la vie locale et participe aux expositions collectives des céramistes vallauriens : « Poteries, Fleurs et Parfums ». A partir de l'été 48 et jusqu'en 1964, il dessinera les affiches de ces manifestations. Désireux de soutenir l'Association locale des potiers qui deviendra en 1956 : Association vallaurienne d'expansion céramique (A.V.E.C.). Picasso leur offre des affiches dont la vente assurera des rentrées financières, de même que la promotion de la production vallaurienne. Les prix pratiqués sont très inférieurs à ceux des galeries. C'est aussi pour Picasso une façon de rendre son œuvre accessible à tous. Certaines...
[ lire la suite ]


 
Pablo Picasso, Affiche exposition céramique, 1963
En 1948, Picasso s'installe à Vallauris avec Françoise Gilot et commence à pratiquer la céramique à l'atelier Madoura, de Georges et Suzanne Ramié. Petit à petit il s'intègre à la vie locale et participe aux expositions collectives des céramistes vallauriens : « Poteries, Fleurs et Parfums ». A partir de l'été 48 et jusqu'en 1964, il dessinera les affiches de ces manifestations. Désireux de soutenir l'Association locale des potiers qui deviendra en 1956 : Association vallaurienne d'expansion céramique (A.V.E.C.). Picasso leur offre des affiches dont la vente assurera des rentrées financières, de même que la promotion de la production vallaurienne. Les prix pratiqués sont très inférieurs à ceux des galeries. C'est aussi pour Picasso une façon de rendre son œuvre accessible à tous. Certaines...
[ lire la suite ]


 
Pablo Picasso, Affiche exposition céramique, 1962
En 1948, Picasso s'installe à Vallauris avec Françoise Gilot et commence à pratiquer la céramique à l'atelier Madoura, de Georges et Suzanne Ramié. Petit à petit il s'intègre à la vie locale et participe aux expositions collectives des céramistes vallauriens : « Poteries, Fleurs et Parfums ». A partir de l'été 48 et jusqu'en 1964, il dessinera les affiches de ces manifestations. Désireux de soutenir l'Association locale des potiers qui deviendra en 1956 : Association vallaurienne d'expansion céramique (A.V.E.C.). Picasso leur offre des affiches dont la vente assurera des rentrées financières, de même que la promotion de la production vallaurienne. Les prix pratiqués sont très inférieurs à ceux des galeries. C'est aussi pour Picasso une façon de rendre son œuvre accessible à tous. Certaines...
[ lire la suite ]


 
Pablo Picasso, Affiche exposition Céramique, 1961
En 1948, Picasso s'installe à Vallauris avec Françoise Gilot et commence à pratiquer la céramique à l'atelier Madoura, de Georges et Suzanne Ramié. Petit à petit il s'intègre à la vie locale et participe aux expositions collectives des céramistes vallauriens : « Poteries, Fleurs et Parfums ». A partir de l'été 48 et jusqu'en 1964, il dessinera les affiches de ces manifestations. Désireux de soutenir l'Association locale des potiers qui deviendra en 1956 : Association vallaurienne d'expansion céramique (A.V.E.C.). Picasso leur offre des affiches dont la vente assurera des rentrées financières, de même que la promotion de la production vallaurienne. Les prix pratiqués sont très inférieurs à ceux des galeries. C'est aussi pour Picasso une façon de rendre son œuvre accessible à tous. Certaines...
[ lire la suite ]


 
Pablo Picasso, Affiche exposition céramique, 1960
En 1948, Picasso s'installe à Vallauris avec Françoise Gilot et commence à pratiquer la céramique à l'atelier Madoura, de Georges et Suzanne Ramié. Petit à petit il s'intègre à la vie locale et participe aux expositions collectives des céramistes vallauriens : « Poteries, Fleurs et Parfums ». A partir de l'été 48 et jusqu'en 1964, il dessinera les affiches de ces manifestations. Désireux de soutenir l'Association locale des potiers qui deviendra en 1956 : Association vallaurienne d'expansion céramique (A.V.E.C.). Picasso leur offre des affiches dont la vente assurera des rentrées financières, de même que la promotion de la production vallaurienne. Les prix pratiqués sont très inférieurs à ceux des galeries. C'est aussi pour Picasso une façon de rendre son œuvre accessible à tous. Certaines...
[ lire la suite ]


 
Pablo Picasso, Affiche exposition céramique, 1959
En 1948, Picasso s'installe à Vallauris avec Françoise Gilot et commence à pratiquer la céramique à l'atelier Madoura, de Georges et Suzanne Ramié. Petit à petit il s'intègre à la vie locale et participe aux expositions collectives des céramistes vallauriens : « Poteries, Fleurs et Parfums ». A partir de l'été 48 et jusqu'en 1964, il dessinera les affiches de ces manifestations. Désireux de soutenir l'Association locale des potiers qui deviendra en 1956 : Association vallaurienne d'expansion céramique (A.V.E.C.). Picasso leur offre des affiches dont la vente assurera des rentrées financières, de même que la promotion de la production vallaurienne. Les prix pratiqués sont très inférieurs à ceux des galeries. C'est aussi pour Picasso une façon de rendre son œuvre accessible à tous. Certaines...
[ lire la suite ]


 
Pablo Picasso, Affiche exposition céramique, 1958
En 1948, Picasso s'installe à Vallauris avec Françoise Gilot et commence à pratiquer la céramique à l'atelier Madoura, de Georges et Suzanne Ramié. Petit à petit il s'intègre à la vie locale et participe aux expositions collectives des céramistes vallauriens : « Poteries, Fleurs et Parfums ». A partir de l'été 48 et jusqu'en 1964, il dessinera les affiches de ces manifestations. Désireux de soutenir l'Association locale des potiers qui deviendra en 1956 : Association vallaurienne d'expansion céramique (A.V.E.C.). Picasso leur offre des affiches dont la vente assurera des rentrées financières, de même que la promotion de la production vallaurienne. Les prix pratiqués sont très inférieurs à ceux des galeries. C'est aussi pour Picasso une façon de rendre son œuvre accessible à tous. Certaines...
[ lire la suite ]


 
PRECEDENT 1  2  3  4  5  6  7  8  9  10  11  12  13  SUIVANT
Tri / genre
Tri / domaines
Tri / date d'acquisition
   1988   1989   1990   1991   1992   1993    1994   1995   1996   1997   1998   1999    2000   2001   2002   2003   2004   2005    2006   2007   2008   2009   2010   2011    2012   2013   2014   2015   2016   2017  

Carte du réseau
Carte archéologique
QR code
      Accédez au site sur votre mobile