Les autres publications

« Quatrièmes Entretiens de Peyresq – Archéologie et réseaux en Méditerranée »
couv_Archeologie

Cet opus est consacré aux réseaux formels ou informels mais toujours originaux, créés par les acteurs de l’archéologie en France.
Les Entretiens de Peyresq (le village) qui en constituent le noyau, ont été l’occasion de faire mieux connaissance avec Nicolas Claude Fabri de Peiresc, instigateur des cabinets de curiosités, habile entre tous à créer des réseaux, et sous les auspices duquel se tenaient nos journées. Une histoire passionnante contée par Sydney Aufrère.
Suit une réflexion sur les réseaux informels illustrée de nombreux exemples, tels les réseaux de territoires en France, les réseaux français et extraterritoriaux d’archéologie expérimentale s’agissant de reproduire des cuissons céramiques. Autres découvertes : le réseau des sculptures médiévales et de l’art islamique en France et celui de la numismatique ouvert au monde par le truchement d’internet.
L’expérience d’ouverture du musée archéologique d’Arles à nos collègues tunisiens et algériens est toute aussi intéressante par la qualité des échanges qu’elle génère. L’archéologie sous marine est, bien évidemment, présente dans cet ensemble.

En replaçant toutes ces expériences dans le formidable contexte de la création, au XIXe siècle des écoles françaises à l’étranger, Ève Gran-Aymerich fait apparaître le lien étroit qui existait précédemment entre archéologie, politique et diplomatie en même temps qu’elle alimente notre pensée sur nos métiers et nos collections.

Un ouvrage édité par Musées Méditerranée l’association des responsables de collections publiques en Méditerranée mais aussi bien au-delà.

Vous trouverez ci-joint le bon de commande.
Une remise de 30% est consentie aux librairies et boutiques de musées.

Les publications numériques

[ Mireille Jacotin, Élisabeth Mognetti, Aude Mansouri, Clémentine Bollard, Jean-Bernard Mathon, Jacques Rebière, Pierre Leveau ]

Cette journée faisait suite à la journée de décembre 2015 qui s’était tenue à Marseille et qui avait été consacrée aux études préalables, en partenariat également avec la FFCR dont je souhaite saluer la dynamique sur le territoire régional en Provence Alpes Côte-d’Azur.

Journée d’étude 7 avril 2017, Archives municipales de Marseille © AGCCPF PACA, 2017.

Téléchargez les actes de la journée

Résumé : Ce numéro thématique de La Lettre de l’OCIM rassemble les principales contributions de la journée d’études « Santé, sécurité et prévention des risques professionnels des responsables de collections » organisée en février 2016 à Draguignan par la section fédérée Provence-Alpes-Côte d’Azur de l’association générale des conservateurs des collections publiques de France, l’Office de Coopération et d’Information Muséales, le musée d’Artillerie de Draguignan et le Laboratoire de Conservation, Restauration et Recherches de Draguignan.
Des conservateurs, des responsables de collections et des professionnels de la santé font part de leur expérience dans ce domaine et montrent comment la connaissance et l’évaluation des risques liés aux activités de conservation-restauration doivent conduire à la mise en place et au suivi de divers dispositifs destinés à garantir la meilleure sécurité possible aux usagers (personnels, chercheurs et publics) des institutions muséales.

voir le site

[ Elisabeth Mognetti ]

Résumé : Droit de réponse suite à la publication éditée à la Documentation Française en 2014:
« Conservateurs de musées: Atouts et faiblesses d’une profession ».

Télécharger le document

[ Danièle Amoroso, Mireille Jacotin, Éléonore Kissel, Laure Manchiline, Thierry Martel, Roland May, Élisabeth Mognetti, Julie Tugas ]

Résumé : Les actes de la journée d’étude « De l’utilité des études préalables : définitions, réflexions et retours d’expérience » organisée conjointement par l’AGCCPF Paca et la Fédération française des professionnels de la conservation-restauration (FFCR) le 3 décembre 2015 à la Maison de la Région à Marseille sont en ligne.

Téléchargez les actes de la journée