Qui sommes nous ?

AGCCPF
Le Réseau Musées Méditerranée existe gârce à l'initiative et au suivi interrégional des sections fédérées de professionnels des musées de France de PACA et de Languedoc-Roussillon.

Exposition

Jean Gilletta et la côte d'azur - Paysages et reportages 1870-1930
05-03-2018
Le palais de la Jetée-Promenade entre deux palmiers, les blanchisseuses au bord du Paillon, Èze perché sur son piton rocheux, les cueilleuses de jasmin près de Grasse, ces clichés ...

Exposition

LES SANTONS SORTENT DE LEUR RÉSERVE
03-02-2018
En cette fin d’année 2017, le musée des Alpilles fait sortir ses santons de leur réserve ...

Evénement

STAGE DE GRAVURE POUR ADULTES
20-01-2018
Stage de gravure pour débutants ou initiés à partir de 16 ans ...

Evénement

LES VACANCES AU MUSÉE DES 11 - 15 ANS
02-03-2018
Stage d'arts graphiques pour adolescents ...

Réalisation

Musambule
la version 4 de Musambule est en cours de réalisation.
   
FRAM Les collections 
L'actualité des musées et des collections publiques est aussi celle de leur enrichissement régulier. A ce titre, chaque musée dispose en fonction de sa collectivité ou tutelle de rattachement, de budgets dédiés. Néanmoins, depuis de nombreuses années, dans le cadre des lois de décentralisation, ont été instaurées des commissions mixtes, réunissant l'Etat et la région, pour allouer des budgets complémentaires aux collectivités qui en font la demande et procéder ainsi à des acquisitions à titre onéreux qui associent des financements des collectivités territoriales, de l'Etat et de la région. C'est l'objet du FRAM ( fonds régional pour l'acquisition des musées) qui se réunit une fois par an.

Vous trouverez sur cette rubrique les oeuvres entrées dans les collections publiques en PACA et ayant bénéficié du concours du FRAM ces dernières années.

Acquisitions FRAM : Personnel - Corporel - Vestimentaire
110 pièces de costume provençal
La collection a été constituée au début du XXe siècle par un érudit toulonnais de souche (qui a désiré conserver l'anonymat). Majoral du félibrige en 1918, ce passionné de folklore provençal se penche avec grande compétence et érudition sur le patrimoine provençal et laisse des écrits qui font autorité, ce qui milite en faveur de l'authenticité et d'une localisation géographique précise (Provence maritime de Marseille à Toulon) de cette collection. L'ensemble est de très bonne qualité quant à la coupe et aux tissus employés tant pour le "dessus" que pour la doublure (indiennes de toute fraîcheur...). La majorité...
[ lire la suite ]


 
Coiffe féminine Perak
Ce type de coiffe traditionnelle des femmes du Ladakh est le plus répandu. De forme oblongue, il recouvre la tête et descend sur la nuque le long du dos pour se terminer en pointe, l'ensemble évoquant un cobra dressé. La totalité de la surface de la partie centrale (cuir recouvert de tissu rouge) est couverte de turquoises, de cornalines, de corail et de perles de nacre. Sur la partie frontale un reliquaire incrusté de pierres figure la tête d'un cobra. De chaque côté de cette partie centrale sont fixées deux grandes oreillettes en astrakan auxquelles les femmes cousent leurs cheveux nattés pour maintenir l'ensemble.
[ lire la suite ]


 
Coiffe féminine
Cette coiffe plus petite que la précédente, d'un type moins courant, est portée à l'ouest du Ladakh, vers le Pakistan. De forme emboîtante, elle entoure la tête et la nuque et ne possède pas d'oreillettes. La disposition des pierres (turquoises, cornalines, corail nacre…) est très belle. Deux reliquaires filigranés et incrustés de pierres marquent la nuque et le sommet de la tête. Ornement de tête somptueux et volumineux, le "perak" a aussi une valeur de dot et de réserve de richesse. Ces deux pièces s'intègrent parfaitement dans les collections d'ethnologie du musée (don du baron Lycklama a Nijeholt et création du musée en 1877) puisqu'une section consacrée à l'Inde du Nord, au Ladakh et à l'Afghanistan comprend des masques, des instruments de musique et objets rituels, des bijoux et des ...
[ lire la suite ]


 
7 bijoux de Saint-Vincent
A partir du fossile d'un échinoderme ( pentacrinus tuberculatus ), un orfèvre dignois, Antoine Colomb, eut l'idée vers 1850 de réaliser une série de bijoux. La forme en étoile du petit fossile lui conférant des propriétés magiques, ce bijou fut un porte-bonheur. Il fut également un signe de reconnaissance pour les Dignois immigrés au Mexique dans la seconde moitié du XIXe siècle. Monté sur argent la plupart du temps, le sertissage pouvait également être d'or. Rares sont les formes avec des pierres de couleur. Le dessin était extrêmement varié : comète, cristaux de neige. Les bijoux pouvaient être portés aussi bien par les femmes : épi...
[ lire la suite ]


 
Robe à dragon ou "jifu"
Cette robe de cour masculine, qualifiée de "merveilleuse et rare" par John Vollmer, spécialiste des textiles chinois, a été datée par lui très exactement du tout début du XVIIIe siècle. Elle correspond donc au passage entre la dynastie des Ming et celle des Qing, d'origine mandchoue, peuple de cavaliers, conquérants qui s'approprient le rôle symbolique du costume de cour et mènent ici une réflexion sur leurs nouvelles fonctions d'empereurs de Chine. Le vêtement volumineux de la cour Ming s'affine, se fait plus près du corps tandis que les manches se terminent en sabot de cheval et que le bas de la robe est fendu, pour permettre le mouvement. Le décor symbolique l'envahit tout entiè...
[ lire la suite ]


 
PRECEDENT 1  2  3  4  5  
Tri / genre
Tri / domaines
Tri / date d'acquisition
   1988   1989   1990   1991   1992   1993    1994   1995   1996   1997   1998   1999    2000   2001   2002   2003   2004   2005    2006   2007   2008   2009   2010   2011    2012   2013   2014   2015   2016   2017  

Carte du réseau
Carte archéologique
QR code
      Accédez au site sur votre mobile